Des ambassadeurs africains en Chine ont dénoncé le traitement discriminatoires dont sont victimes depuis les ressortissants africains, suite à la publication d’un communiqué de presse de la ville de Canton.

En effet, dans une déclaration conjointe tenue ce 10 avril, le groupe d’ambassadeurs a affirmé avoir « reçu des informations inquiétantes sur des traitements inhumains infligés aux Africains, en particulier dans la province du Guangdong ».

Face à cette situation, ils « protestent fermement contre les tests et la mise en quarantaine et les mauvais traitements en cours contre les ressortissants africains en Chine et dans la province du Guangdong en particulier ».

Selon eux, « l’amitié entre l’Afrique et la Chine doit être réciproque et non pas à sens unique », a relayé le site SeneWeb. Ces derniers ont souligné que les liens diplomatiques « remontent à la lutte de libération de l’Afrique, le soutien de l’Afrique à la Chine, en particulier pour l’obtention du siège permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies ».

Raison pour laquelle, le groupe d’ambassadeur trouve « consternant la discrimination et la stigmatisation des Africains qui les obligent à subir, de manière très grossière, une enquête épidémique et un test d’acide nucléique, quatorze (14) jours de quarantaine même s’ils n’ont pas voyagé hors de leur territoire, n’ont pas été en contact avec des personnes infectées, n’ont pas été en contact étroit ou ne présentent aucun symptôme du Covid-19 », a rapporté SeneWeb.