jeudi, mai 23

Étiquette : Stephen S. Roach

La Chine étouffe son propre débat
COIN DES IDEES, Project Syndicate

La Chine étouffe son propre débat

De Project Syndicate, par Stephen S. Roach - Depuis mon récent déplacement à Pékin pour assister au 25e Forum sur le développement de la Chine (CDF), la plus importante conférence publique du pays, une question ne cesse de me tourmenter : À quoi bon organiser cet événement ? Je soulève cette interrogation en tant que connaisseur du Forum sur le développement de la Chine (CDF), en tant que délégué étranger ayant assisté au plus grand nombre de sessions de cet événement, et participé à tous les CDF à l’exception de celui de l’an 2000. J’ai connu le pire et le meilleur du CDF. Or, je peux affirmer de manière catégorique que le rassemblement de cette année est tombé plus bas que jamais – d’où ma question. L’ancien Premier ministre Zhu Rongji avait conçu le CDF comme un forum de débat et ...
La sinophobie américaine
COIN DES IDEES, Project Syndicate

La sinophobie américaine

De Project Syndicate, par Stephen S. Roach – L’actuelle vague de sentiment anti-chinois aux États-Unis monte depuis des années. Elle a commencé à gonfler au début du millénaire, quand les responsables politiques aux États-Unis se sont inquiétés des menaces que Huawei faisait peser sur la sécurité nationale. Le champion chinois de la technologie, à la pointe du marché pour les nouveaux équipements de télécommunication 5G, était accusé de ménager des portes numériques dérobées auxquelles la Chine pourrait tendre ses grandes oreilles et par lesquelles elle pourrait lancer des cyber-attaques. Les sanctions prises en 2018-2019 par les États-Unis ont stoppé net l’avance de Huawei. Mais l’affaire Huawei n’était qu’un début. Les États-Unis ont depuis succombé à une explosion de sinophobie – ...
Un sommet Biden-Xi plus fructueux ?
Chine-Etats-Unis, COIN DES IDEES, Project Syndicate

Un sommet Biden-Xi plus fructueux ?

Par Stephen S. Roach – Tous les yeux se tournent sur la prochaine réunion de la Coopération économique pour l’Asie-Pacifique (APEC), qui se tiendra à San Francisco du 11 au 17 novembre. Et non sans raison : il est raisonnablement possible que le président des États-Unis, Joe Biden, et le président chinois, Xi Jinping, s’y rencontrent, en marge de cet événement régional, un an exactement après leur dernier sommet, à Bali, à la veille de la réunion du G20. De la rencontre de Bali sont sorties peu de choses. Si Biden et Xi se sont accordés sur la nécessité de fixer un « plancher » à la détérioration de la relation sino-américaine, les conséquences en ont été pour le moins fluctuantes. Moins de trois mois après le sommet de Bali, les États-Unis abattaient un ballon de surveillance chinois, ...
« Le découplage américano-chinois en chiffres »
COIN DES IDEES, Project Syndicate

« Le découplage américano-chinois en chiffres »

De Project Syndicate, par Stephen S. Roach - Les politiciens américains ont une longue histoire de mutilation des débats de politique économique. Certains reconnaissent la réalité, comme lorsque George HW Bush a qualifié les soi-disant réductions d'impôts du côté de l'offre d'"économie vaudou". Mais beaucoup trop pour déformer les statistiques économiques et l'analyse pour marquer des points politiques - pensez à la «théorie monétaire moderne» ou aux «réprimandes du déficit». Le débat actuel sur le découplage américano-chinois en est un bon exemple. Depuis le président Joe Biden, les décideurs américains ont finalement compris qu'il était insensé de plaider pour un découplage complet. La secrétaire au Trésor, Janet Yellen, affirme que ce serait «désastreux». Le secrétaire d'État Antony ...
Comment gérer les relations sino-américaines
Chine-Etats-Unis, COIN DES IDEES, Project Syndicate

Comment gérer les relations sino-américaines

De Project Syndicate, par Stephen S. Roach - Longuement retardé, le voyage du secrétaire d'Etat américain Antony Blinken à Pékin a finalement eu lieu ; il a alors convenu avec ses interlocuteurs chinois de renforcer les échanges entre les citoyens de leurs pays respectifs et promis de poursuivre les pourparlers. Cette visite a suscité l'optimisme, mais elle n'a guère contribué à désamorcer le climat de plus en plus tendu des relations sino-américaines. Récemment une série d'accidents ont été évités de justesse entre les navires de guerre des deux superpuissances dans le détroit de Taïwan et entre leurs avions au-dessus de la mer de Chine méridionale. Dans ce contexte, le non rétablissement des communications entre militaires chinois et américains est particulièrement inquiétant. Il ...
Les coûts économiques du conflit entre l’Amérique et la Chine
COIN DES IDEES, Project Syndicate

Les coûts économiques du conflit entre l’Amérique et la Chine

de Project Syndicate, par Stephen S. Roach – Cinq ans après le début d'une guerre commerciale autrefois impensable avec la Chine, la secrétaire au Trésor des États-Unis, Janet Yellen, a choisi ses mots avec soin le 20 avril. Dans un discours de grande envergure, elle a inversé les termes de l'engagement des États-Unis avec la Chine, en donnant la priorité aux questions de sécurité nationale plutôt qu'aux considérations économiques. Elle a ainsi officiellement mis fin à 40 ans de priorité à l’économie et au commerce comme point d'ancrage de la relation bilatérale la plus importante au monde. La position de Janet Yellen sur la sécurité était presque conflictuelle : "Nous ne ferons pas de compromis sur ces questions, même si elles nous obligent à faire des concessions par rapport à nos int...
Comment la nouvelle crise bancaire aux États-Unis sert les ambitions chinoises
COIN DES IDEES, Project Syndicate

Comment la nouvelle crise bancaire aux États-Unis sert les ambitions chinoises

De Project Sydnciate, par Stephen S. Roach - Les crises ne se ressemblent pas. C’est vrai des bouleversements financiers récents – la crise financière à la fin des années 1990, la bulle Internet de 2000, ou encore la crise financière mondiale de 2008-2009 ; c’est aussi le cas des crises déclenchées par des chocs géostratégiques, tels que guerres, épidémies, famines et pandémies. Nous assistons aujourd’hui à une interaction potentiellement mortelle entre ces deux sources de bouleversements : une crise financière, qu’illustre la faillite de la Silicon Valley Bank, et une crise géostratégique, qu’illustre le renforcement de la guerre froide entre les États-Unis et la Chine. Que les origines de l’une et l’autre crise soient différentes n’est pas, en un certain sens, le plus important : l’op...
La Chine de Xi disposée au conflit
COIN DES IDEES, Congrès National PCC, PCC, POLITIQUE, Project Syndicate

La Chine de Xi disposée au conflit

De Project Syndicate, par Stephen S. Roach - Le 20e Congrès du Parti communiste chinois vient de s’achever. En dépit des fanfares et du matraquage médiatique, ce fut un événement vide, qui n’a rien révélé que nous ne savions déjà sur la Chine – une autocratie qui ne démord pas de ses ambitions grandioses et de ses emphases idéologiques, mais qui se révèle terriblement mal préparée au futur incertain qui l’attend, empreint de risques en grande partie générés par le régime lui-même. C’est une évidence lorsque les résultats du Congrès sont examinés sous trois angles : leadership, stratégie et conflit. Le dévoilement des dirigeants à l’issue de ce que l’on appelle le premier plénum – rassemblement formel du Comité central nouvellement « élu », composé de 205 membres, qui suit immédiatement ...
Dangers fondamentaux pour la Fed et la Chine
COIN DES IDEES, Project Syndicate

Dangers fondamentaux pour la Fed et la Chine

Il pourrait être tentant d’applaudir la Réserve fédérale américaine pour sa récente volte-face dans la lutte contre l’inflation, ainsi que le président chinois Xi Jinping pour sa gestion d’une Chine puissante et montante. En réalité, et pour une raison similaire, aucun des deux ne le mérite. Et certainement pas la Fed. Certes, la banque centrale américaine a désormais élevé le taux des fonds fédéraux (FFR) de 75 points de base à trois reprises consécutives – ce qui représente la plus forte augmentation du taux directeur de référence sur une période de quatre mois depuis 1982. Comme l’on pouvait s’y attendre, de nombreux acteurs politiques et commentateurs crient leur opposition à cette démarche, mettent en garde sur les risques d’excès. Je ne suis pas de leur avis. Il était grand temps ...
L’inconnue chinoise de la démondialisation
COIN DES IDEES, Project Syndicate

