lundi, mai 20

Étiquette : Commission européenne

BeiGene reçoit l’approbation de l’Europe pour le tislelizumab dans le traitement du cancer du poumon
Business News, Santé

BeiGene reçoit l’approbation de l’Europe pour le tislelizumab dans le traitement du cancer du poumon

Un programme de développement complet, comprenant trois essais cliniques de phase 3, a démontré le bénéfice du tislelizumab pour les patients atteints d’un CPNPC naïf de traitement ou en rechute. Cette décision constitue la deuxième approbation du tislelizumab dans la région BÂLE, Suisse et PÉKIN et CAMBRIDGE, Massachusetts--(BUSINESS WIRE)--BeiGene, Ltd. (NASDAQ : BGNE ; HKEX : 06160 ; SSE : 688235), société mondiale spécialisée dans l’oncologie, a annoncé aujourd’hui que la Commission européenne (CE) a approuvé le tislelizumab comme traitement du cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) dans trois indications, y compris en première et deuxième intention. « Le tislelizumab est un élément fondamental du portefeuille de BeiGene dans le domaine des tumeurs solides et a démontré so...
L’UE va lancer une enquête sur les subventions chinoises aux véhicules électriques
Europe, MONDE

L’UE va lancer une enquête sur les subventions chinoises aux véhicules électriques

La Chine a mis en garde contre l'«impact négatif» qu'aura l’enquête de l'Union européenne sur les subventions chinoises aux voitures électriques, au moment où les constructeurs européens s'inquiètent d'une concurrence déloyale dans un contexte difficile pour eux. Cette mesure «prise au nom d'une +concurrence loyale+» est «ouvertement du protectionnisme» et elle «aura un impact négatif sur les relations économiques et commerciales entre la Chine et l'Union européenne», a dénoncé dans un communiqué le ministère du chinois du Commerce. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé le 12 septembre l'ouverture d'une enquête sur les subventions publiques chinoises aux automobiles électriques, afin de défendre l'industrie européenne face à des «prix artificielle...
Xi Jinping satisfait de l’accord avec l’Union européenne
Europe, MONDE

Xi Jinping satisfait de l’accord avec l’Union européenne

[et_pb_section][et_pb_row][et_pb_column type="4_4"][et_pb_text] Qualifiant l'accord Le président chinois Xi Jinping a qualifié l'accord d'investissement entre la Chine et l'Union européenne d'"équilibré, de haut niveau et mutuellement bénéfique", ajoutant que le texte "avait montré la détermination et la confiance de la Chine dans la promotion d'une ouverture de haut niveau". "L'accord offrira un meilleur accès au marché, un environnement commercial de plus haut niveau, des garanties institutionnelles plus fortes et de meilleures perspectives de coopération aux investissements mutuels", a annoncé Xi Jinping. "La Chine et l'UE procéderont à la révision des textes, à la traduction et à d'autres travaux techniques dès que possible", a déclaré une responsable du ministère chinois du C...
Accord inattendu entre la Chine et l’Union européenne
Europe, MONDE

Accord inattendu entre la Chine et l’Union européenne

Le président chinois Xi Jinping et les dirigeants de l'Union européenne ont conclu le 30 décembre un accord de principe sur la protection des investissements, lors d'une réunion virtuelle à laquelle Emmanuel Macron et Angela Merkel étaient présents. La chancelière allemande avait fait de ce pacte, discuté depuis 2013, une priorité de sa présidence tournante de l'UE qui s'achève ce 31 décembre. Il ne s'agit pas d'un accord commercial mais d'un "rééquilibrage des opportunités commerciales et d'affaires", a précisé la Commission européenne. D'ailleurs, qualifiant l'accord d'investissement entre la Chine et l'Union européenne (UE) d'accord "équilibré, de haut niveau et mutuellement bénéfique", Xi Jinping a déclaré que le traité avait montré la détermination et la confiance de la Chine dans ...
Bruxelles met 25 milliards dans un fonds pour lutter contre l’épidémie
2019-nCoV, Europe, MONDE

Bruxelles met 25 milliards dans un fonds pour lutter contre l’épidémie

Afin que le fonds puisse atteindre 25 milliards d'euros très rapidement, "je demanderai au Conseil et au Parlement cette semaine de débloquer 7,5 milliards de liquidités", a précisé Ursula von der Leyen, la cheffe de l'exécutif européen. Ce "fonds d'investissement en réponse au coronavirus" est destiné aux systèmes de santé, petites entreprises, au marché du travail et aux secteurs vulnérables de l'économie, a indiqué cette dernière. Les États membres de l'Union européenne ont souhaité un assouplissement des règles budgétaires dans ce contexte particulier. La Commission a souligné que les dépenses budgétaires exceptionnelles liées à la lutte contre l'épidémie ne seront pas prises en compte dans l'évaluation du déficit des pays concernés. La Commission européenne a voulu rassurer l...
La Commission européenne craint un «risque majeur» pour la zone euro
2019-nCoV, Europe, MONDE

