Le Bureau des affaires de Taiwan du Conseil des Affaires d’Etat et le Bureau de l’information du Conseil des Affaires d’Etat de la République populaire de Chine ont publié un livre blanc intitulé « La question de Taiwan et la réunification de la Chine dans la nouvelle ère ».

Le texte annonce que la Chine est prête à résoudre « pacifiquement » la question de l’unification de Taiwan, tout en se réservant le droit de « recourir à la force » et de prendre toutes les mesures nécessaires.

Le Bureau d’information du Conseil des Affaires d’Etat a déclaré, par voie de communiqué, que Pékin fera tout son possible pour parvenir à une réunification pacifique, mais n’abandonnera pas l’usage de la force et se réserve la possibilité de prendre toutes les mesures nécessaires pour se protéger contre les ingérences extérieures et toutes les activités séparatistes, soulignant qu’il ne vise en aucun cas les Chinois à Taiwan.

« L’usage de la force sera un dernier recours en cas de force majeure », a indiqué le communiqué. La Chine vise une réunification pacifique sous le slogan « un pays, deux systèmes », afin d’asseoir de nouvelles bases permettant à la Chine de réaliser plus de progrès sur le plan national.

TAIWAN FAIT PARTIE DE LA CHINE

Le livre blanc a été publié afin de « réitérer le fait que Taiwan est une partie de la Chine, pour démontrer la détermination du Parti communiste chinois (PCC) et de la population chinoise, ainsi que leur engagement à la réunification nationale, et pour mettre l’accent sur la position et les politiques du PCC et du gouvernement chinois dans la nouvelle ère.

« Taiwan appartient à la Chine depuis les temps anciens. Cette assertion a une base solide dans l’histoire et la jurisprudence », selon le livre blanc. Le texte cite la résolution 2758 de l’Assemblée générale des Nations Unies qui est « un document politique englobant le principe d’une seule Chine dont l’autorité juridique est incontestable et universellement reconnue ».

Lire aussi : Une seule Chine : Résolution 2758 de l’Assemblée générale des Nations unies

Le principe d’une seule Chine est un consensus universel de la communauté internationale, il est cohérent avec les normes fondamentales régissant les relations internationales, selon le livre blanc.

Lire aussi : Le principe d’une seule Chine

« Le PCC est déterminé à accomplir sa mission historique de résoudre la question de Taiwan et de réaliser la réunification totale de la Chine. Sous sa ferme direction, la population des deux rives du détroit de Taiwan a oeuvré ensemble pour réduire les tensions à travers le détroit. Elle a établi une voie de développement pacifique et réalisé de nombreuses percées dans l’amélioration des relations à travers le détroit », selon le livre blanc.

Le document atteste que « la réalisation de la réunification nationale complète est motivée par l’histoire et la culture de la nation chinoise et déterminée par l’élan vers notre renouveau national et les circonstances l’entourant. Nous n’avons jamais été aussi proches, confiants et capables de réaliser l’objectif du renouveau national. Il en va de même pour notre objectif de la réunification nationale complète ».

UNE RÉUNIFICATION PACIFIQUE

Le texte pointe du doigt les actions des autorités du Parti démocrate progressiste qui « ont causé des tensions dans les relations à travers le détroit, mis en danger la paix et la stabilité dans le détroit de Taiwan, compromis les perspectives et restreint la marge de manoeuvre pour la réunification pacifique ».

La réunification pacifique et « un pays, deux systèmes » sont nos principes fondamentaux pour résoudre la question de Taiwan et la meilleure approche pour réaliser la réunification nationale, ont assuré les autorités.

« Pour réaliser la réunification pacifique, nous devons reconnaître que la partie continentale et Taiwan ont chacun leurs propres systèmes sociaux et idéologies distincts. Le principe « un pays, deux systèmes » est la solution la plus inclusive à ce problème. C’est une approche qui est fondée sur les principes démocratiques, fait preuve de bonne foi, recherche la résolution pacifique de la question de Taiwan et apporte des bénéfices mutuels. Les différences en matière de système social ne sont ni un obstacle à la réunification ni une justification pour le sécessionnisme ».

Le gouvernement se dit prêt à « créer d’amples espaces pour la réunification pacifique, mais nous ne laisserons aucun espace aux activités séparatistes sous quelque forme que ce soit ».

« Nous n’épargnerons aucun effort pour réaliser la réunification pacifique. Cependant, nous ne renoncerons pas à l’emploi de la force et nous nous réservons l’option de prendre toutes les mesures nécessaires. Ceci est pour se prémunir contre les ingérences extérieures et toutes les activités séparatistes. Il ne cible en aucun cas nos compatriotes chinois à Taiwan. L’emploi de la force est le dernier recours à prendre dans des circonstances impérieuses », ajoute le document.

Une fois que la réunification pacifique réalisée dans le cadre d' »un pays, deux systèmes« , Pékin assure qu’elle permettra la mise en place de nouvelles bases pour que « la Chine progresse davantage et réalise le renouveau national. En même temps, elle créera d’énormes opportunités pour le développement social et économique à Taiwan et apportera des bénéfices tangibles à la population de Taiwan ».