mardi, novembre 21

Étiquette : JD.com

La China Merchants Bank abandonne une entreprise bancaire avec le bras fintech de JD
Business News, ECONOMIE

La China Merchants Bank abandonne une entreprise bancaire avec le bras fintech de JD

Le grand prêteur commercial China Merchants Bank a mis fin à une de ces coentreprises bancaires directes, créée avec l'unité fintech de JD.com après avoir travaillé sur le projet au cours des cinq dernières années. Le conseil d'administration de CMB a décidé de retirer une demande d'ouverture de la Chine Merchants Tuopu Bank avec Jingdong Digits Technology Holding, a déclaré le prêteur basé à Shenzhen dans un communiqué diffusé le 22 juillet, sans expliquer cette décision. La résiliation du projet n’a pas d’impact sur les opérations de CMB, a déclaré un cadre de la banque à notre partenaire Yicai Global. CMB a dévoilé des plans en février 2017 pour établir une entité bancaire directe en propriété exclusive avec un statut juridique indépendant et un capital enregistré de 2 milliards d...
La Chine va boucler l’enquête sur la cybersécurité de Didi
ECONOMIE

La Chine va boucler l’enquête sur la cybersécurité de Didi

Les autorités chinoises vont mettre fin à leurs enquêtes sur Didi Global et deux autres entreprises, selon les informations révélées par le Wall Street Journal. Elles devraient autoriser le géant des VTC à redéployer son application en Chine, a rapporté le quotidien américain. Les régulateurs prévoient également d'autoriser le redéploiement des applications de la plateforme logistique Full Truck Alliance et de la société de services de recrutement en ligne Kanzhun, selon le WSJ qui cite des sources anonymes proche du dossier. Cette annonce est le dernier signal adressé aux investisseurs de la part du gouvernement, qui avait promit de relâcher la pression sur le secteur de l'Internet en Chine. Suivez toute l'information de Didi Le titre Didi coté à Wall Street a bondi de 50% à 2...
La fête du shopping en ligne de 618, une aubaine économique dans le contexte actuel
ECONOMIE

La fête du shopping en ligne de 618, une aubaine économique dans le contexte actuel

Les principales plateformes de commerce en ligne de Chine, dont JD et la plateforme d’Alibaba Tmall, ont officiellement lancé le 7 juin le festival de shopping en ligne 618. Cet évènement, qui est le premier événement commercial majeur après la baisse des cas de COVID-19 à l'échelle nationale, devrait stimuler les dépenses de consommation et ouvrir la voie à un rebond économique au second semestre de cette année. DES CHIFFRES MIROBOLANTS Le 7 juin, 10 minutes après le lancement du festival, le nombre de magasins physiques qui ont généré des commandes sur JD avait augmenté de 170% en glissement annuel, selon un communiqué envoyé par la société au Global Times. Les données d'Alibaba, pour sa branche de livraison Cainiao, avaient vu une augmentation de 35% du nombre de commandes direc...
Le portefeuille chinois E-Yuan voit sa popularité augmenter
ECONOMIE

Le portefeuille chinois E-Yuan voit sa popularité augmenter

Les nouveaux utilisateurs de portefeuille numérique en yuan de la Banque Populaire de Chine ont été multipliés par plus de 20 par jour sur certaines plateformes depuis son lancement le 4 janvier, a rapporté le Security Times. Le nombre d'utilisateurs de yuan numérique souverain sur Meituan a été multiplié par 20 chaque jour depuis le lancement de l'application. La plate-forme de vente à emporter a indiqué qu'elle autorisait les paiements en monnaie électronique, selon le rapport du Security Times. De plus, il y a eu une croissance moyenne quotidienne de 25% des commandes d'e-yuan et des montants des transactions, selon les rapporteurs. Le 9 janvier, l'application avait été téléchargée plus de 5,8 millions de fois depuis la boutique d'applications du géant chinois des télécommunica...
Pékin sanctionne les géants de la technologie pour 43 transactions non-déclarées
ECONOMIE, POLITIQUE

Pékin sanctionne les géants de la technologie pour 43 transactions non-déclarées

L'autorité chinoise de régulation du marché a annoncé le 20 novembre son intention d'infliger des amendes à plusieurs entreprises, dont Alibaba, Baidu et JD.com, pour ne pas avoir déclaré aux autorités 43 transactions remontant jusqu'à 2012. Selon l'autorité, ces entreprises ont violé les règles de la concurrence. Les entreprises impliquées pourraient se voir infliger jusqu'à 500.000 yuans (environ 69.000 euros) d'amende chacun, le maximum autorisé par la loi anti-monopole de 2008. Alibaba, Baidu et JD.com n'ont pas immédiatement répondu à une demande de commentaire de la part de l'agence de presse Reuters. D'autant que Pékin a commencé à renforcer le cadre réglementaire dans lequel opère l'économie en ligne chinoise dans le but affiché de freiner les pratiques anticoncurrentielles. ...
Double 11 : Alibaba et JD.Com bâtent tous les records
ECONOMIE