L’inconnue chinoise de la démondialisation

Par Project Syndicate, par Stephen S. Roach - La mondialisation largement acclamée de l'après-guerre froide fonctionne désormais à l'envers. Le ralentissement prolongé du commerce mondial a été renforcé par les perturbations persistantes des chaînes d'approvisionnement liées à la pandémie, aux pressions continues dans le cadre de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, ainsi qu’aux efforts visant à aligner les liens économiques transfrontaliers sur les alliances géostratégiques (“friend-shoring”). Ces évolutions resserrent l'étau sur la Chine, sans doute le pays qui a été le plus grand bénéficiaire de la mondialisation moderne. Parmi les nombreux paramètres de la mondialisation, notamment les flux financiers, d'informations et de main-d'œuvre, ce sont les échanges transf...
« L’heure du leadership mondial pour la Chine »
COIN DES IDEES, Project Syndicate

« L’heure du leadership mondial pour la Chine »

De Project Syndicate, par Stephen S. Roach, Paul De Grauwe, Sergei Guriev et Odd Arne Westad - La guerre en Ukraine pousse le monde toujours plus près d'une crise existentielle. Les leçons du XXe siècle et de ses horribles guerres mondiales ont été perdues pour les dirigeants d'aujourd'hui. Les dividendes de la paix de la guerre froide ont été gaspillés. Deux superpuissances – les États-Unis et la Fédération de Russie – sont au bord d'une confrontation militaire inimaginable. L'élan de l'escalade des conflits menace de devenir inexorable, et le risque d'une erreur de calcul nucléaire ne peut plus être ignoré. La Chine est dans une position unique pour mettre fin à l'attaque brutale de la Russie contre l'Ukraine. En tant que deuxième économie mondiale avec des aspirations de rajeuniss...
« La Chine peut mettre fin à la guerre en Ukraine »
COIN DES IDEES, Project Syndicate

« La Chine peut mettre fin à la guerre en Ukraine »

De Project Syndicate, par Stephen S. Roach - Dans le cadre du débat de plus en plus tendu sur la terrible guerre en Ukraine, mon récent article, Seule la Chine peut stopper la Russie, a suscité des réactions très vives, qu'elles soient négatives ou positives. En Occident la majorité de l'opinion publique et des dirigeants s'accordent sur la nécessité de prendre des mesures exceptionnelles dans une période elle-même exceptionnelle et reconnaissent que la Chine a un rôle important à jouer dans la résolution du conflit. Néanmoins, à écouter ceux qui prennent en compte les préoccupations de la Russie concernant la sécurité à ses frontières et l'élargissement de l'OTAN, il n'y pas de raison que la Chine intervienne. Mais que l'on soit favorable ou pas à l'intervention de la Chine, il faut...
« Seule la Chine peut stopper la Russie »
COIN DES IDEES, Project Syndicate

« Seule la Chine peut stopper la Russie »

De Project Syndicate, par Stephen S. Roach - En pleine guerre d’Ukraine, les « Deux Sessions » annuelles qui se tiennent actuellement en Chine véhiculent l’image dans pays dans le déni. Tandis que le Parti communiste et son organe consultatif se réunissent à Pékin ce mois-ci, le rassemblement n’évoque quasiment nulle part l’actuel bouleversement tectonique de l’ordre mondial – un oubli d’autant plus frappant compte tenu de la place de premier plan que la Chine estime au plus profond d’elle occuper dans l’histoire. Forte d’aspirations de puissance ouvertement ambitieuses, la Chine moderne pourrait bien se situer à une croisée des chemins décisive. Deux documents résument la déconnexion chinoise : l’accord de coopération Chine-Russie conclu le 4 février à l’ouverture des Jeux Olympique...
« Le mythe du lanceur d’alerte chinois »
2019-nCoV, Chine-Etats-Unis, COIN DES IDEES, Project Syndicate, Tribunes - Analyses

« Le mythe du lanceur d’alerte chinois »

De Project Syndicate - Par Stephen S. Roach et Weijian Shan – L’opinion publique américaine reproche à la Chine d’être directement responsable de la pandémie de COVID-19. Après tout, c’est bien en Chine que le virus est apparu. Le président Donald Trump et son secrétaire d’État Mike Pompeo attisent cette hostilité en accusant la Chine d’avoir dissimulé l’épidémie, et d’avoir sciemment laissé se propager le nouveau coronavirus. Or, la preuve soi-disant irréfutable sur laquelle tous se fondent, à savoir le sort tragique du lanceur d’alerte héroïque Li Wenliang, apparaît aujourd’hui erronée. Lire aussi :  Des «preuves immenses» que le Covid-19 vient d’un laboratoire de Wuhan On raconte que les autorités chinoises auraient fait taire et sanctionné Li en raison de son alerte lan...