Il ne fallait pas toucher aux producteurs américains de soja

par | Nov 19, 2018 | Amériques, MONDE

Long Yongtu, ancien négociateur en chef chinois pour le commerce a remit en cause la stratégie du gouvernement chinois vis-à-vis des Etats-Unis.

A l’instar de certains analystes, ce dernier pense qu’en surtaxant les produits agricoles américains et notamment le soja, la Chine s’es attaquée aussi à la base électorale du président américain Donald Trump.

Long Yongtu était le chef des négociations mené lors de l’adhésion de la Chine à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) en 2001. Il a émit ses doutes lors d’un forum organisé à Beijing, par le média économique Caixin.

A lire aussiChine – OMC : bilan de 17 années de coopération 

L’économiste a assuré avoir mis en garde les autorités, avant le lancement de la guerre commerciale par Donald Trump. Il avait alors, selon l’Agence France Presse, déclaré : « j’espère que quand vous frapperez en retour, vous éviterez les produits agricoles », pour ne les cibler qu’en dernier recours. « Au lieu de cela, dès le début nous frappons les produits agricoles et le soja », a-t-il ajouté.

Plusieurs analystes ont mit en exergue qu’en surtaxant les produits agricoles américains et notamment le soja, la Chine s’attaquait aussi à la base électorale du président Trump, comme les producteurs du Midwest. « J’ai dit que d’après mon expérience du commerce sino-américain, les produits agricoles étaient un secteur très sensible, le soja est très sensible », a indiqué Long Yungtu.

Ce dernier est un fervent partisan des négociations avec les États-Unis, afin de mettre de côté la rivalité stratégique des deux puissances économiques. Mais pour Charlene Barshefsky, présente au forum et l’ancienne représentante au Commerce en 2001, « l’économie chinoise et sa politique économique ont pris un cours divergent de l’économie de marché… et cela s’est accéléré depuis quatre ou cinq ans ».

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :