mercredi, février 7

Étiquette : Suède

Huawei poursuit la Suède en justice après son exclusion de la 5G
Europe, MONDE

Huawei poursuit la Suède en justice après son exclusion de la 5G

Huawei a déclaré le 30 janvier avoir déclenché une procédure d'arbitrage contre la Suède sous l'égide du Groupe de la Banque mondiale, après l'interdiction faite au géant chinois des télécoms de vendre ses produits 5G dans le pays. "La décision des autorités suédoises de discriminer Huawei et de l'exclure du lancement de la 5G a gravement nui aux investissements de Huawei en Suède, en violation des engagements internationaux de la Suède", a indiqué Huawei dans un communiqué. Le géant chinois a donc "engagé des procédures d'arbitrage (...) contre le royaume de Suède"devant le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI), qui appartient au Groupe de la Banque mondiale, "suite à un certain nombre de mesures prises par les autorités suédoises...
Des éditeurs suédois demandent à la Chine la libération de Gui Minhai
Europe, MONDE

Des éditeurs suédois demandent à la Chine la libération de Gui Minhai

Des éditeurs suédois ont demandé à Pékin la libération du libraire et éditeur suédo-chinois Gui Minhai, condamné en 2020 à dix ans de prison après avoir été accusé d'avoir diffusé illégalement des « informations classifiées » à l'étranger. Dans une lettre publiée le 31 janvier dans le quotidien de référence Dagens Nyheter, 21 éditeurs suédois – dont l'éditeur suédois de Gui, Martin Kaunitz – demandent au nouvel ambassadeur de Chine en Suède, Cui Aimin, "que Gui Minhai soit immédiatement libéré". "Tous les partis (politiques) suédois, les organisations de défense de la liberté d'expression et les principaux journaux suédois demandent que Gui Minhai soit immédiatement libéré", ont écrit ces derniers. Les signataires sont des auteurs, des personnalités littéraires et des journalistes...
Huawei fait appel de l’interdiction de vendre ses équipements 5G en Suède
SCI/TECH

Huawei fait appel de l’interdiction de vendre ses équipements 5G en Suède

Le géant chinois des télécoms Huawei a fait appel d'une décision de justice suédoise rendue en juin maintenant l'interdiction imposée à la société de vendre ses équipements 5G dans le pays, a  déclaré la direction de Huawei. Début janvier 2021, la Suède est devenue le deuxième pays d'Europe et le premier de l'Union européenne à exclure Huawei de la quasi-totalité de l'infrastructure nécessaire pour faire fonctionner son réseau 5G. Lire aussi : La Suède bannit Huawei de la 5G A cette annonce, Huawei avait saisi la justice suédoise et la Chine a averti que la décision de l'autorité pourrait avoir des «conséquences» pour les entreprises du pays scandinave en Chine. Lire aussi : Exclusion de Huawei et ZTE en Chine, Huawei Suède proteste Or, le 1er octobre, Huawei a dit avoir réc...
La Chine prendra des contre-mesures après l’expulsion de Huawei en Suède
Europe, MONDE

La Chine prendra des contre-mesures après l’expulsion de Huawei en Suède

La Chine a annoncé qu'elle prendra des contre-mesures après que la Suède a décidé d’exclure Huawei et ZTE de son déploiement de la 5G. La Chine «prendra toutes les mesures nécessaires pour fermement sauvegarder les droits légitimes des entreprises chinoises», en réponse à la récente décision de la Suède d'exclure les groupes chinois Huawei et ZTE de son déploiement du réseau 5G, a annoncé le ministère chinois du Commerce. «Nous exhortons la Suède à revoir immédiatement son approche, compte tenu de la position globale de la coopération économique et commerciale entre nos deux pays, et à rencontrer la Chine à mi-chemin pour trouver une solution viable», a indiqué Gao Feng, porte-parole du ministère chinois du Commerce. Ces propos interviennent alors que les opérateurs de télécommuni...
La Suède bannit Huawei de la 5G
Europe, MONDE

La Suède bannit Huawei de la 5G

Börje Ekholm, patron du géant des télécommunications suédois Ericsson, s'inquiète des représailles possibles visant son activité en Chine, après le bannissement de son principal concurrent chinois Huawei de l'appel d'offres pour la 5G en Suède. Le directeur général d'Ericsson, Börje Ekholm, au quotidien suédois Dagens Nyheter a dit espérer "qu'il n'y aura pas d'impact. J'espère que nous pourrons continuer notre activité en Chine", a déclaré «La Chine représente 8% de notre chiffre d'affaires. Pour nous c'est une question d'importance stratégique de pouvoir y être présent», a souligné ce dernier, dont la société est Numéro 2 mondial des équipements de télécom derrière Huawei. L'autorité des télécommunication de Suède, PTS, avait annoncé le 20 octobre 2020 sa volonté de bannir par m...
Exclusion de Huawei et ZTE en Chine, Huawei Suède proteste
SCI/TECH

Exclusion de Huawei et ZTE en Chine, Huawei Suède proteste

L'exclusion des fournisseurs chinois de 5G, tels que Huawei et ZTE, en Suède "nuira à une concurrence équitable et aux intérêts des consommateurs", selon la filiale de Huawei en Suède. "Interdire les fournisseurs chinois de 5G en Suède nuira au principe d'une concurrence équitable et aux intérêts des consommateurs suédois", a indiqué le génat chinois des télécommunications, Huawei. L'Autorité suédoise des postes et des télécoms (PTS) a fait une demande administrative, en octobre, visant à écarter Huawei et ZTE des réseaux 5G nationaux, alors que les deux entreprises chinoise envisagent de participer aux enchères pour les fréquences de téléphonie mobile 5G, dès le 10 novembre. La décision de l'autorité suédoise des télécommunications (PTS) du 20 octobre «manque de base légale, vio...
La Chine exhorte la Suède à annuler le bannissement de Huawei et ZTE
Europe, MONDE

La Chine exhorte la Suède à annuler le bannissement de Huawei et ZTE

La diplomatie chinoise a indiqué dans un communiqué que la Suède devrait faire marche arrière sur sa décision d'interdire les équipements des chinois Huawei et ZTE sur ses réseaux 5G, dans le cadre d'une mise aux enchères de la 5ème génération de communications mobiles prévue en novembre afin d'éviter un "impact négatif" sur ses propres entreprises. Lire aussi : La Suède banni Huawei de son réseau 5G "La Chine exprime un fort mécontentement à l’égard de la Suède", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian, lors d’un point de presse. Selon lui, l’autorité suédoise des télécommunications (PTS) a exclu l’utilisation des équipements de Huawei et de ZTE par les entreprises participant aux enchères du spectre 5G prévue le mois prochain. "La Suède devrait...
La Suède banni Huawei de son réseau 5G
Europe, MONDE

La Suède banni Huawei de son réseau 5G

La Suède a explicitement banni les groupes chinois Huawei et ZTE de son nouveau futur réseau télécoms 5G, invoquant la sécurité nationale. "Nous nous opposons fermement à l'abus du concept de +sécurité nationale+, à la violation des règles de marché et des principes de concurrence équitable, en l'absence de toute base factuelle ou de preuve solide", a réagi l'ambassade de Chine à Stockholm dans un communiqué. Cette dernière a déploré "le bannissement d'entreprises chinoises sur des accusations infondées, créant des barrières artificielles à la coopération". «La Chine est l’une des plus grandes menaces pour la Suède» «La Chine est l’une des plus grandes menaces pour la Suède», a déclaré Klas Friberg, chef des services de sécurité suédois. Il a ajouté que la Chine aidait son développ...
L’ex-ambassadrice de Suède en Chine relaxée dans l’affaire Gui Minhai
Europe, MONDE

L’ex-ambassadrice de Suède en Chine relaxée dans l’affaire Gui Minhai

L'ancienne ambassadrice suédoise en Chine, Anna Lindstedt, a été jugée à Stockholm pour avoir outrepassé ses fonctions en essayant de faire libérer l'éditeur suédo-chinois, Gui Minhai. Anna Lindstedt était jugée pour avoir organisé en janvier 2019 à l'hôtel Sheraton de Stockholm, et à l'insu de sa hiérarchie, une rencontre entre la fille de Gui Minhai et de mystérieux "hommes d'affaires" disant avoir des contacts avec la Chine. Ce procès est une première dans l'histoire moderne de la Suède, d'autant que cette affaire avait ému de nombreux anciens diplomates et poussé Anna Lindstedt à dénoncer un procès "kafkaïen". La diplomate de 60 ans, qui depuis février 2019 était sans affectation, encourait deux ans de prison. Le procureur avait demandé mi-juin une peine de sursis. Or elle a é...
La Suède demande la libération de l’éditeur suédois Gui Minhai
Europe, MONDE

La Suède demande la libération de l’éditeur suédois Gui Minhai

Le ministère suédois des affaires étrangères a convoqué ce 26 février l'ambassadeur chinois à Stockholm et a exhorté la Chine de libérer l'éditeur suédois d'origine chinoise Gui Minhai, condamné à dix ans d'emprisonnement, le 25 février. "Nous avons pris connaissance des informations concernant la décision à l'encontre de Gui Minhai et avons demandé confirmation aux autorités chinoises - à cet égard, le secrétaire d'État au ministère des Affaires étrangères a convoqué l'ambassadeur chinois", a annoncé Johan Ndisi, porte-parole du ministère. Demandes de libération Ce dernier a indiqué à l'Agence France Presse-Tv que "nous avons réitéré nos demandes pour que Gui Minhai soit libéré et pour que nous ayons également un accès consulaire" pour l'éditeur, sans dévoiler le contenu exact des di...
Gui Minhai a été condamné à 10 ans de prison
Europe, MONDE

Gui Minhai a été condamné à 10 ans de prison

L'éditeur suédois, d'origine chinoise, Gui Minhai, accusé d'avoir diffusé des «informations classées», a été condamné à dix ans d'emprisonnement. Ce verdict risque de raviver les tensions diplomatiques entre Beijing et Stockholm. À la fois libraire et éditeur, Gui Minhai, 55 ans, publiait à Hong Kong des livres au contenu salace sur les dirigeants chinois. Il avait déjà été détenu en Chine entre 2015 et 2017, avant de «disparaître» à nouveau dans le pays en février 2018. Un tribunal de Ningbo a prononcé la condamnation le 24 février, le reconnaissant coupable d'avoir "illégalement diffusé à l'étranger des informations classées", sans préciser la nature de ces dernières. Dans un communiqué, le tribunal a assuré que l'éditeur avait demandé en 2018 à retrouver sa nationalité chinoise...
Le libraire Gui Minhai récompensé par la Suède
Europe, MONDE

Le libraire Gui Minhai récompensé par la Suède

Le libraire et éditeur naturalisé suédois, Gui Minhai, actuellement emprisonné en Chine, va recevoir le prix Tucholsky le 15 novembre. De son côté, Beijing menace la Suède de mesures de rétorsion. La Chine a menacé la Suède, le 15 novembre, de "mesures de rétorsion" si la ministre de la Culture, Amanda Lind, remettait le prix Tucholsky, décerné par l'association de défense des écrivains PEN, au libraire et éditeur naturalisé suédois Gui Minhai, emprisonné en Chine. La cérémonie de remise du prix devait se tenir dans la soirée du 15 novembre, au cours de laquelle une chaise vide sera installée sur la scène en l’absence du récipiendaire. A l'annonce de cette récompense, "la Chine s'oppose catégoriquement au prix décerné par le PEN Suède à un criminel et un fabricant de mensonges […]"...
L’Arctique, nouvelle ambition de la Chine
MONDE

