Sélectionner une page

Liu Yunsheng

Débat sur le Taoïsme

A la publication de l’article Une coopération Chine-Afrique de manière égale du point de vue taoïste, un débat a eu lieu entre l’auteur de ce texte, Liu Yunsheng, et des internautes. Le but aura été de comprendre en quoi le taoïsme recèle d’une interprétation personnelle des écrits de Lao Tseu, en fonction de l’interprétation de chacun.

Liu Yunsheng (à droite), directeur de l’Institut Confucius écrit une calligraphie en présence de Dominique Ouattara

« La néo-colonisation n’a ni réalité, ni raison sans fondement. C’est un concept ridicule établi sur le parcours des anciens colonisateurs », or « ce n’est pas une idée conforme au Taoïsme chinois », a expliqué l’expert du Taoïsme, Liu Yunsheng.

Ce dernier explique en quoi la Chine ne peut être taxée de néo-colonialiste en Afrique, car « personne n’est supérieure, personne n’est inférieure, tout le monde est égale. Tandis que les colonisateurs ont préconisé une supériorité culturelle, la présence de la Chine à l’objectif d’une coopération économique simple de manière gagnant-gagnant tient toujours l’esprit d’égalité du Tao datant au moins de 3 000 ans ».

Pour Victor*, « L’Afrique est comme un éléphant, là où d’autres ont essayés de la contraindre à lui obéir par la force, la Chine tente simplement de l’apprivoiser … Cette approche pacifique et respectueuse de la géopolitique se tient à mes yeux toute proche du Dao ».

Saluant les termes de la relation entre la Chine et l’Afrique dans le Dao, « c’est vrai que le Tao se trouve à un certain niveau de compréhension. Le pratiquant du Tai doit aussi avoir un esprit Zen ».

Le Tao dans la vie des chinois

Pour Luc*, « les chinois sont dans leur immense majorité très peu taoïstes. Lao Tseu déjà à son époque dénonçait à quel point la civilisation s’était éloigné du Tao ».

Or « en réalité, il y a en Chine des citations taoïstes qui passent de génération en génération » oralement.  Ces citations sont généralement des « instructions parentales utiles« , permettant de comprendre le Taoïsme, « quand la doctrine n’est plus connue massivement » dans l’Empire du milieu.

Comme disait Lao Tseu : « Le Tao se trouve toujours dans la vie, de forme invisible ». Ce genre de Chengyu (citation) est utilisé chaque jour par les chinois, comme l’explique Martin*. Pour Liu Yunsheng, les chengyu racontés par ses parents lui ont permit de comprendre le Yijing.

Martin a assuré que « les chinois ont, dans leur culture, toutes les clés pour comprendre ces textes anciens, pour les étrangers, c’est plus difficile ». En effet, il s’agit globalement d’une « connaissance léguée » par les parents à leurs enfants.

Le Tao et la réalité

Concernant l’analyse taoïste de Liu Yunsheng, Carl a salué l’article (LIEN) qui représente son « opinion reliée du Tao à la réalité« . Carl demande alors « n’est-ce pas l’expression du tao/réalité et/ou de la réalité/tao? »

« Exactement, le Tao existe dans la réalité. Enfin, le Tao est source de tout ce qu’il existe« , a assuré Liu Yunsheng. Carl propose alors le Tao est-il « la réalité ? ». Pour Liu Yunsheng, directeur de l’Institut Confucius d’Abidjan, « le Tao est invisible et il existe partout, sous forme d’alternance. Dans la vie, il faut regarder l’essentiel des choses et ne pas s’enfermer dans une expérience antérieure, sans aucune référence actuelle. Comme on dit, le Tao n’est pas définissable. Il est dans une transformation, tel que le livre sans écriture Yijing nous l’a précisé ».

Le Tao « n’est-il pas essentiel au sens de Nature réelle« , pose Carl. En effet, « l’essentiel n’est pas dans la compréhension de tout le monde. Et il est en changement. En changement, comme une alternance entre le yin et le yang », explique le directeur de l’Institut Confucius.

« L’essentiel est donc l’acceptation (et donc la compréhension) de tout le monde comme partie intrinsèque du Tao. Sinon que deviens ce que nous n’acceptons pas? », commente Carl.

« Le Tao n’a pas de principe. Il est en perpétuelle transformation« , souligne Liu Yunsheng, ajoutant que « le Tao se trouve dans la réalité et au service de la réalité qu’on ne voit pas. Il n’est pas tout à fait une doctrine métaphysique. Il vaut mieux évoquer la valeur non-interventionniste du Tao, qui se trouve aujourd’hui dans le principe des relations diplomatiques chinoises qu’on n’a jamais prit en compte ».

Ainsi, « le tao est dans la réalité et au service de la réalité. Il n’est pas tout à fait une doctrine métaphysique. Celui qui se trouve toujours dans une attente inutile ne se situe jamais  dans un état d’esprit vide et à profil bas » conclut Liu Yunsheng.

*Nom d’emprunt.

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre avis nous intéresse!

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques

Dossier d’Histoire




Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :