Des centaines de milliers de personnes ont été évacuées dans le sud de la Chine en raison des inondations et des coulées de boue. De plus, des dizaines de personnes ont été tuées ou sont portées disparues.

Les dégâts se présentent principalement dans les zones touristiques, déjà impactée par des mois de restrictions de voyage en raison de l’apparition du coronavirus.

230.000 personnes ont été déplacé et plus de 1.300 maisons ont été détruite, à cause des pluies torrentielles provoquant des inondations et des coulées de boue.

Dans le sud de la région autonome de Guangxi Zhuang, six personnes ont été déclarées mortes et une autre disparue, a précisé l’agence de presse, Xinhua. A Yangshuo, les rues ont été inondées, forçant les habitants et les visiteurs à évacuer les lieux sur des radeaux de bambou.

Le gouvernement du Guangxi Zhuang a déclaré que plus d’un millier d’hôtels ont été inondés et qu’au moins 30 sites touristiques ont été endommagés. Le ministère de la gestion des urgences estime que le préjudice économique s’élève désormais à plus de 500 millions d’euros.

Selon les récentes informations, treize personnes sont mortes dans la province du Hunan et huit autres sont portées disparues ou ont été tuées dans la province du Guizhou, au sud-ouest du pays, selon les services d’urgence locaux.

Les fortes pluies ont commencé début juin et ont entraîné des « niveaux d’eau dangereusement élevés » dans 110 rivières, selon Xinhua. D’autres pluies sont attendues dans le sud dans les prochains jours.