lundi, février 5

Étiquette : liste noire américaine

Les Etats-Unis sanctionnent une trentaine de société chinoise
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Les Etats-Unis sanctionnent une trentaine de société chinoise

Le département du commerce américain a sanctionné 34 entreprises chinoises accusées de violations diverses pour le compte de la Chine, l'Iran et la Russie. Parmi elles, 14 sociétés chinoises sont concernées par les sanctions américaines en raison d'une participation supposée à la persécution contre la minorité ouïghoure. Les 34 sociétés chinoises ont donc été ajouté à la liste des entités accusées d'être impliquées dans des activités contraires à la politique étrangère et aux intérêts de sécurité nationale des Etats-Unis. «Sur ces 34 entités, 14 ont leur siège en République populaire de Chine et ont permis à Pékin de mener une campagne de répression, de détention massive et de surveillance (...) contre les Ouïghours, les Kazakhs et les membres d'autres groupes minoritaires musulmans ...
Huawei va déployer son propre système d’exploitation pour ses smartphones
SCI/TECH

Huawei va déployer son propre système d’exploitation pour ses smartphones

Le géant chinois des télécommunications, Huawei, lance son propre système d'exploitation mobile HarmonyOS sur ses smartphone ; alors que la société s'adapte à la perte d'accès aux services mobiles de Google instauré il y a deux ans après que les États-Unis ont placé la société de télécommunications chinoise sur liste noire. D’après l’Associated Press, Huawei devait annoncer le lancement d'HarmonyOS pour divers appareils, notamment les smartphones et les tablettes. Lire aussi : Huawei lance ses nouveaux produits basés sur son système HarmonyOS Huawei est toujours privé des technologies américaines essentielles, notamment des services mobiles de Google et de certaines puces informatiques nécessaires pour alimenter ses appareils. Cette situation découle de la décision des États-Un...
Liste noire américaine : la Chine salue le retrait de Xiaomi
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Liste noire américaine : la Chine salue le retrait de Xiaomi

D’après Associated Press, le ministère chinois du Commerce a salué le retrait du géant Xiaomi Corp.de la liste noire du gouvernement américain. Cette annonce intervient au lendemain de l’annulation de l'interdiction des investissements américains dans le fabricant de smartphones imposée sous l'ancienne présidence de Donald Trump. Un accord a été récemment signé entre Xiaomi et le gouvernement américain. Celui-ci est intervenu après qu'un juge fédéral américain a temporairement suspendu en mars 2021 l'application de la liste noire imposée sous l'administration Trump, après que Xiaomi a intenté une action en justice contre le gouvernement américain, qualifiant la liste noire d'«inconstitutionnelle». «La Chine a toujours cru que la suppression des sanctions et des restrictions et l'a...
La Chine s’oppose à l’ajout d’entreprises chinoises à la liste noire américaine
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

La Chine s’oppose à l’ajout d’entreprises chinoises à la liste noire américaine

Les États-Unis ont ajouté de nouvelles entreprises chinoises sur leur liste noire, afin de les empêcher de se servir de la technologie américaine au profit de superordinateurs utilisés selon eux aussi à des fins militaires. La Chine s'est opposée à cette décision. Le 8 avril, le département américain du commerce a annoncé l’ajout sur liste noire de sept entreprises chinoises accusées d’être «impliquées dans la construction de superordinateurs utilisés par les militaires chinois, dans ses efforts de modernisation militaire déstabilisante et/ou dans ses programmes d’armes de destruction massive». Les sept entreprises chinoises ciblées sont Tianjin Phytium Information Technology, Shanghai High-Performance Integrated Circuit Design Center, Sunway Microelectronics, National Supercomputing...
Huawei toujours considéré comme une menace aux Etats-Unis
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Huawei toujours considéré comme une menace aux Etats-Unis

Le régulateur américain des télécoms (FCC) a classé le 12 mars Huawei parmi les entreprises chinoises d'équipements de télécommunications considérées comme une menace pour la sécurité nationale. Cette décision éteint tout espoir de Huawei de voir les mesures imposées par l'ancien président Donald Trump être assouplies par l'arrivée au pouvoir de Joe Biden. La FCC estime que Huawei pose "un risque inacceptable" pour la sécurité nationale, de même que ZTE, Hytera Communications, Hangzhou Hikvision Digital Technology et Dahua Technology. "Les Américains comptent plus que jamais sur nos réseaux pour travailler, aller à l'école ou accéder aux soins de santé, et nous devons avoir confiance en des communications sûres et sécurisées", a indiqué Jessica Rosenworcel, présidente par intérim ...
Huawei reste sur la liste noire américaine
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Huawei reste sur la liste noire américaine

Le géant chinois des télécommunications, Huawei, a été accusé d’espionnage pour le compte du gouvernement chinois durant l’administration Trump. L’arrivée de Joe Biden à la présidence des États-Unis laissait penser que Huawei pourrait profiter d'un allégement des restrictions commerciales imposées aux entreprises américaines qui souhaitaient travailler avec l’entreprise chinoise. Mais la nouvelle secrétaire au commerce de l’administration Biden, Gina Raimondo a indiqué qu’elle ne voyait «aucune raison» de retirer Huawei de la liste noire des États-Unis, soulignant que Huawei représentait encore aujourd’hui un risque pour la sécurité nationale. Un nouveau coup dur pour Huawei, et pour les entreprises américaines qui ne pourront toujours pas commercialiser aisément avec Huawei. Les ...
Xiaomi porte plainte contre les Etats-Unis pour avoir été blacklisté
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Xiaomi porte plainte contre les Etats-Unis pour avoir été blacklisté

