Le Fonds monétaire international (FMI) a mit en garde contre les dangers de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis. L’économiste en chef du fond, Gita Gopinath, et deux de ses collègues ont de nouveau alerté de la situation : les tarifs douaniers «vont avoir un impact négatif aussi bien sur l’économie américaine que mondiale».

Les tarifs douaniers «vont avoir un impact négatif aussi bien sur l’économie américaine que mondiale en minant la confiance des entreprises et l’investissement et en désorganisant les chaînes d’approvisionnement, tout en augmentant les coûts pour les producteurs et les consommateurs», ont écrit les experts sur le blog de l’institution.

Ces mêmes surtaxes douanières «ont peu de chances d’arriver à réduire les déséquilibres commerciaux, parce que, pour l’essentiel, elles détournent les échanges vers d’autres pays» producteurs à bas coûts, ont ajouté ces derniers.

A lire aussi : La directrice du FMI doute de la trêve

Menaçant de surtaxer les produits chinois, le 1er septembre, l’Administration américaine a reporté au 15 décembre l’entrée en vigueur de ces droits de douane supplémentaires de 10% sur des biens de grande consommation importés de Chine.

Le président Donald Trump continue de souffler le chaud et le froid : entre menace et tentative de persuasion. Il s’est récemment autoproclamé « l’Elu » dans cette guerre commerciale, et s’est dit confiant sur la signature d’un accord avec Pékin.

Or d’après la banque JPMorgan, la mise en œuvre de l’ensemble des surtaxes douanières envisagées, portant sur la quasi-totalité des importations de produits chinois, coûterait au moins 1 000 dollars à chaque consommateur américain sur une année. Ce qui effacerait les réductions d’impôts accordées par Donald Trump en 2017.