Plusieurs représentants du gouvernement chinois ont fait part de leur opposition vis-à-vis de la vente d’arme des Etats-Unis à Taïwan.

Les Etats-Unis ont validé un plan de vente des systèmes de missile Harpoon d’une valeur de 2,37 milliards de dollars à Taïwan.

Ren Guoqiang, un porte-parole du ministère chinois de la Défense nationale a fait part de « sa ferme opposition aux ventes d’armes à Taïwan par les Etats-Unis, exhortant la partie américaine à cesser immédiatement les ventes d’armes et tout contact militaire avec l’île ».

« Le gouvernement américain a une fois de plus approuvé des ventes d’armes à Taïwan, violant gravement le principe d’une seule Chine et les trois communiqués conjoints sino-américains », a indiqué ce dernier.

Lire aussi : Vente d’armes à Taïwan : la Chine sanctionne des entités américaines

« Toute tentative de contenir la Chine avec la question de Taïwan ou de compter sur la force militaire pour résister à la réunification ne mènera nulle part », a assuré Ren Guoqiang, qui a souligné que l’Armée populaire de Libération (APL) de la Chine a « la détermination, la confiance et les capacités pour lutter contre l’ingérence extérieure et les tentatives séparatistes qui cherchent l’indépendance de Taïwan, sous quelque forme que ce soit ».

Ren Guoqiang a souligné que « l’armée chinoise prendra toutes les mesures nécessaires pour sauvegarder résolument la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Chine et continuer à faire avancer la réunification nationale ».

Un avis partagé par Wang Wenbin, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, qui a indiqué que « la Chine s’oppose fermement aux ventes d’armes à Taïwan par les Etats-Unis et exhorte la partie américaine à annuler le plan relatif à la vente d’armes à l’île ».

« Cette décision a envoyé un mauvais signal aux forces sécessionnistes de l’indépendance de Taïwan et a gravement mis à mal les relations sino-américaines ainsi que la paix et la stabilité à travers le détroit de Taïwan », a ajouté M. Wang.

« La Chine s’y oppose fermement » et « exhorte les Etats-Unis à respecter le principe d’une seule Chine et les trois communiqués conjoints sino-américains, à cesser les ventes d’armes et les contacts militaires avec Taïwan, et à retirer le plan relatif aux ventes d’armes, afin d’éviter d’endommager davantage les relations sino-américaines ainsi que la paix et la stabilité à travers le détroit de Taïwan », a indiqué le porte-parole de la diplomatie chinoise.

Lire aussi : Washington confirme sa vente d’arme à Taïwan

chasseur F-19 américains achetés par Taïwan

Outre la position de l’Armée Populaire de Libération, « la Chine prendra des mesures légitimes et nécessaires pour sauvegarder fermement sa souveraineté nationale et ses intérêts de sécurité », a ajouté le porte-parole.

Zhu Fenglian, porte-parole du Bureau des affaires de Taïwan du Conseil des Affaires d’État a aussi fait part de l’opposition de son institution à la vente d’arme de Washington à Taïwan : « Nous nous opposons fermement à de tels actes ».

« L’autorité du Parti démocrate progressiste à Taïwan n’a cessé de compter obstinément sur la force militaire pour rechercher l’indépendance de Taïwan« , a déclaré Zhu Fenglian.

L’ensemble des représentants de Chine ont assuré que « les ventes d’armes menées par les Etats-Unis à Taïwan interfèrent sérieusement dans les affaires intérieures de la Chine, sapent la souveraineté et les intérêts de sécurité de la Chine, nuisent aux relations entre les deux pays et les deux armées, et mettent en danger la paix et la stabilité à travers le détroit de Taïwan », ont assuré Ren Guoqiang, Wang Wenbin et Zhu Fenglian.

Wang Wenbin a indiqué que les ventes d’armes des Etats-Unis à Taïwan violent gravement le principe d’une seule Chine et les trois communiqués conjoints sino-américains, en particulier le Communiqué du 17 août, constituent une ingérence grave dans les affaires intérieures de la Chine et portent atteinte à la souveraineté et aux intérêts de sécurité de la Chine.