« La Chine est prête à continuer à soutenir les pays africains dans leur lutte contre l’épidémie de COVID-19, et plus généralement à aider l’Afrique à améliorer ses capacités de prévention et de contrôle des maladies », a déclaré mercredi le président Xi Jinping, au cours d’une conversation téléphonique avec le président sud-africain Cyril Ramaphosa.

En pleine polémique, suite discriminations dénoncées par des africains vivant à Canton, le gouvernement chinois tente d’apaiser les esprits et assurer son soutien aux pays africains. Assurant qu’un problème de communication entre l’administration et les habitants est à l’origine des mésaventure de certains africains, Beijing assure que la méthode sera revue.

« La Chine est prête à continuer à soutenir les pays africains, à accélérer la construction du siège du Centre africain de contrôle et de prévention des maladies, à renforcer la coopération sino-africaine en matière de santé publique, et de prévention et de contrôle des maladies, et à aider l’Afrique à améliorer ses capacités à cet égard », a-t-il indiqué.

Malgré les tentatives d’apaisement, aucune information n’a été donné sur le sort des africains, expulsés de leurs logements et interdit de loger dans des hôtels, ni de se rendre dans des cafés et restaurants.