La Commission européenne craint un «risque majeur» pour la zone euro

«L'apparition et la propagation du coronavirus et son impact sur la santé publique, les vies humaines et l'activité économique sont une source de préoccupation croissante», a souligné ce 13 février la Commission européenne dans un communiqué. «À l'heure actuelle, on suppose que le PIB de la Chine sera le plus touché au premier trimestre, avec des retombées relativement limitées au niveau mondial», estime l'exécutif européen. Mais «la durée de l'épidémie et les mesures de confinement adoptées» sont «un risque majeur» car une propagation globale pourrait rapidement perturber «la chaîne de valeur mondiale», a précisé la commission.
Ursula von der Leyen ne veut pas de Huawei en Europe
SCI/TECH

Ursula von der Leyen ne veut pas de Huawei en Europe

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a émis des réserves à la participation du géant chinois des télécoms, Huawei, dans le développement du réseau mobile 5G. Cette dernière a expliqué au magazine allemand Der Spiegel que «s'il existe un risque que les données des citoyens ou des entreprises soient exploitées en vertu (d'une loi chinoise sur les services secrets), nous ne pouvons pas l'accepter» en Europe. La présidente fait référence à la loi qui oblige des entreprises comme Huawei à transmettre des informations à l'État chinois. Plus rapide et puissante, la technologie 5G est un facteur «clé pour des flux de données sécurisés en Europe», a précisé Ursula von der Leyen. D'autant plus qu'elle permet de développer les smart city, nouveaux concepts écolo-techno...
Chine/UE : front commun contre Donald Trump
Europe, MONDE

Chine/UE : front commun contre Donald Trump

Le 20ème sommet entre l’Union européenne et la Chine s’est déroulé le 16 juillet à Beijing, en présence du Premier ministre chinois, Li Keqiang, Donald Tusk, président du Conseil européen, et Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne. Les trois hommes ont tenu à afficher leur solidarité, afin de «travailler conjointement pour sauvegarder l'ordre international basé sur les règles, promouvoir le multilatéralisme et soutenir le libre-échange», a indiqué l’agence de presse, Xinhua. Lors de son intervention, Donald Tusk a souligné que «le monde que nous avons bâti ces dernières décennies a permis la construction de l’Europe, le développement de la Chine et a mis un terme à la guerre froide. Il est de notre devoir, nous, l’UE, et la Chine, mais également la Russie et les E...
Nouvelles mesures anti-dumping de l’UE
ECONOMIE, Europe

Nouvelles mesures anti-dumping de l’UE

La Commission européenne vient de mettre en place de nouvelles mesures anti-dumping définitives contre des produits en acier venant de Chine, et de Taïwan, suscitant de vive critique de la part de Beijing. Depuis plusieurs années, les européens dénoncent la concurrence déloyale des entreprises chinoises dans le secteur de l'acier. En effet, les majors du secteur bénéficient de subvention d'Etat et la surcapacité leur permet de vendre les stocks moins chers. Les produits concernés sont des "accessoires de tuyauterie en aciers inoxydables à souder bout à bout", a précisé le communiqué de la communication. Ces produits sont généralement utilisés dans l'industrie pétrochimique, la préparation des aliments, la construction navale, la production d'énergie et la construction. Bruxelles a...
La Chine saisi l’OMC contre l’UE et les Etats-Unis
ECONOMIE

La Chine saisi l’OMC contre l’UE et les Etats-Unis

Beijing a porté plainte devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC) contre l'Union européenne et les États-Unis afin d'obtenir le "statut d'économie de marché", qui lui est refusé par ces derniers. Cette décision intervient après le dépassement de la date-butoir du 11 décembre, devrait faire de la Chine une économie de marché. En effet, lors de son adhésion à l'OMC en 2001, le pays a été enregistré comme "économie non marchande", pour une durée de 15 ans. Mais face aux réticences de Washington et Bruxelles, le ministère du Commerce a décidé d'agir. Depuis le 9 décembre, ce dernier a indiqué que le gouvernement allait prendre les "mesures nécessaires pour défendre ses droits légaux si les membres de l'OMC continuent d'utiliser une clause d'économie de non-marché pour évaluer les ...
Revirement. Günther Oettinger s’excuse auprès de la Chine
Europe, MONDE

Revirement. Günther Oettinger s’excuse auprès de la Chine

Le commissaire européen allemand Günther Oettinger s'est excusé ce jeudi dans un communiqué pour ses propos controversés, tenus le 26 octobre à Hambourg. Ses déclarations polémiques ont suscité de vives réactions en Allemagne et à Beijing, l'obligeant à présenter des excuses plus conséquentes que celles faites au journal Die Welt et à la radio SWR, où il avait dit que parler des "yeux bridés" des chinois était "une expression familière qui ne se voulait en aucun cas un manque de respect" à leur égard. "Je voudrais m'excuser pour toute remarque qui n'était pas aussi respectueuse qu'elle aurait dû", a écrit Günther Oettinger.  "J'ai eu le temps de réfléchir à mon discours, et je vois maintenant que les mots que j'ai utilisés ont créé du ressentiment et ont même pu blesser des gens Cela n'é...