Lee Hae-chan, émissaire spécial du nouveau président Moon Jae-in, a rencontré le ministre des affaires étrangères, Wang Yi et le président chinois Xi Jinping afin de lui remettre la lettre du président.

Lee Hae-chan est venu organiser un sommet entre les chefs d’Etat des deux pays et  chercher des moyens pour faire face à la Corée du Nord. Lors de son entretien avec Wang Yi, il a indiqué à la presse que le président Moon Jae-in lui avait  demandé « d’avoir assez de conversations et d’échanges au cours de cette visite pour que la Corée du Sud et la Chine puissent bâtir un partenariat exhaustif de coopération ».

Apaiser les tensions, relancer les échanges

En effet, Moon Jae-in « tiendra des discussions avec la Chine lors des prochains sommets, et a souligné l’importance de discuter honnêtement et sincèrement », d’après l’émissaire sud-coréen. De son côté, le ministre chinois a indiqué que Beijing espérait que « l’administration Moon remettra la relation bilatérale sur de bons rails« , suite au déploiement du bouclier anti-missile américaine, THAAD, sur son territoire.

« Cette année marque le 25e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Corée du Sud et la Chine et nous devons respecter les choses que nous avons accomplies », a indiqué Wang Yi à la presse, ajoutant que « l’année dernière, la relation entre la Chine et la Corée du Sud a subi un revers qui n’aurait pas dû arriver, et c’est une situation regrettable ».

Le ministre chinois a ajouté : « nous espérons que le nouveau gouvernement sud-coréen prenne conscience des problèmes que nous avons rencontrés et prenne des mesures efficaces pour surmonter les obstacles, afin que la relation entre les deux pays puisse se placer sur de bons rails et se développer aussi vite que possible. Ceci est le désir de nos deux peuples et c’est aussi la responsabilité de nos deux gouvernements« .

Lee Hae-chan, émissaire spécial du nouveau président Moon Jae-in, a rencontré le président Xi Jinping

Le président Xi Jinping a rencontré Lee Hae-chan, à qui il a expliqué que « la Chine était prête à travailler avec la République de Corée pour ramener les relations bilatérales sur la voie normale ».

Dénucléarisation de la péninsule coréenne

Xi Jinping souhaite « traiter de manière appropriée les différends sur la base de la compréhension et du respect mutuels, dans le but de ramener au plus tôt les relations entre la Chine et la République de Corée sur la voie normale ».

D’ailleurs, « la Chine adhère à l’objectif de parvenir à la dénucléarisation de la péninsule coréenne et est déterminée à résoudre toutes les questions à travers le dialogue et la coordination ».

Pour cela, Xi Jinping se dit « disposé à améliorer la communication avec le nouveau gouvernement de la République de Corée sur ces questions, à promouvoir fermement la dénucléarisation de la péninsule coréenne et à relancer le dialogue concerné au plus tôt ».

De son côté, Lee Hae-chan a affirmé que Séoul et Beijing « partagent des opinions et positions similaires concernant la question du nucléaire sur la péninsule coréenne », ajoutant que la Corée du sud est « prête à travailler avec la Chine pour parvenir à la dénucléarisation de la péninsule et sauvegarder la paix, la stabilité et la sécurité en Asie du Nord-Est ».