Le dirigeant nord-coréen, Kim Jong Un a vanté l’«unité» de son pays avec la Chine, lors de sa troisième visite chez son allié historique.

Ce dernier est soucieux des inquiétudes vis-à-vis du rapprochement nord-coréen avec les Etats-Unis de Donald Trump, après le sommet de Singapour entre les deux hommes. Le président Xi Jinping s’est entretenu le 19 juin à Beijing, avec Kim Jong-un, président du Parti du travail de Corée (PTC) et président de la Commission des Affaires de l’Etat de la République populaire démocratique de Corée (RPDC).

Les deux hommes ont convenu de «sauvegarder, de consolider et de développer les relations Chine-RPDC et de promouvoir conjointement le bon élan de paix et de stabilité sur la péninsule coréenne». Pour l’Agence France Presse, cette visite visait à «envoyer un message clair: non, Pyongyang ne négligera pas les intérêts chinois, même en cas de lune de miel diplomatique avec le président américain».

Xi Jinping a indiqué que «la visite du camarade président en Chine illustre la grande importance qu’il attache à la communication stratégique entre les deux parties et les deux pays». Pour ce dernier, ces trois visites en trois mois montrent «la direction pour le développement des relations entre les deux parties et les deux pays et ouvert un nouveau chapitre dans le développement des relations Chine-RPDC».

Interrogé par l’AFP, Shin Bum-cheol, chercheur à l’Asan Institute for Policy Studies, centre de réflexion basé à Séoul, a estimé que les deux dirigeants ont certainement trouvé un «terrain d’entente» après le sommet de Singapour.
La Corée du Nord est «une carte importante à jouer» pour la Chine dans ses négociations avec les Etats-Unis alors qu’une guerre commerciale entre Beijing et Washington se présage.

«Pour le Nord, (cette visite) sert aussi à montrer au monde, et tout particulièrement aux Américains, que Pékin pourra compter sur le soutien de Pyongyang si jamais les relations entre le Nord et les Etats-Unis se dégradent», a souligné Shin Bum-cheol.

De son côté, Kim Jong-un a salué «l’amitié sincère et le soutien précieux du camarade secrétaire général Xi Jinping et du PCC, du gouvernement chinois et du peuple chinois envers lui, envers le Parti du Travail de Corée, et envers le gouvernement et le peuple de la RPDC».

Ce dernier a souligné son intention de «guider les membres du Parti du Travail de Corée et le peuple de la RPDC pour mettre en application complète l’important consensus atteint par le camarade secrétaire général et moi-même, afin de porter les relations inébranlables RPDC-Chine à un nouveau niveau».

«La Chine continuera à jouer un rôle constructif à cet égard», a promis Kim Jong-un, qui a exprimé sa «reconnaissance et l’appréciation de la Corée du nord concernant le rôle joué par la Chine dans la promotion de la dénucléarisation de la péninsule ainsi que dans le maintien de la paix et de la stabilité».