L’Arctique, nouvelle ambition de la Chine

[et_pb_section admin_label="section"] [et_pb_row admin_label="row"] [et_pb_column type="4_4"][et_pb_text admin_label="Text"] La Chine vient d’inaugurer un nouveau brise-glace, pour construire une «Route de la soie nordique», remettant en question les intérêts du Canada en Arctique.  «Le principal objectif à long terme de Pékin est de s’assurer d’être une grande puissance influente dans l’Arctique», a prévenu le rapport Arctic Yearbook 2018, publiée par l’Université de l’Arctique. Ce collectif d’académies et d’organismes de recherche spécialisés dans les questions nordiques croit savoir que la Chine «poursuit des intérêts économiques dans les secteurs du pétrole et du gaz et l’exploration des ressources de l’Arctique». Absence de transparence des investissements chinois L...
Arrêt temporaire des expulsions des Ouïghours vers la Chine
RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

Arrêt temporaire des expulsions des Ouïghours vers la Chine

Les autorités suédoises ont annoncé ce 24 septembre l'arrêt temporaire des expulsions des Ouïghours, minorité musulmane turcophone vers la Chine. «Les données de plusieurs organisations de défense des droits de l'Homme montrent que la situation pour les Ouïghours a empiré ces derniers temps» au Xinjiang, a justifié l'Office suédois des migrations dans une décision transmise à l'Agence France Presse. L'arrêt des expulsions vaut également pour «d'autres groupes minoritaires venant du Xinjiang et qui ont reçu un avis d'expulsion», a précisé un porte-parole de l'agence. Le Xinjiang compte environ 22 millions d'habitants, dont près de la moitié sont d’ethnie Ouïghour, minorité musulmane turcophone, dont beaucoup se plaignent de discriminations de la part de la majorité Han (chinois). La C...
RSF demande à l’ONU de reconnaître la détention arbitraire d’un éditeur suédois
Police et Justice, SOCIETE

RSF demande à l’ONU de reconnaître la détention arbitraire d’un éditeur suédois

Reporters sans frontières (RSF) a déposé hier une requête auprès du Groupe de travail des Nations Unies sur la détention arbitraire au sujet de l'éditeur suédois Gui Minhai, détenu depuis trois ans en Chine et atteint d’une grave maladie neurologique. RSF a déposé hier une requête auprès du Groupe de travail de l’ONU sur la détention arbitraire (UNWGAD) au sujet de l’éditeur suédois Gui Minhai, détenu en Chine depuis plus de mille jours et atteint d’une grave maladie neurologique. L’objectif est d’obtenir la reconnaissance officielle du caractère arbitraire de sa détention et permettre à l’ONU d’interpeller publiquement la Chine sur le sujet. "Depuis déjà trois ans, le pouvoir chinois persécute Gui Minhai en raison de ses activités passées d'éditeur indépendant et le prive de ses dro...
Gui Minhai de retour charge la Suède
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Gui Minhai de retour charge la Suède

L'éditeur-libraire suédois d'origine chinoise Gui Minhai a avoué s'être mal conduit et a accusé son pays d'adoption, la Suède, de l'avoir manipulé comme un "pion aux échecs". Filmées, ces déclarations suscitent le doute de la part des autorités suédoises, des organisations de défense des droits de l'homme et de la communauté internationale. D'autant plus que personne ne sait si ces déclarations ont été prononcées sous la contrainte. La vidéo le montre entouré de deux policiers. Gui Minhai commercialisait à Hong Kong des ouvrages contre les dirigeants du PCC. Arrêté par des policiers en civil le 20 janvier dans un train chinois l'emmenant à Beijing, pour consulter un médecin spécialiste suédois, il était alors accompagné de deux diplomates suédois. Stockholm avait dénoncé une inter...
Amnesty International dénonce des « accusations absurdes contre Gui Minhai »
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Amnesty International dénonce des « accusations absurdes contre Gui Minhai »

Après que les autorités chinoises ont admis ce mardi 2 février que Gui Minhai, un libraire de nationalité suédoise, était de nouveau détenu et faisait l’objet d’accusations pénales, William Nee, spécialiste de la Chine à Amnesty International, a déclaré que "Gui Minhai doit être libéré libéré. Sa famille et lui ont assez souffert, leur cauchemar devrait être terminé mais il se répète". Dans un communiqué publié sur le site, Amnesty Internationale assure que "les autorités chinoises agissent de manière éhontée et scandaleuse. Elles n’ont pas encore véritablement expliqué pourquoi elles avaient emmené Gui Minhai, alors qu’il voyageait avec des diplomates suédois. Il faut que cet homme soit libéré. Sa famille et lui ont assez souffert, leur cauchemar devrait être terminé mais il se répète"...
L’éditeur suédois Gui Minhai est bien détenu par Beijing
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

