La Mission chinoise auprès de l’Union européenne (UE) a fait part de son opposition « ferme », suite aux mesures prises par l’UE concernant la loi sur la sécurité nationale pour Hong Kong.

La Chine a expliqué à plusieurs reprises sa position sur la loi sur la sécurité nationale pour Hong Kong, a indiqué un porte-parole de la Mission chinois. « Le peuple chinois, notamment celui de Hong Kong, est le mieux placé pour dire si le principe Un pays, deux systèmes est bien appliqué ou non », a-t-il ajouté, jugeant que « l’UE n’a pas le droit de tenir des propos irresponsables ».

Le 30 juin, les parlementaires chinois ont adopté la loi sur la sauvegarde de la sécurité nationale dans la Région administrative spéciale de Hong Kong (RASHK). Le 28 juillet, l’UE a présenté un ensemble de mesures concernant cette loi, notamment la limitation de l’exportation d’équipements et de technologies sensibles spécifiques destinés à être utilisés à Hong Kong.

« La Chine est fermement opposée aux décisions erronées de l’UE et a transmis de sérieuses observations à l’UE », a-t-il martelé, l’exhortant à « respecter réellement la position de la Chine sur la défense de la sécurité nationale à Hong Kong et à cesser de s’ingérer de quelque manière que ce soit dans les affaires de Hong Kong et les affaires intérieures de la Chine ».