vendredi, juillet 12

XI Jinping s’exprime sur Taïwan

Dans son premier discours de clôture de la session annuelle plénière de l’Assemblée nationale populaire, le président Xi Jinping a lancé une nouvelle et forte mise en garde à Taïwan.

Il a assuré que son pays n’accepterait « jamais » l’abandon de son territoire, il a déclaré que «les actes et les manoeuvres visant à séparer le pays sont voués à l’échec, elles seront condamnées par le peuple et punies par l’Histoire».

Concernant les déclarations de Xi Jinping, «je pense que nous ne nous soucions pas des vues d’autres pays sur notre travail diplomatique. Nos efforts ne s’arrêteront pas, ni ne se relâcheront, nous continuerons», a expliqué Andrew H.C. Lee, porte-parole du ministère taïwanais des Affaires étrangères.

Li Keqiang, premier ministre

De son côté, le Premier ministre Li Keqiang a promis de promouvoir le développement pacifique des relations à travers le détroit de Taïwan et de s’opposer à toute tentative en faveur de « l’indépendance de Taiwan ».

«La partie continentale oeuvre depuis toujours à assurer que les personnes originaires de Taiwan bénéficient du même traitement que les habitants de la partie continentale lorsqu’elles viennent travailler, étudier ou vivre ici», a-t-il indiqué lors d’une conférence de presse organisée à l’issue de la clôture de la session législative annuelle.

Pour ce dernier, «nous sommes une famille», mais «la partie continentale ne tolérera aucune tentative, proposition ou action en faveur de l’indépendance de Taiwan».

Ce dernier a également que «nous ne tolérerons pas davantage les tentatives de quelque force externe que ce soit d’utiliser Taiwan comme une carte afin de créer des difficultés pour les relations à travers le détroit et les habitants des deux rives».

Cependant, les autorités chinoises attendent que la président Tsai Ing-wen reconnaisse le Consensus de 1992, qui incarne le principe d’une seule Chine, dans le but de créer des espaces de dialogues sur des questions concernant les habitants des deux rives.

Le Taiwan Travel Act américain dénoncé par Beijing

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *