Sinopec conclut la première transaction d’accord global du marché du carbone de Chine

par | Juil 23, 2021 | ECONOMIE, Energies, TERRE

China Petroleum & Chemical Corporation (Sinopec) a conclu avec succès la première transaction d’accord global du marché national du carbone de la Chine le 21 juillet, en achetant 100 000 tonnes de quotas d’émission de carbone de China Resources Group.

Selon les données officielles de la transaction communiquées par la Bourse de l’environnement et de l’énergie de Shanghai (SEEE), il s’agissait de la première transaction d’accord global depuis le lancement officiel du marché national du carbone de la Chine et de la seule transaction globale du jour.

Au total, 17 filiales de Sinopec ont leurs propres centrales électriques sur le marché national du carbone, parmi lesquelles quatre sociétés, à savoir Sinopec Shengli Oilfield, Sinopec Maoming Petrochemical, Sinopec Shanghai Petrochemical et ZTHC Energy, ont participé à la première journée d’échange de carbone.

L’activité d’échange de carbone de Sinopec est gérée par sa filiale en propriété exclusive China International United Petroleum & Chemicals (UNIPEC) en tant que principale entité opérationnelle, qui effectue uniformément des transactions de sociétés dans le système Sinopec sur le marché national du carbone.

Lire aussi : Sinopec, plus grande entreprise d’énergie de Chine

Sinopec participe activement à l’établissement de marchés pilotes du carbone et du marché national du carbone de la Chine. La société a aussi effectué des inspections des émissions de carbone à l’échelle du système de ses exploitations.

Sinopec a aussi établi un système de comptabilisation des données sur les émissions de carbone dès 2012 et a lancé la construction d’un système d’information sur la gestion des actifs carbone en 2015.

Le but de la société société chinois est d’améliorer efficacement la comptabilisation et l’exactitude des données des émissions de carbone.

Les entreprises pilotes de Sinopec ont toutes rempli pleinement leurs tâches de conformité des quotas de carbone et accumulé une vaste expérience pour entrer sur le marché national du carbone.

Sinopec « travaille sans relâche » pour atteindre l’objectif de zéro émission nette, selon le communiqué de presse de la société. L’industrie de l’énergie et de la chimie est un domaine de travail essentiel pour la Chine qui doit atteindre le pic des émissions de carbone et construire le marché du carbone, selon le communiqué de presse de la société.

En 2020, Sinopec a proposé de construire une entreprise chimique d’énergie propre de niveau international et, pour la première fois, la «propreté» a été intégrée à la vision et aux objectifs de l’entreprise.

Lire aussi : Sinopec construit sa première station-service neutre en carbone en Chine

Sinopac  est en train de mettre en place un schéma industriel qui repose sur « une fondation, deux ailes et trois nouveautés » grâce à des efforts considérables.

La société Sinopec pose une base solide avec des ressources énergétiques, elle renforce les «deux ailes» d’amélioration de la qualité du pétrole propre et du développement industriel moderne, et elle étend les «trois nouveautés» : explorer de nouvelles énergies, de nouveaux matériaux et une nouvelle économie.

Alors que la Chine envisage d’atteindre un pic des émissions de carbone en 2030 et de parvenir à la neutralité carbone d’ici 2060, Sinopec accélère la construction d’un système d’approvisionnement en énergie propre et à faible émission de carbone, accroît les ajustements de la structure industrielle et énergétique et poursuit la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Sinopec réduira l’intensité annuelle des émissions de méthane de 50 % d’ici 2025, tout en développant des forêts neutres en carbone, des stations-service neutres en carbone et d’autres modèles distinctifs pour atteindre la neutralité carbone avant les objectifs de la Chine et continuer à apporter de nouvelles contributions dans la lutte contre le changement climatique mondial.

Le marché du carbone est un marché où les droits d’émission de dioxyde de carbone et d’autres gaz à effet de serre sont échangés comme une marchandise afin d’atteindre l’objectif global de contrôle des émissions de gaz à effet de serre.

Lire aussi : Les échanges du marché chinois du carbone vont commencer

Le marché adopte également des mécanismes de marché pour contrôler et réduire les émissions et promouvoir le développement économique. Il s’agit d’une innovation institutionnelle importante pour la transformation verte et à faible émission de carbone.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :