vendredi, juillet 19

Étiquette : commerce

La Chine attire moins les investisseurs
ECONOMIE

La Chine attire moins les investisseurs

Les étrangers investissent de moins en moins en Chine, alors que le pays investit massivement à l'extérieur, particulièrement en Afrique et en Europe. Selon le ministère chinois du Commerce, les IDE vers la Chine, ont diminué de 3,7% en 2012, à 83,775 milliards d'euros (112 milliards de dollars), pour la première fois en 9 ans. A contrario, les investissements direct étrangers (IDE) de la Chine ont progressé de 28,6% à 57,915 milliards d'euros. Cette baisse des IDE en Chine est l'une des conséquences de la crise économique et financière et contraste avec le record de 2011, où ils avaient atteint 87 milliards d'euros. Le flux d'investissements de l'Union Européenne a diminué de 3,8% tandis que les IDE des États-Unis ont augmenté de 4,5%, et ceux du Japon de 16,3%, a indiqué Le Quotidien du...
La Chine devance les Etats-Unis
ECONOMIE, MONDE

La Chine devance les Etats-Unis

La Chine a échangé avec ses partenaires près de 2.896 milliards d’euros de biens contre 2.858 milliards d’euros pour les États-Unis, faisant d'elle la première puissance commerciale du monde. Selon les récentes statistiques des douanes chinoises, communiquées par Bloomberg, l’excédent commercial de marchandises s'est établi à 2.311 milliards de dollars, contre un déficit de 728 milliards pour les États-Unis. Depuis 2009, l’Empire du milieu est le plus gros exportateur de la planète, sans pour autant accéder ce rang en matière d’importations. En 2012, les États-Unis avaient importé pour 2.280 milliards de dollars de marchandises sur leur territoire contre 1.820 milliards de dollars d'importations pour la Chine. Mais pour soutenir sa croissance à +7%, Beijing a décidé d'importer davantage...
La croissance chinoise se relance
ECONOMIE

La croissance chinoise se relance

Après un ralentissement de son PIB, au dernier trimestre 2012, le Bureau national des statistiques a annoncé une hausse de 7,9% sur un an, entre octobre et décembre. La Chine a connu sa plus faible croissance en 2012, après 13 années de record. Ainsi, le taux de croissance s'est établi à 7,8% contre 10,4% en 2010 et 9,3% en 2011. Malgré un rebond salvateur, l’économie chinoise reste très fortement dépendante des exportations et donc de l’économie mondiale. Toutefois, Beijing tente de réorienter sa politique économique vers la consommation des ménages. L'économie redynamisée Après sept trimestres consécutifs de ralentissement, et un troisième trimestre 2012 marqué par une hausse du PIB de seulement 7,4%, le rebond chinois reste incontestable. La croissance est supérieure aux estimations réa...
L’économie chinoise à un tournant
ECONOMIE, MONDE

L’économie chinoise à un tournant

Une nouvelle équipe dirigera la Chine en mars et lancera plusieurs réformes économique et politique, afin de relancer la dynamique du pays. D'ici là, le fonds souverain chinois CIC a décidé de réduire sa proportion de bons du Trésor dans les actifs de l'institution, afin de freiner l'interdépendance. Face à la reprise économique relançant la hausse des taux d'intérêt américains, les chinois veulent prendre leur distance. Raison pour laquelle, Lou Jiwei, président du fonds souverain chinois CIC, a annoncé, le 14 janvier, son intention de diminuer la proportion de bons du Trésor américain dans les actifs de la CIC. En 2011, la Chine possédait 1.160 milliards de dollars de dette américaine, la crise économique et financière du pays a poussé les autorités chinoises à se montrer plus sceptiq...
Les chinois très attendus en France
ECONOMIE, MONDE

Les chinois très attendus en France

En visite en Chine, les 7 et 8 janvier, le ministre de l'Économie et des Finances, Pierre Moscovici, a tenu un discours incitant les chinois à investir en France. Face à la croissance de la compétitivité industrielle internationale et  à la crise de la dette souveraine en Europe, la France tente de trouver des nouveaux partenaires économiques et commerciaux. A l’occasion d’une conférence de presse, le 8 janvier à Beijing, le ministre de l’économie a précisé que sa visite venait "ouvrir un dialogue économique étroit et régulier" sans que cela ne "se substitue aux structures de dialogue et de coopération déjà existantes". Dans une interview accordé au China Business News, Pierre Moscovici a indiqué vouloir "témoigner l’amitié qui unit la France et la Chine", ajoutant que les récentes rencont...
Deux clans s’opposent
ECONOMIE, MONDE

Deux clans s’opposent

La mondialisation entre dans une nouvelle phase de rapport de force entre les  pays émergents, comme la Chine et l’Inde, et les économies occidentales développées. Ces dernières conservent l'ascendant sur l’économie mondiale, notamment dans le domaine de la recherche et de l’industrie. Les pays émergents et développés sont en concurrence directe sur plusieurs fronts : commerciaux, économiques et diplomatiques. Mais cette confrontation aboutit dans la majorité des cas devant les institutions internationales, comme l’Organisation Mondiale du Commerce, qui tranche en faveur d’une partie ou d’une autre, selon la position du pays sur le marché. La bataille est féroce Dans un contexte économique et financier "très difficile", selon Pascal Lamy, directeur général de l'Organisation mondiale du ...
Les produits chinois freinés par la commission européenne
MONDE

