Trois des 206 passagers japonais évacués le 29 janvier de Wuhan sont contaminés par le coronavirus apparu dans la ville de Wuhan, dans la province du Hubei, a annoncé ce 30 janvier matin le ministre de la Santé du Japon.

Les résultats des tests sont positifs pour ces trois cas qui viennent s’ajouter aux 8 déjà recensés précédemment.

« Une des trois personnes rapatriées testées positives a développé des symptômes, mais pas les deux autres », a précisé le ministre Katsunobu Kato lors d’une commission parlementaire.

Les tests n’ont pas encore été effectués sur les 210 autres japonais rapatriés ce 30 janvier au matin par un deuxième avion.

Les trois Japonais infectés rapatriés vont être traités dans un hôpital de Tokyo spécialement préparé à l’accueil de ce type de patients, a précisé le Premier ministre Shinzo Abe, également présent au Parlement.

Sur les onze cas dénombrés au total dans l’archipel, deux ont été avec certitude contaminés au Japon. Il s’agit d’un chauffeur de bus japonais qui transportait des touristes de Wuhan et d’une guide japonaise qui les accompagnait, ont précisé les autorités nippones.

« Avec cette contamination d’humain à humain au Japon (et non en Chine), nous avons atteint un nouveau stade », a souligné le ministre Katsunobu Kato.