La Chine a fustigé l’envoi par les États-Unis d’un haut responsable à Taïwan, dénonçant une visite qui «va encourager» les partisans de l’indépendance de Taïwan, considérée par la Chine comme faisant partie de son territoire souverain.

La Chine est «fermement opposée» à cette venue du sous-secrétaire d’État pour la croissance économique, l’énergie et l’environnement Keith Krach, a indiqué Wang Wenbin, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Keith Krach, est arrivé le 17 septembre en fin d’après-midi à l’aéroport de Songshan, à Taipei, pour une visite de trois jours à Taïwan.

Sa délégation et lui ont été accueillis par le ministre adjoint des Affaires étrangères, Harry Tseng, et par le directeur de l’Institut américain à Taïwan (AIT), Brent Christensen.

Keith Krach est le responsable du département d’Etat américain de plus haut rang protocolaire à effectuer une visite à Taïwan depuis que Washington a rompu les liens diplomatiques avec Taipei en 1979.

La délégation comprend notamment Robert Destro, secrétaire d’Etat adjoint chargé de la démocratie, des droits humains et du travail. Les deux responsables assisteront le 19 septembre à la cérémonie nationale d’hommage à l’ancien président Lee Teng-hui.