Un spectacle de restauration de costumes combinant des fleurs de pivoine et la culture traditionnelle chinoise Hanfu a débuté mercredi au musée sur le thème de la pivoine à Luoyang, une ville ayant une histoire de 1 500 ans de culture de pivoines dans la province centrale du Henan en Chine.

Dans le cadre du 39ème festival de la culture de la pivoine de Luoyang, qui se déroule du 1er avril au 10 mai et vise à présenter la culture de la pivoine de la ville aux visiteurs, le spectacle est le premier spectacle de restauration de costumes à grande échelle en Chine ayant pour thème la pivoine.

Au cours de l’exposition, 30 ensembles de Hanfu, les vêtements traditionnels de l’ethnie Han, représentant trois périodes historiques, à savoir les dynasties Wei Jin, Tang et Song, ont été présentés, offrant aux visiteurs un festin visuel riche en sédiments historiques.

Différent d’un défilé de mode conventionnel, ce spectacle de restauration de costumes reliait l’ancien Luoyang au présent en établissant un lien entre les temps modernes et anciens par le biais de scènes, et impliquait des activités telles que l’arrangement de fleurs de pivoines et la cérémonie du thé aux pivoines.

Selon l’équipe de restauration des costumes traditionnels chinois, productrice du Hanfu exposé dans le spectacle, pour découvrir la beauté des costumes des dynasties passées, elle s’est rendue à Luoyang à de nombreuses reprises, sélectionnant soigneusement des classiques de différentes périodes parmi des dizaines de reliques culturelles du musée de Luoyang et effectuant des recherches rigoureuses à leur sujet.

« Nous devons continuer à renforcer le travail archéologique et la recherche historique, injecter de la vitalité dans les reliques culturelles et les patrimoines culturels, pour enrichir l’histoire et la culture de la société », a déclaré l’équipe.

En tant que ville possédant de riches ressources en reliques culturelles, Luoyang s’est engagée à rendre les reliques culturelles « vivantes » en organisant diverses activités, rendant la protection, l’utilisation, la promotion et l’héritage des reliques culturelles plus proches de la vie quotidienne des gens.