La diplomatie chinoise a indiqué dans un communiqué que la Suède devrait faire marche arrière sur sa décision d’interdire les équipements des chinois Huawei et ZTE sur ses réseaux 5G, dans le cadre d’une mise aux enchères de la 5ème génération de communications mobiles prévue en novembre afin d’éviter un « impact négatif » sur ses propres entreprises.

Lire aussi : La Suède banni Huawei de son réseau 5G

« La Chine exprime un fort mécontentement à l’égard de la Suède », a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian, lors d’un point de presse. Selon lui, l’autorité suédoise des télécommunications (PTS) a exclu l’utilisation des équipements de Huawei et de ZTE par les entreprises participant aux enchères du spectre 5G prévue le mois prochain.

« La Suède devrait maintenir une attitude objective et juste, et corriger sa mauvaise décision, afin éviter d’avoir un impact négatif sur la coopération économique et commerciale entre la Chine et la Suède et sur les activités des entreprises suédoises en Chine », a déclaré Zhao Lijian.

Le PTS a indiqué avoir suivi les recommandations des Forces Armées et du service de sécurité suédois décrivant la Chine comme « l’une des plus grandes menaces à l’encontre de la Suède ».