Le 9 juin, des diplomates et des journalistes de nombreux pays ont entrepris un voyage à la « découverte du plus beau village de thé sur la route de la soie ».

Ils sont venus dans le district de Shihe, dans la ville de Xinyang, dans la province du Henan, pour explorer les secrets du thé chinois, selon le Bureau de la culture, de la radio et de la télévision et du tourisme du district de Shihe.

Lire aussi : Le thé, un mets essentiel pour le corps et l’esprit

Discovering the Most Beautiful Tea Village on the Silk Road

Au cours des quatre premiers mois de l’année 2021, trois trains « China-Europe Express », chargés de thé de Xinyang, ont emprunté la Route de la soie contemporaine à destination de l’Europe et de l’Asie.

L’ambassadeur du Portugal en Chine, Jose Augusto Duarte, a déclaré que le Portugal était le premier pays européen à introduire le thé chinois. Au 16e siècle, des marchands portugais rapportèrent du thé chinois. Il était si cher que seuls les nobles pouvaient en profiter. Aujourd’hui, boire du thé reste un mode de vie sophistiqué. Il a dit que le paysage est incroyable, que les gens sont beaux, passionnés, confiants et heureux.

« Le thé est un cadeau du ciel et de la terre. Boire du thé est bon pour la santé et l’humeur », a déclaré Jingon Kim, ministre-conseiller de l’ambassade de Corée du Sud en Chine, « Nous importons une grande quantité de thé de Chine. »

Son épouse, Jongyoung Park, est membre de l’Association de dégustation de thé et participe souvent à des activités liées au thé. Elle a expérimenté les techniques traditionnelles de cueillette et de torréfaction du thé et a discuté longuement avec Xiao Junjing, l’héritier de l’artisanat Maojian de Xinyang, patrimoine culturel immatériel national.

Robert Quant, ambassadeur du Commonwealth des Bahamas, a été impressionné par la plantation de thé. Voici ce qu’il a dit : « Je dirai à mes amis à quel point c’est beau et j’encouragerai tout le monde à le visiter. »

Zhai Xiaobin, adjoint au maire de Xinyang, a chaleureusement accueilli les invités chinois et étrangers, et a encouragé les échanges et la coopération en matière de thé.

Seules des montagnes luxuriantes et des rivières limpides peuvent produire un bon thé. Shihe est situé sur la ligne de démarcation entre le nord et le sud, avec un taux de couverture forestière de 70%.

Elle se trouve dans l’arrière-pays de la Chine, avec des villages parsemés parmi les montagnes et les eaux, affichant loisirs et tranquillité. Avec une plantation de thé contiguë d’environ 40 500 hectares, c’est l’origine et la principale zone de production du Xinyang Maojian, le « Top Ten des thés célèbres » de Chine.

Le village de Haojiachong à Shihe est représentatif des superbes paysages. Les villageois cultivent le thé depuis des générations.