Nouvelle tension entre la Chine et l’Inde à la frontière himalayenne

par | Jan 25, 2021 | Asie/Pacifique, MONDE

Six mois après des combats meurtriers, des soldats indiens et chinois se sont défiés à la frontière himalayenne. Des blessés ont été recensés des deux côtés, selon les médias indiens.

Région du Ladakh, zone conflictuelle sino-indienne

Les tensions sont toujours fortes entre la Chine et l’Inde. Les troupes indiennes et chinoises se sont affrontées, la semaine dernière, sur le col de Naku La dans l’État du Sikkim, le long de la frontière himalayenne.

Une patrouille chinoise a tenté de traverser le territoire indien avant d’être repoussée, ont déclaré des responsables militaires indiens. Naku La relie le Sikkim à la région du Tibet en Chine.

Cet affrontement a fait des blessés des deux côtés ont été rapporté, ce 25 janvier, par des sources militaires et des médias indiens. Les derniers pourparlers de désescalade entre les commandements militaires de la Chine et l’Inde ont eu lieu le 24 janvier.

Des combats au corps à corps à la frontière du Sikkim en mai 2020 avaient ravivé les tensions frontalières entre la Chine et l’Inde. Un mois plus tard, au moins 20 soldats indiens et un nombre inconnu de forces chinoises ont été tués dans un affrontement sur leur frontière himalayenne de la région du Ladakh.

Après cet affrontement au corps à corps, de hauts responsables des armées de Chine et d’Inde s’étaient rencontrés et étaient convenus d’œuvrer pour apaiser les tensions.

La Ligne de contrôle effectif, frontière de facto entre l’Inde et la Chine, n’est pas correctement démarquée. Conformément à une pratique de longue date pour éviter une réelle confrontation militaire, les armées de Chine et d’Inde n’utilisent pas d’armes à feu le long de leur frontière. Officiellement, aucun coup de feu n’y avait été tiré depuis 1975.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :