mercredi, mai 22

Étiquette : Lu Shaye

L’ambassadeur de Chine à Paris a exprimé un « point de vue personnel »
Europe, MONDE

L’ambassadeur de Chine à Paris a exprimé un « point de vue personnel »

Dans un communiqué, l'Ambassade de Chine à Paris, a indiqué le 24 avril que "les remarques de l’Ambassadeur LU Shaye sur la question de l’Ukraine n’étaient pas une déclaration de la politique, mais une expression de points de vue personnels au cours d’un débat télévisé". Ses points de vue "ne devraient pas faire l’objet de sur-interprétation. La position de la Chine sur les questions concernées n’a pas changé", a indiqué la représentation diplomatique chinoise. Concernant la souveraineté territoriale, la position de la Chine "est constante et claire". La Chine "respecte la souveraineté, l’indépendance et l’intégrité territoriale de tous les pays et défend les buts et principes de la Charte des Nations Unies". Le teste précise que "suite à la dissolution de l’Union soviétique, la C...
La France «consternée» par les déclarations de l’ambassadeur de Chine sur la Crimée
Europe, MONDE

La France «consternée» par les déclarations de l’ambassadeur de Chine sur la Crimée

Interrogé le 21 avril sur la chaîne française LCI, Lu Shaye a estimé que les pays de l'ex-URSS "n'ont pas le statut effectif dans le droit international parce qu'il n'y a pas d'accord international pour concrétiser leur statut de pays souverain". Concernant la Crimée, un territoire ukrainien que la Russie occupe depuis 2014, il a déclaré : "Ca dépend de comment on perçoit ce problème. Il y a l'Histoire. La Crimée était tout au début à la Russie. C'est Khrouchtchev qui a offert la Crimée à l'Ukraine dans l'époque de l'Union soviétique." L'ambassadeur de Chine en France Lu Shaye a appelé à arrêter de "chicaner" sur la question des frontières post-soviétiques. "Maintenant, le plus urgent est d'arrêter, de réaliser le cessez-le-feu" entre Russie et Ukraine, a-t-il estimé. A la suite d...
« Crise de la dette au Sri Lanka : comment peut-on blâmer la Chine ? »
Asie/Pacifique, Tribunes - Analyses

« Crise de la dette au Sri Lanka : comment peut-on blâmer la Chine ? »

L'ambassade de Chine à Paris a publié une note dans laquelle, elle explique en quoi la Chine n'est pas responsable de la crise actuelle au Sri Lanka. Récemment, la crise économique au Sri Lanka a entraîné des troubles politiques et un changement de gouvernement dans le pays. Certains médias français en ont profité pour chanter le même refrain selon lequel « les projets faramineux financés par la Chine ont creusé la dette extérieure » du Sri Lanka et « le Sri Lanka est pris dans le piège de la dette chinoise », cherchant à lier la crise actuelle du pays à la Chine. Ces reportages induisent gravement le public en erreur. L’Ambassade de Chine en France tient à apporter les éclaircissements suivants pour rétablir la vérité. D’abord, la crise actuelle de la dette du Sri Lanka est principa...
RSF demande à l’ambassadeur de Chine à Paris de «mettre fin à ses diatribes excitées»
Europe, MONDE

RSF demande à l’ambassadeur de Chine à Paris de «mettre fin à ses diatribes excitées»

L’ambassadeur de Chine à Paris, Lu Shaye, s’en prend encore une fois à des journalistes français qu’il accuse de «mentir» à propos de son pays. Reporters sans frontières (RSF) rappelle qu’un diplomate n’a pas à donner de leçons de journalisme, selon le communiqué de presse de l'ONG. Dans un communiqué au ton vengeur publié lundi 25 octobre 2021, l'ambassadeur de Chine à Paris, Lu Shaye, un multirécidiviste tristement célèbre pour ses diatribes contre les médias, s’en prend encore aux journalistes français. Cette fois, il attaque le correspondant Asie du Figaro, Sébastien Falletti, qui dans un article «bouffi de mensonges et de divagations» publié le 19 octobre aurait «tordu le cou à la réalité» et se serait montré «complaisant» à l’égard du gouvernement taïwanais. Lire aussi : « ...
« La Chine doit être réunifiée et elle le sera »
Europe, MONDE, TAIWAN

« La Chine doit être réunifiée et elle le sera »

Tribune de l'ambassadeur de Chine à Paris, Lu Shaye - Ces derniers jours, Le Figaro et d’autres journaux français ont publié une avalanche de reportages et d’articles sur la question de Taiwan, dans lesquels ils ont fait grand tapage autour d’une prétendue «invasion chinoise» et d’une «troisième guerre mondiale» et se montrent ostensiblement complaisants à l’égard des forces sécessionnistes prônant «l’indépendance de Taiwan». Surtout, les articles du journaliste Sébastien Falletti publiés le 19 octobre 2021 sur Le Figaro sont bouffis de mensonges et de divagations et induisent gravement en erreur le public. Nous jugeons de notre devoir d’y répondre et de rétablir les faits. Lire aussi : RSF demande à l’ambassadeur de Chine à Paris de «mettre fin à ses diatribes excitées» Mensonge ...
La Chine menace la France de sanctions en réaction au projet de visite d’un sénateur
Europe, MONDE, TAIWAN

La Chine menace la France de sanctions en réaction au projet de visite d’un sénateur

Selon le média français «La Lettre A», l’ambassadeur chinois en France Lu Shaye a envoyé une nouvelle lettre au sénateur Alain Richard lui demandant d’annuler sa visite à Taïwan en juillet prochain. Dans un courrier, l’ambassadeur de Chine à Paris, Lu Shaye, a mis en garde les sénateurs du Groupe d'études sur Taïwan qui envisagent de se rendre à Taïwan. Dans un premier courrier daté du18 février, Lu Shaye avait demandé au sénateur Alain Richard de renoncer à son voyage à Taïwan. "Les sénateurs français, en tant que membres de l'institution française, se doivent de respecter ce principe et s'abstenir de toute forme de contacts officiels avec les autorités taïwanaises", était-il dit dans un message publié le 16 mars. Cette lettre avait provoqué un tollé au Sénat français. L’a...
Lu Shaye répond à Emmanuel Macron
Europe, MONDE

Lu Shaye répond à Emmanuel Macron

La Chine est la cible d'accusation jugées infondées quant à l'origine du coronavirus et la gestion de l'épidémie. L'ambassadeur de Chine en France a répondu ce 20 avril 2020 sur BFMTV aux déclarations du président Emmanuel Macron. Le 16 avril, Emmanuel Macron lâchait notamment au Financial Times: "A l'évidence, il s'est passé des choses là-bas dont nous n'avons pas connaissance". Lu Shaye a assuré que "la Chine ne cache rien". A lire aussi :  Emmanuel Macron suit la théorie américaine sur le Covid-19 Il a poursuivi: "Je comprends que le discours du président de la République a été déformé par les médias parce que j’ai lu tout le texte de son intervention. Je ne crois pas qu’il a l’intention d’accuser la Chine. Il veut seulement dire que les systèmes français et chinois sont différ...
L’ambassade de Chine en France clarifie sa position
Europe, MONDE

L’ambassade de Chine en France clarifie sa position

En plus de la tribune de l'ambassadeur de Chine en France, les services diplomatiques chinois ont publié les propos de Zhao Lijian, lors de sa conférence de presse qui a eu lieu la veille de la convocation de Lu Shaye. Ainsi, le ministère chinois des affaires étrangères a assuré que "la Chine n'a jamais déclaré que la réponse de la France à la pandémie de COVID-19 était inadéquate", clarifiant ainsi les commentaires de l'ambassade de Chine en France, dont il a dit qu’elles étaient une réponse opportune aux fausses accusations concernant la Chine et sa coopération avec la France". Selon Zhao Lijian, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, "certains pays, médias et politiciens occidentaux ont récemment diffusé de fausses informations, stigmatisé la Chine et fait ...
Chine-France : des tensions rapidement apaisées
Europe, MONDE

Chine-France : des tensions rapidement apaisées

Après avoir été convoqué par le ministre français des affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, l’ambassadeur Lu Shaye a tenu à publier une tribune sur le site internet de l'ambassade, assurant que "l'amitié sino-française défie la distance géographie, elle est plus solide que le roc". Des tensions ont émergé entre l'ambassade de Chine en France et le gouvernement français suite à la publication d'une tribune, intitulé «Rétablir des faits distordus: Observations d’un diplomate chinois en poste à Paris». Un diplomate chinois anonyme fustigeait en termes très rudes les américains et les européens pour leurs critiques à l’égard de son pays, au sujet de la gestion de l’épidémie. A lire aussi :Paris convoque l’ambassadeur de Chine, Lu Shaye Pour Jean-Yves Le Drian, cette tribune est mal...
Des sénateurs français dénoncent les « fausses » accusations de l’ambassade de Chine
Europe, MONDE

Des sénateurs français dénoncent les « fausses » accusations de l’ambassade de Chine

Le différend entre la France et la Chine s'est intensifié le 15 avril, alors que des sénateurs français ont exigé de savoir pourquoi un article contenant des déclarations qu'ils estiment fausses était encore sur le site internet de l'ambassade de Chine. L'article en français publié par l'ambassade de Chine en France commente la réponse de la France et d'autres pays occidentaux à l'épidémie de coronavirus. Un diplomate anonyme y suggère que des soignants des maisons de retraite occidentales - utilisant le terme français EHPAD - auraient abandonné leur travail, laissant les résidents mourir. Le 14 avril, le ministre des affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a convoqué l'ambassadeur de Chine pour exprimer sa désapprobation, tout en rappelant les bonnes relations qu'il entretient ave...
Paris convoque l’ambassadeur de Chine, Lu Shaye
Europe, MONDE

Paris convoque l’ambassadeur de Chine, Lu Shaye

Le ministère français des affaires étrangères a publié un communiqué dans lequel il explique que "face au virus et à ses conséquences sur nos économies, les polémiques n’ont pas leur place et la France œuvre résolument en faveur de l’unité, de la solidarité et de la plus grande coopération internationale". Publié mardi 14 avril dans la soirée, il révèle que l’ambassadeur de Chine en France, Lu Shaye, a été convoqué dans la matinée du 15 avril. Le ministre Jean-Yves Le Drian a dit s'être "entretenu quatre fois depuis fin janvier, et encore la semaine dernière, de façon très positive, avec mon homologue chinois sur la lutte contre la pandémie. Des actes de solidarité réciproque entre la Chine et la France témoignent de notre volonté d’y faire face de manière coordonnée". "Certaines prise...
L’ambassade de Chine en France répond à la presse française
Communiqués

L’ambassade de Chine en France répond à la presse française

Dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux, l’ambassade de Chine en France, dirigée par Lu Shaye, a expliqué dans un long texte que "alors même que, dans ces instants fatidiques, le peuple chinois était tout entier tendu vers la victoire finale, certains médias français, au mépris de toute déontologie et de la plus élémentaire bonne foi, ont nié les faits et se sont moqués de la Chine, s’ingéniant à l’accabler davantage".     Extraits du communiqué : Certains se sont gaussés sur le «grand bond en arrière» que traverserait aujourd’hui «la Chine partie à la conquête du monde». Or, chacun sait que la Chine est un pays profondément pacifique qui, jamais dans son histoire, n’a colonisé personne. Ce que réclame la Chine aujourd’hui, ce sont juste des relations d’égal à ...
Des «imperfections» dans les mesures prises par Pékin
2019-nCoV, Europe, MONDE

Des «imperfections» dans les mesures prises par Pékin

L’ambassadeur de Chine en France, Lu Shaye, a déclaré qu'au début de l'épidémie de coronavirus en décembre 2019, "la Chine n’avait pas réalisé toute la gravité de la situation", sur la chaîne BFM TV. Ce dernier a considéré que «les mesures n’étaient pas assez efficaces». Tandis que la maladie pourrait avoir connu son pic récemment, Beijing reste «prudent» afin de «consolider la situation actuelle». Commentant la situation épidémique en Chine suscitée par la propagation du COVID-19, Lu Shaye a avoué que les gouvernements locaux n’étaient pas préparés pour faire face à ce nouveau virus. Il a aussi souligné que l’épidémie avait révélé «des imperfections dans le système national [chinois, ndlr] de gestion d'urgence». «Au début de l'épidémie, des gouvernements locaux n’ont pas pris...
Lu Shaye dénonce une déclaration de l’UE sur Hong Kong
Europe, Hong Kong, MONDE

Lu Shaye dénonce une déclaration de l’UE sur Hong Kong

L'ambassade de Chine à Paris a dénoncé la récente déclaration européenne sur les violences à Hong Kong, la jugeant «criminelle et très dangereuse», dans un communiqué de presse. L'ambassade a affirmé le «mépris» de Beijing face à «l'hypocrisie» européenne. «Nous exprimons notre vif mécontentement et notre profond mépris face à l'hypocrisie de la déclaration européenne», reprise par les autorités françaises. Le gouvernement s’inquiète de «l'escalade de la violence» à Hong Kong et appelle au dialogue entre manifestants et autorités. «L'Union européenne a publiquement glorifié les exactions des émeutiers et s'en est prise fielleusement aux mesures d'autodéfense des policiers de Hong Kong pour défendre leur vie face à leurs agresseurs. Voici qui est criminel et très dangereux», a ass...
L’ambassade de Chine à Paris a un nouvel ambassadeur
Europe, MONDE

L’ambassade de Chine à Paris a un nouvel ambassadeur

Les autorités chinoises ont nommé à Paris un nouvel ambassadeur, Lu Shaye, 54 ans, connu pour son franc parler. La nomination de Lu Shaye a été signée par le président Xi Jinping, après avoir occupé depuis 2017 les mêmes fonctions à Ottawa. Ce dernier est parvenu à gérer la crise sino-canadienne provoquée par l'arrestation en décembre 2018 à Vancouver de la directrice financière du géant chinois des télécoms Huawei, suivie de l'arrestation de deux Canadiens en Chine. Dans une tribune publiée en janvier 2019, Lu Shaye avait dénoncé «l'égoïsme occidental» et le «suprémacisme blanc» en accusant le Canada et ses alliés de se préoccuper du sort des deux Canadiens arrêtés mais pas selon lui de celui de la responsable de Huawei. Il avait aussi dénoncé l'arrestation Meng Wanzhou, le compa...
L’ambassadeur de Chine dénonce le racisme d’Ottawa
Amériques, MONDE

L’ambassadeur de Chine dénonce le racisme d’Ottawa

L'ambassadeur de Chine au Canada, Lu Shaye, a accusé le 9 janvier Ottawa et ses alliés de faire preuve «d'égoïsme occidental et de suprémacisme blanc», après la demande la libération immédiate de deux Canadiens détenus par Beijing. Dans une tribune au quotidien The Hill Times, l'ambassadeur de Chine, Lu Shaye, a pris à partie le Canada pour l'arrestation le 1er décembre de Meng Wanzhou, directrice financière du géant chinois des télécoms Huawei, qu'il a qualifiée de «sans fondement». Dix jours plus tard, Beijing a arrêté deux Canadiens, l'ex-diplomate Michael Kovrig et le consultant Michael Spavor pour des activités «menaçant la sécurité nationale». Le gouvernement chinois assure que leurs arrestations ne sont pas liées à celle de la directrice financière de Huawei, Meng Wanzhou. ...