La Chine a décidé d’agir contre les jeux vidéo, qu’elle qualifie d’«opium mental», et alerte sur ses risques pour la santé et l’éducation des mineurs.

La Chine a annoncé sont intention d’interdire aux moins de 18 ans de jouer plus de trois heures par semaine aux jeux vidéo en ligne, afin de lutter contre l’addiction des jeunes.

En effet, les jeux vidéo sont devenus un problème pour la société et notamment les parents, qui voient leurs enfants scotchés devant un écran, à jouer durant de longues heures.

Cette situation est dénoncée depuis des décennies en Chine, car elle entraîne des problèmes de santé, comme une baisse de la vision, ainsi que des résultats scolaires souvent déplorables, un manque d’activité physique et surtout un risque d’addiction.

La réglementation interdisait déjà aux mineurs de jouer en ligne entre 22h et 8h. Le régulateur de l’audiovisuel, de l’édition et de la radiodiffusion a annoncé que les moins de 18 ans ne pourront plus jouer en ligne qu’une heure par jour, et uniquement les vendredis, samedis et dimanches – soit trois heures maximum par semaine.

Lire aussi : En Chine, des restrictions anti-jeu vidéo pour les mineurs instaurées par Tencent

Les mineurs ne pourront par ailleurs jouer «qu’entre 20h et 21h», a souligné le texte. Les autres jours de la semaine, les jeux vidéo en ligne seront inaccessibles aux moins de 18 ans en Chine. Pendant les vacances scolaires, ils pourront jouer une heure par jour.

Pour empêcher les mineurs de contourner l’interdiction, ces jeunes devront se connecter avec une pièce d’identité. Le calendrier d’application de la mesure n’a pas encore été précisé.

Lire aussi : Les enfants développent une myopie tôt dans leur vie en Chine

Cette nouvelle réglementation ne s’applique a priori qu’aux jeux vidéo en ligne, soit la grande majorité d’entre eux, et pas à ceux ne nécessitant pas d’accès à internet.

Début août, le journal GlobalTimes avait jugé que les jeux vidéo étaient devenus «un opium mental» de la Chine, ayant des impacts négatifs sur la société. L’article pointait notamment du doigt Tencent, le poids lourd du secteur, et son populaire jeu en ligne multi-joueurs «Honor of Kings», qui compte plus de 100 millions d’utilisateurs actifs quotidiens.

Sous pression, Tencent, qui imposait déjà des limitations de temps de jeu et la reconnaissance faciale pour empêcher les moins de 18 ans de jouer la nuit, a encore durci les règles. Tencent a limite désormais ses jeux à une heure par jour pour les mineurs.

Lire aussi : Tencent va réduire le temps de jeux vidéo des mineures

Ces mesures interviennent au moment où la Chine a renforcé son arsenal législatif contre les pratiques des géants du numérique. Plusieurs mastodontes du secteur, dont Alibaba, Didi, Tencent, ont ainsi été sanctionnés ces derniers mois pour des pratiques auparavant tolérées et largement répandues, notamment en matière de données personnelles et de droits des utilisateurs.

Les jeux vidéo représentent en Chine un secteur très lucratif, avec 17 milliards d’euros de chiffre d’affaires rien qu’au premier semestre 2021.