Le fabricant chinois de smartphones, Xiaomi Corp, a déposé plainte devant un tribunal de Washington contre la décision de l'ancienne administration de Donald Trump d'avoir mit l'entreprise sur la liste noire. Le ministère de la Défense, sous l'administration Trump à la mi-janvier, a ajouté Xiaomi et huit autres entreprises sur une liste noire, affirmant avoir des liens avec l'armée chinoise, ce qui oblige les investisseurs américains à céder leurs participations dans les entreprises dans un délai fixé. Lire aussi : Donald Trump signe un nouveau décret contre les entreprises chinoises Dans la plainte, adressée au secrétaire à la Défense nommé par Biden Lloyd Austin et à la secrétaire au Trésor Janet Yellen, Xiaomi a qualifié la décision "d'illégale et inconstitutionnelle" et a reje...
L’interdiction américaine des entreprises chinoises pourrait affecter les obligations
ECONOMIE

L’interdiction américaine des entreprises chinoises pourrait affecter les obligations

Les restrictions américaines sur les investisseurs détenant des titres d'un certain nombre d'entreprises chinoises pourraient affecter jusqu'à 60 milliards de dollars (54 mds €) d'obligations et provoquer de lourdes sorties de fonds par le biais de ventes forcées, a écrit JPMorgan dans une note aux clients. La Maison Blanche de Donald Trump a publié un décret en novembre 2020 interdisant aux américains d’investir dans des entreprises chinoises qui, selon le département américain de la Défense, ont des liens avec l’armée chinoise - une affirmation que de nombreuses entreprises nient et que le gouvernement chinois dit manquer de preuves. Alors qu'un certain nombre des 44 entreprises inscrites sur la liste du ministère de la Défense ont été coupées de divers indices boursiers ou ont vu ...
Alibaba, Tencent et Baidu épargnés de la liste noire américaine
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Alibaba, Tencent et Baidu épargnés de la liste noire américaine

Les géants technologiques chinois Alibaba, Baidu et Tencent ne seront pas inscrits sur la liste noire de Washington. Le gouvernement fédéral américain étudiait la possibilité d'ajouter ces groupes à une liste noire du Département de la Défense comprenant des entreprises ayant des liens supposés avec l'armée, les services de renseignement ou l'appareil sécuritaire de la Chine. Or le Pentagone et le département d'État avaient fait pression pour ajouter Alibaba, Tencent et Baidu à cette liste d'entreprises chinoises. Mais pour Roger Robinson, ancien responsable du Conseil de sécurité national américain, "retirer les 'Big 3' de la liste du Pentagone des entreprises chinoises liées à l'APL risque d'envoyer le message que l'inquiétude concernant les pertes potentielles des investisseurs am...
Washington va ajouter d’autres entreprises chinoises à sa liste noire
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Washington va ajouter d’autres entreprises chinoises à sa liste noire

Les États-Unis vont ajouter des dizaines d'entreprises chinoises, dont le principal fabricant de puces du pays SMIC, à leur liste noire, selon deux sources proche du dossier à l'agence de presse, Reuters. Cette décision apparait comme le dernier baroud d'honneur de l'administration Trump dans sa guerre commerciale contre la Chine. Au total, les États-Unis devraient ajouter environ 80 entreprises chinoises et filiales supplémentaires à la liste dite "des entités", quasiment toutes chinoises. L'administration de Donald Trump compte cibler des entreprises chinoises qui, selon Washington, ont des liens avec l'armée ou sont impliquées dans des violations présumées des droits de l'homme. L'administration Trump a souvent utilisé cette liste noire de plus de 275 entreprises chinoises et fili...
De nouveaux titres chinois retirés des bourses américaines
ECONOMIE

De nouveaux titres chinois retirés des bourses américaines

Après Standard and Poor's DJI, MSCI Global Investable Market va retirer 10 titres chinois de ses indices boursiers, selon le South China Morning Post. MSCI, un important compilateur d'indices d'investissement américain, a annoncé la suppression prochaine des titres chinois que le président Donald Trump a mis sur liste noire en raison de liens présumés avec l'armée chinoise. Les titres chinois supprimés sont des actions cotées à Hong Kong et à Shanghai par Semiconductor Manufacturing International Corp (SMIC), China Communications Construction Co, China Spacesat, China Railway Construction, CRRC Corp, Hangzhou Hikvision et Dawning Information Industry. Les titres chinois seront retirés des indices MSCI Global Investable Market (GIMI), des indices pondérés non liés à la capitalisati...
Des entreprises chinoises sur la liste noire américaine
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Des entreprises chinoises sur la liste noire américaine

L'administration Trump a conclu que 11 entreprises chinoises supplémentaires étaient détenues ou contrôlées par l'Armée Populaire de Libération de la République populaire de Chine, a annoncé le Pentagone, pouvant conduire à de nouvelles sanctions visant la Chine. Parmi ces entreprises chinoises figurent le géant chinois de la construction China Communications Construction Company. En juin, le Pentagone avait dévoilé une première liste de 20 grandes entreprises chinoises considérées comme des entreprises militaires opérant directement ou indirectement aux Etats-Unis. Parmi lesquelles des entreprises chinoises "détenues ou contrôlées" par l'Armée populaire de libération. La liste a été mise à jour le 28 août inclut aussi China Three Gorges CYTGP.UL , Sinochem Group SASADA.UL, et China ...