L’éditeur suédois Gui Minhai est bien détenu par Beijing

Le gouvernement chinois a confirmé le 6 février avoir privé de liberté l'éditeur-libraire suédois d'origine chinoise Gui Minhai. Gui Minhai commercialisait à Hong Kong des ouvrages satirique contre le parti communiste et ses figures. Il a été arrêté par des policiers en civil le 20 janvier 2018 dans un train chinois, en présence de deux diplomates suédois. "En raison de violations de lois chinoises, les autorités compétentes ont adopté des mesures judiciaires coercitives à l'encontre de Gui Minhai", a indiqué Geng Shuang, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, sans autres précisions. La Suède monte au créneau Raison pour laquelle, le libraire a été placé en détention ou en résidence surveillée. Stockholm avait dénoncé le 5 février une interpellation "brutal...
Le libraire Gui Minhai de nouveau enlevé
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Le libraire Gui Minhai de nouveau enlevé

Gui Minhai, qui avait été relâché en octobre après deux ans de détention, a été de nouveau enlevé par la police. Comme quatre autres libraires "disparus" en 2015, il avait publié des histoires sur la vie privée des dirigeants chinois. L'Union européenne (UE) et les autorités suédoises, ont exhorté le gouvernement chinois à "libérer immédiatement" l'éditeur-libraire suédois d'origine chinoise Gui Minhai. Vendeur d'ouvrages contre les élites du parti communiste chinois, Gui Minhai a été interpellé en Chine alors qu'il était accompagné de diplomates suédois. Le cas de ce dernier fait l'objet de passes d'armes diplomatiques entre Stockholm et Beijing, les autorités chinoises se sont refusées à livrer la moindre information sur sa situation, alors que les conditions mêmes de sa disparitio...
Peter Dahlin revient sur ses conditions de détention
Europe, Police et Justice, SOCIETE

Peter Dahlin revient sur ses conditions de détention

Interpellé le 4 janvier 2016, à l'aéroport de Beijing, Peter Dahlin, citoyen suédois, a été accusé de mise en danger de la sécurité nationale. Un an plus tard, il témoigne de ses conditions d'emprisonnement au quotidien The Guardian. Fondateur et dirigeant de l'ONG, Chinese Urgent Action Working Group, il travaillait sur la défense des droits de l'Homme en Chine.  Durant 3 semaines, le jeune homme de 34 ans a subi des privations de sommeil et a été selon lui soumis à une machine de "renforcement de la communication". Durant son séjour en Chine, il rencontre une activiste sur Internet et commence à enquêter sur un réseau de prisons secrètes, appelées "prisons noires". Il décide alors de créer "en secret China Action, une plateforme d'activistes qui défend les libertés individuelles", ...
Peter Dahlin, militant suédois arrêté à Beijing
Europe, Police et Justice, SOCIETE

Peter Dahlin, militant suédois arrêté à Beijing

Le 13 janvier, les médias ont annoncé la détention d'un citoyen suédois : Peter Dahlin. Ce dernier a été soumis à l'application du droit pénal, en raison de soupçons de mise en danger de la sécurité nationale chinoise, a annoncé Hong Lei, porte-parole du ministère des affaires étrangères. Peter Dahlin détenu depuis le début de l'année 2016 Le militant a été interpellé le 4 janvier, alors qu'il s'apprêtait à embarquer sur un vol pour la Thaïlande, à l'aéroport de Beijing, selon un communiqué envoyé à l'AFP par le Chinese Urgent Action Working Group. Peter Dahlin travaillait dans cette organisation non gouvernementale de défense des droits de l'Homme en Chine. Sa compagne chinoise serait également injoignable, selon l'organisation. Selon l'ONG, "Peter est détenu arbitrairement ...