Double 11 : Alibaba et JD.Com bâtent tous les records

Avec notre partenaire Yicai Global - Alibaba Group Holding and JD.com, les deux plus grands acteurs du e-commerce de Chine ont établit de nouveaux records d'enregistrements de vente en ligne sur la période annuelle "Double 11", le plus grand festival de shopping en ligne au monde, malgré une croissance plus lente du volume de marchandises brutes. Le marché Tmall de Alibaba a eu un volume brut de marchandise de 540,3 milliards de CNY (184,5 milliards USD) du 1er au 11 novembre, en hausse de 8,5% d'une année il y a un an, selon les données, la société basée à Hangzhou publiée aujourd'hui. C'était la première fois de l'histoire de 12 ans de l'événement que le gain était inférieur à deux chiffres. Le volume brut de marchandise de JD a augmenté de 28,6% à 349,1 milliards de CNY, la sociét...
Le PDG du géant du e-commerce JD.com se met en retrait
SOCIETE

Le PDG du géant du e-commerce JD.com se met en retrait

Le milliardaire fondateur du géant chinois du commerce électronique JD.com, Richard Liu, va se retirer des opérations quotidiennes, a annoncé son entreprise. Après les patrons d'Alibaba, de Pinduoduo et de Bytedance, une autre figure de la tech chinoise passe la main, alors que la pression de la Chine s'accentue sur le secteur. Richard Liu, qui a fondé la société en 1998, «consacrera plus de temps à la formulation des stratégies à long terme de l'entreprise», a déclaré JD.com dans un communiqué. JD.com est un mastodonte du commerce électronique en Chine et un concurrent agressif du leader de l'industrie Alibaba. JD.com n'a pas donné de raison précise pour le changement de direction et a déclaré que Richard Liu resterait président et PDG de la société. Richard Liu avait été arrê...
Pratiques anticoncurrentielles : la Chine avertit les sociétés internet
POLITIQUE

Pratiques anticoncurrentielles : la Chine avertit les sociétés internet

L'Administration d'État chinoise pour la régulation des marchés (SAMR) a averti plus d'une trentaine de sociétés internet contre l'utilisation de pratiques interdites, dont l'usage forcé de leur plate-forme, à l’instar d'Alibaba qui vient de recevoir une amende record. La SAMR a déclaré s'être entretenue avec 34 entreprises dont Tencent, ByteDance et JD.com, afin de leur ordonner de procéder à des auto-inspections d'ici un mois. Les régulateurs chinois ont donc exhorté les sociétés de plateformes Internet à rectifier globalement les problèmes dans les délais impartis et à établir un nouvel ordre dans l'économie des plateformes. «Les sociétés de plateformes Internet ont été invitées à empêcher strictement l'expansion désordonnée du capital afin d'assurer la sécurité économique et s...
La Chine publie de nouvelles règles anti-monopole visant ses géants de la technologie
POLITIQUE

La Chine publie de nouvelles règles anti-monopole visant ses géants de la technologie

Le régulateur du marché chinois a publié le 7 février de nouvelles directives anti-monopole qui ciblent les plates-formes Internet. La Chine tient ainsi à renforcer les restrictions existantes auxquelles sont confrontés les géants de la technologie du pays. Les nouvelles règles officialisent un projet de loi anti-monopole antérieur publié en novembre 2020 et clarifient une série de pratiques monopolistiques que les régulateurs de Chine prévoient de sanctionner. Ces directives devraient exercer une nouvelle pression sur les principaux services Internet de Chine, y compris les sites de commerce électronique tels que les marchés Taobao et Tmall du groupe Alibaba ou JD.com. Les règles, publiées par l'Administration d'État pour la régulation du marché sur son site Web, interdisent a...
Les prévisions du marché de la vente au détail de Chine augmente
ECONOMIE

Les prévisions du marché de la vente au détail de Chine augmente

Selon les données de recherche analysées et publiées par ComprarAcciones.com, le mois d'août 2020 a vu la première croissance mensuelle du commerce de détail depuis le début de l'année. Les ventes au détail au cours du mois ont augmenté de 0,5% d'une année sur l'autre (en glissement annuel). De plus, selon un rapport de Trading Economics, les mois de janvier et février 2020 en Chine ont enregistré les baisses les plus élevées de -20,5% chacun. Entre janvier et août, le commerce de détail du pays a d'ailleurs reculé de -8,6%. En Chine, les ventes au détail en ligne augmentent de 9,5% en glissement annuel, les ventes de produits alimentaires menant à 35,4%. Au cours du mois d'août, la catégorie des cosmétiques a progressé de 19% contre 9,2% en juillet. La joaillerie en Chine progres...
Les sociétés chinoises cotées à New York invitées à revenir «chez elles»
ECONOMIE

Les sociétés chinoises cotées à New York invitées à revenir «chez elles»

Les banques de Chine ont lancé des offres de «retour aux sources» à des dizaines de sociétés chinoises cotées à Wall Street. Alors que les tensions entre la Chine et les Etats-Unis menacent l'avenir des actions boursières chinoises d'une valeur estimée à 1 billion de dollars, les banques de Chine lancent une campagne de de «retour aux sources» à des dizaines de sociétés chinoises cotées à New York. Plusieurs grandes entreprises de Chine ont déjà lancé des offres à Hong Kong, au moment où l'administration américaine de Donald Trump augmente la pression sur les entreprises chinoises qui négocient sur les marchés américains. Le dernier en date était JD.com, le groupe d'e-commerce, qui a conclu avec succès une vente d'actions secondaires en Chine. En effet, JD.com a fait une arrivée e...
Le géant de l’e-commerce JD.com affiche une augmentation de 20% de ses ventes
ECONOMIE

Le géant de l’e-commerce JD.com affiche une augmentation de 20% de ses ventes

Le chiffre d'affaires du premier trimestre du géant chinois du commerce électronique JD.com a bondi de 20,7% par rapport à 2019 pour atteindre 146,2 milliards de RMB (18,6 milliards d'euros), la pandémie de coronavirus ayant contraint davantage de personnes à magasiner en ligne, a annoncé vendredi la société, a indiqué Caixin. Dans le même temps, le résultat net a chuté de 85% à 1,1 milliard de RMB contre 7,3 milliards de RMB il y a un an, reflétant l'augmentation des coûts de vente au détail et l'expansion des services logistiques. Le coût des revenus a augmenté de 20,2% pour atteindre 123,7 milliards de RMB (143 M€) au premier trimestre 2020, selon le rapport financier de la société. JD.com comptait 387,4 millions de comptes clients actifs annuels au 31 mars, en hausse de 25% par r...
Le site JD.com voudrait lever 2 milliards à la bourse d’Hong Kong
ECONOMIE

Le site JD.com voudrait lever 2 milliards à la bourse d’Hong Kong

Le géant chinois de l'e-commerce JD.com prévoit de lever 2 milliards de dollars américains lors d'une prochaine introduction à la Bourse de Hong Kong, a affirmé l'agence de presse financière Bloomberg. Les modalités d'entrée restent à définir, mais si celle-ci se fait se sera au cours du second semestre, selon Bloomberg. JD.com est déjà coté au Nasdaq où il avait récolté 1,78 milliard de dollars (1,6 mds €) lors de son introduction en 2014. Le groupe n'avait pas réagi dans l'immédiat à une sollicitation de l'AFP. En pkein conflit commercial, technologique et politique avec Washington, Beijing encourage désormais ses entreprises à privilégier les places de Hong Kong ou Shanghai pour lever des fonds. Alibaba, concurrent de JD.com et déjà coté aux Etats-Unis, a ainsi fait en novem...
L’e-commerce continuera sur sa lancée
ECONOMIE

L’e-commerce continuera sur sa lancée

D'après le cabinet d'analyse, GlobalData, la pandémie de Covid-19 va continuer de stimuler la croissance des paiements en ligne au cours des quatre prochaines années. La croissance du marché chinois du e-commerce a été revue à la hausse, compte tenu de la poussée positive due à l'épidémie de coronavirus (Covid-19), selon les estimations de GlobalData, cabinet de données et d'analyse. Alors que les consommateurs passent de plus en plus des dépenses en magasin aux dépenses en ligne, afin d'éviter l'exposition des contagions du coronavirus, les paiements électroniques devraient enregistrer une forte augmentation en 2020. Une analyse des analyses d'e-commerce de GlobalData révèle que le marché d'e-commerce devrait croître à un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 17,1% entre 20...
Nouvel An chinois : les habitudes changent
SOCIETE

Nouvel An chinois : les habitudes changent

De notre partenaire Chinafrique.com - Les vacances du Nouvel An chinois sont une période de réunion familiale, où les gens sont attirés par de nombreuses « ventes », autant dans les magasins en dur qu'en ligne. Comme beaucoup de citadins retournent chez eux ou à l'étranger, la consommation domestique et étrangère explose. Selon les données du ministère du Commerce de la Chine, pendant la Fête du Printemps 2017, les ventes dans les secteurs de la restauration et du commerce de détail ont atteint 840 milliards de yuans (129 milliards de dollars), une hausse de 11,4 % sur un an. En outre, des changements sont apparus dans les habitudes d'achat pendant les fêtes. Les produits de haute qualité sont devenus attractifs pour de nombreux consommateurs et les voyages à l'étranger sont populair...
China Unicom crée la confusion autour d’une levée de fonds
ECONOMIE

China Unicom crée la confusion autour d’une levée de fonds

Le numéro deux des télécoms, China Unicom, a dévoilé la vente de parts pour 9,9 milliards d'euros à des investisseurs privés, dont le géant Alibaba, mais la compagnie a rapidement retiré son communiqué annonçant l'opération et suspendant également son titre en Bourse. La confusion aura été générale, car cette levée de fonds devait ouvrir le capital du groupe étatique à des investisseurs privés. Une opération très attendue, qui aurait été la plus ambitieuse opération à ce jour dans le cadre des réformes d'"actionnariat mixte" engagées par le gouvernement. Une opération ambitieuse Dans un communiqué publié le 16 août dans la soirée, China Unicom assurait que son conseil d'administration avait approuvé la vente de participations à une dizaine d'investisseurs. Parmi les acquéreur...