Sélectionner une page

DOSSIERS,Mers de Chine

Confrontation sino-américaine en mer de Chine méridionale

Le destroyer américain USS Decatur situé en mer de Chine méridionale a été « dangereusement » approché par un navire de guerre chinois dans les eaux disputées de la mer de Chine méridionale, contraignant ce dernier à modifier sa trajectoire. Cet incident intervient dans un contexte tendu entre Washington et Beijing, embourbés dans un conflit commercial et des prises de position opposées.

Le lance-missiles USS Decatur effectuait le 30 septembre une manoeuvre dans le cadre de son « opération pour la liberté de navigation ». Le navire est passé à moins de 12 milles marins des récifs Gaven et Johnson, dans l’archipel des Spratleys.

Cette distance est généralement admise comme constitutive de la limite des eaux territoriales d’une masse terrestre. Au cours de l’opération, le destroyer chinois Luyang s’est approché de l’USS Decatur de manière « agressive », « dangereuse et non professionnelle », a dénoncé le commandant Nate Christensen, porte-parole de l’US Pacific Fleet.

Le vaisseau chinois « s’est approché à moins de 45 yards (41 mètres) » du destroyer de la marine américaine et l’a invité « à quitter la zone », a ajouté le porte-parole, obligeant le bâtiment américain à « manœuvrer afin d’éviter une collision ».

Le ministre américain de la Défense Jim Mattis a annulé le 1er octobre une visite prévue en Chine courant octobre pour discuter de sécurité avec son homologue Wei Fenghe. Ce dernier ne s’était pas rendu disponible, poussant le ministère américain a annulé le voyage.

Les îles Spratleys sont revendiquées par les Philippines, le Vietnam, et la Chine, dont la construction d’infrastructures militaires est très critiquée. Beijing considère comme son territoire national la quasi-totalité de la mer de Chine méridionale en dépit de l’arbitrage international de juillet 2016. Différentes parties de la zone sont aussi revendiquées par la Malaisie, Brunei et Taïwan.

Détails du verdit du Tribunal de la CPA

Pour Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, « la marine chinoise a averti et chassé ce navire de combat des Etats-Unis, après l’avoir identifié », rappelant la souveraineté incontestable de la Chine sur les îles Nansha et ses eaux adjacentes.

Cette dernière a dénoncé « les actes provocateurs et répétés de la part des Etats-Unis (qui, ndlr) menacent la paix et la stabilité dans la région », estimant que « les actes américains vont à l’encontre de la volonté commune des pays de la région et des règles internationales fondamentales ».

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre avis nous intéresse!

Souveraineté en Mers de Chine

Dossier d’Histoire




Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :