En dépit des tensions diplomatiques entre Beijing et Canberra, le gouvernement chinois va envoyer 10 millions de tests de dépistage à l’Australie.

A lire aussi : L’Australie veut une enquête internationale sur les origines des coronavirus

Un magnat australien de l’industrie minière a annoncé ce 29 avril un accord visant à importer de Chine 10 millions de tests de dépistage du nouveau coronavirus.

Andrew Forrest, le patron du géant minier Fortescue, a déclaré avoir mis à profit ses contacts pour garantir une commande de tests auprès du groupe chinois BGI à un coût nettement inférieur à celui de la concurrence.

L’Australie est l’un des pays qui ont le mieux réussi à limiter la propagation du virus Covid-19. En effet, le gouvernement australien a procédé au dépistage d’environ 500.000 personnes sur une population de 25 millions d’habitants.

« La livraison de ces nouveaux tests pourrait considérablement contribuer à l’amélioration du programme de suivi et de traçabilité mené dans le pays et ainsi aider à la relance de l’économie australienne », a déclaré le ministre de la Santé, Greg Hunt.

Cet accord intervient alors que l’Australie et la Chine connaissent un différend au sujet de la pandémie. Beijing est remonté contre Canberra qui a demandé une enquête indépendante sur la manière dont la Chine a géré la pandémie de coronavirus depuis son apparition à Wuhan.

A lire aussi : Menace de boycott de l’Australie par la Chine