Les produits chinois freinés par la commission européenne

Depuis le début de la crise financière en 2008, les relations sino-européennes se sont intensifiées, devenant indispensable, cependant les échanges économiques et financiers sont des sujets de tensions, qui devraient durer avec la conjoncture actuelle. Considérée comme un "sauveur" possible de la zone euro, lors du pic de la crise de la dette souveraine en 2011, la Chine est devenu un allié nécessaire pour renflouer les fonds européens. Mais l’échec des négociations a poussé la Chine à se mettre en retrait. Bien qu'elle investit massives dans le Vieux continent, particulièrement dans les secteurs des NTIC, matière première, textile et l’industrie, la commission européenne a annoncé l'instauration de mesures destinées à restreindre l’accès des entreprises chinoises au marché européen. St...
Ouvrir de nouvelles perspectives avec l’Afrique
Non classé

Ouvrir de nouvelles perspectives avec l’Afrique

Allocution du président Hu Jintao, à la cérémonie d'ouverture de la 5ème Conférence ministérielle du Forum sur la Coopération sino-africaine à Beijing, en juillet 2012. Aujourd'hui, c'est un grand plaisir pour moi d'être parmi vous à cette 5e Conférence ministérielle du Forum sur la Coopération sino-africaine (FCSA) pour évoquer l'amitié entre les peuples chinois et africains et discuter ensemble des stratégies majeures visant à approfondir sur tous les plans la coopération amicale sino-africaine. Tout d'abord, je tiens à souhaiter, au nom du gouvernement et du peuple chinois ainsi qu'en mon nom personnel, une chaleureuse bienvenue à tous les distingués invités venus de loin! Je voudrais également saisir cette occasion pour adresser, à travers les amis africains ici présents,...
La fin du dollar entre Pékin et Tokyo
ECONOMIE, MONDE

La fin du dollar entre Pékin et Tokyo

La Chine et le Japon ont décidé de traiter leurs échanges commerciaux sans le dollar américain, a indiqué le ministre japonais des Finances, ce mardi 29 mai. Cette décision contraste avec les récentes déclarations conflictuelles concernant les îles Diuaoyu/Sensaku. Les deux puissances économiques mondiales (Chine : 1ère, Japon : 3ème) veulent ainsi dynamiser leurs commerces et investissements bilatéraux. D'où la nécessité pour eux d’échanger des Yuans contre des Yens, et vice versa. Cette opération sera désormais possible grâce à un calcul de taux de change qui se fera sans passer par la monnaie américaine. Beijing tient à réduire les risques de fluctuation du dollar, qui a vu sa courbe faire des dents de scie depuis quelques mois. Cette instabilité monétaire pèse sur l'économie chinoise q...
Économie et diplomatie au menu de l’APN
ECONOMIE, POLITIQUE

Économie et diplomatie au menu de l’APN

A l’ouverture de la cinquième session de la 11ème Assemblée populaire nationale, le Premier ministre Wen Jiabao a annoncé une croissance économique prévue à 7,5 %, contre 8 % l'an dernier et 10,4 % en 2010. Les exportations chinoises ne trouvant pas preneur comme avant, le gouvernement a demandé au peuple d'accroître la consommation intérieure. Intensifier le rythme des réformes En pleine réforme économique et sociale dans un pays en transition, Zhang Ping, ministre chargé de la Commission nationale pour le développement et la réforme a expliqué que le pays a "besoin de continuer à approfondir la réforme afin de donner un nouvel élan à son développement économique".   En raison de la conjoncture internationale, les objectifs de croissance de 2012 ont été revus à la baisse, passant de 8%...
Les Etats-Unis inquiets pour l’économie chinoise
ECONOMIE, MONDE

Les Etats-Unis inquiets pour l’économie chinoise

Quelque jours après le G20 et le Forum économique des pays d’Asie et du Pacifique, la Chine est de nouveau sous le feu des projecteurs. Le secrétaire au Trésor américain Timothy Geithner a mit en garde la Chine, vis-à-vis de la dévaluation du Yuan. Après les pressions du gouvernement américain, le secrétaire au Trésor a annoncé lors d’une conférence de presse à Washington, ce 16 novembre que "la Chine laisse le taux de change de sa monnaie monter, et elle le fait très progressivement. Ils sont clairement opposés à une évolution vaste et précipitée, et je comprends cela". Ce dernier a prévenu que "s’ils ne la laissent pas monter, toute cette pression, ces forces économiques fondamentales, qui reflètent le fait que la Chine connaît une croissance très, très rapide (…) cela va se terminer ...
Chine-Angola, des prêts ambigus pour Deborah Brautigam
MONDE

Chine-Angola, des prêts ambigus pour Deborah Brautigam

En 2004, l’Eximbank chinoise avait approuvé une ligne de crédit de 1,75 milliards d'euros pour ce pays, pour la reconstruction de diverses infrastructures. Ce prêt avait été taxé à un taux d’intérêt de plus de 1, 5 % sur une période de 12 ans. Trois ans plus tard, l'Angola était le plus grand partenaire commercial de la Chine en Afrique, les échanges entre les deux pays s'élèvent à 24,8 milliards de dollars en 2010. Depuis le premier Forum sur la Conférence sur la coopération Chine-Afrique en 2000, Pékin a investit plus de 400 millions d'euros de projets de financement. Dont le prêt de plus de 74 millions d'euros de l'Exim Bank de Chine pour la réhabilitation du chemin de fer de Luanda et la construction d'une ligne de distribution d'électricité de 45 km entre Quifangondo et Mabubas. L'Ang...