Dimas Covas, président de l’Institut Butantan du Brésil, a déclaré lors d’une interview accordée à l’agence de presse, Xinhua, que « les vaccins chinois contre la COVID-19 ont donné de très bons résultats en matière de prévention des décès et des cas graves, ainsi que de réduction des taux d’hospitalisation ».

Une nouvelle norme d’évaluation d’un vaccin pendant la pandémie devrait être créée pour remplacer le critère d’efficacité existant qui met trop l’accent sur la prévention des taux d’infection, a estimé Dimas Covas.

Ce dernier a indiqué qu’une série d’études menées par l’Institut Butantan pendant plus d’un an. Ayant une histoire de 120 ans, cet établissement est l’un des centres scientifiques les plus prestigieux du Brésil.

Lire aussi : Sinovac est à disposition du régulateur brésilien de la santé après sa suspension

« Étant donné que certains médias occidentaux accordent trop d’importance à la prévention des taux d’infection lorsqu’ils évaluent les vaccins contre la Covid-19 et sous-estiment leur fonction de prévention des décès et des cas graves », Dimas Covas a indiqué que « les règles existantes sont davantage adaptées à l’évaluation des vaccins mis au point pendant une épidémie plutôt que pendant une pandémie ».

« Les performances du vaccin chinois contre la COVID-19 de Sinovac sont ‘excellentes’ car il a permis de réduire considérablement le nombre d’hospitalisations, en particulier chez les personnes âgées et les professionnels de la santé, ce qui montre qu’il s’agit d’un excellent vaccin », a-t-il dit.

Depuis juin 2020, l’Institut Butantan et le laboratoire biopharmaceutique chinois Sinovac Biotech ont mené plusieurs études, dont la plus importante est l’essai clinique de phase III du vaccin de ce dernier, qui a impliqué plus de 10.000 volontaires.

Lire aussiLe régulateur brésilien approuve le vaccin chinois CoronaVac

Selon Dimas Covas, le vaccin CoronaVac de Sinovac a fait preuve de son « excellente performance » en matière de prévention des décès liés à la COVID-19 et des cas graves. Une autre étude importante sur le vaccin a été menée à Serrana, une petite ville de l’Etat brésilien de Sao Paulo.

Les résultats annoncés à la fin du mois de mai dernier ont montré que, par rapport aux données du début de l’essai, le nombre de nouveaux cas symptomatiques de Covid-19 dans la ville a chuté de 80% après l’achèvement de la vaccination complète, les hospitalisations ont diminué de 86% et les décès liés à la maladie ont chuté de 95%.

« Les résultats de cette étude montrent qu’une fois la population adulte vaccinée, les personnes non vaccinées en bénéficieront également, tels que les enfants et les adolescents de Serrana », a expliqué Dimas Covas, cité par l’agence de presse, Xinhua.

La sécurité est un autre critère d’évaluation important. En effet, les effets secondaires des vaccins sont l’une des principales préoccupations des personnes qui se font vacciner. A cet égard, « parmi tous les vaccins utilisés au Brésil, le vaccin CoronaVac est le plus sûr », a-t-il affirmé.

La disponibilité des vaccins ne peut être ignorée lors de l’évaluation de la performance et de leur effet pendant une pandémie. Dimas Covas a indiqué que l’Institut Butantan et Sinovac ont apporté le vaccin CoronaVac au Brésil au début de 2021.

« Dans les premiers jours de la lutte contre la pandémie de COVID-19, les vaccins chinois ont joué un rôle important, en particulier pour les personnes les plus vulnérables, comme les personnes âgées de plus de 60 ans et le personnel médical », a-t-il témoigné.