La chancelière allemande Angela Merkel a fait pression sur la Chine pour la transparence sur l’origine du coronavirus, suite aux préoccupations exprimées par le président français, Emmanuel Macron. Ce dernier et la chancelière ont émit des doutes sur la gestion de la pandémie par le gouvernement chinois.

Angela Merkel rejoint le club des pays occidentaux (Etats-Unis, Royaume-Uni, Australie, France) exigeant que la Chine publie plus d’informations sur le virus. Cette prise de position met en exergue le niveau de malaise du leader européen qui est généralement considéré comme moins critique envers le gouvernement chinois en public.

Malgré la pression internationale croissante, les conseillers du gouvernement chinois ont indiqué qu’il est peu probable que Pékin se plie aux États-Unis pour autoriser une visite dans un laboratoire de virologie de Wuhan, point focal des théories du complot américain selon lesquelles le virus a été conçu.

La France et l’Allemagne se sont toutes deux éloignées des allégations américaines suggérant un lien possible entre le virus et le laboratoire – allégations également rejetées par la Chine. Mais, Angela Merkel a déclaré le 20 avril qu’elle croyait que « plus la Chine est transparente sur l’origine du virus, mieux c’est pour tout le monde dans le monde afin d’en tirer des leçons ».

De son côté, le ministère des affaires étrangères a assuré que « la Chine est troujours transparente ». « La Chine a toujours renforcé la coopération internationale pour la prévention de l’épidémie de manière ouverte, transparente, et responsable. La Chine et l’Allemagne entretiennent une communication et des échanges étroits, partagent leur expérience en matière de prévention des épidémies et ont lancé une bonne coopération dans la lutte commune contre la pandémie. En ce qui concerne la source du virus, nous avons signalé à plusieurs reprises qu’il s’agit d’une question scientifique et qu’elle doit être soumise à l’examen des scientifiques et des professionnels », a indiqué Geng Shuang, porte-parole de la diplomatie chinoise.