jeudi, mai 30

Étiquette : guerre

Nouvel appel au calme de Beijing
Asie/Pacifique, MONDE

Nouvel appel au calme de Beijing

Après la joute entre médias interposés, le président chinois Xi Jinping, a appelé toutes les parties à faire preuve de retenue et à revenir le plus rapidement possible sur la table des discussions dans le dossier nord-coréen. Le ministère des Affaires étrangères a diffusé le 3 mai, un communiqué dans lequel, il assure que "la tâche urgente est de faire baisser la température et de reprendre les discussions". Geng Shuang, porte-parole du ministère, a indiqué que son gouvernement exhorte Washington, Séoul et Pyongyang à "rester calmes et à faire preuve de retenue, à cesser de s'agacer mutuellement et à travailler dur pour créer une atmosphère de contact et de dialogue entre toutes les parties". D'après des sources diplomatiques, citées par l'agence de presse britannique, Reuters, le...
Guerre des nerfs entre le Global Times et le nord-coréen KCNA
Asie/Pacifique, MONDE

Guerre des nerfs entre le Global Times et le nord-coréen KCNA

L'agence de presse nord-coréenne KCNA a dénoncé la Chine en déclarant que Beijing devrait faire preuve de gratitude envers Pyongyang qui la protège. De son côté, le Global Times a ridiculisé cette prise de position, évoquant une "passion nationaliste".  Pourtant principal allié et soutien de la Corée du Nord, l'agence de presse officielle KCNA a avertit dans l'un de ses articles que la Chine encourait de "graves conséquences" si elle mettait davantage à l'épreuve la patience de Pyongyang. Depuis plusieurs années, les relations entre Beijing et Pyiongtyang se détériorent. En raison pour les uns du comportement impétueux du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, et pour les autres, de la volonté de la Chine de se conformer aux exigences d'une puissance internationale. La Corée du nord "...
Nouvel appel au dialogue de la Chine
Asie/Pacifique, MONDE

Nouvel appel au dialogue de la Chine

Le ministre des affaires étrangères, Wang Yi, a mis en garde les Nations Unies contre les risques de "chaos" et de "plus grandes catastrophes" en cas de recours à la force contre la Corée du Nord. "L'usage de la force ne règle pas les différences et conduira uniquement à de plus grandes catastrophes", a-t-il averti lors d'une réunion exceptionnelle du Conseil de sécurité consacrée à la Corée du nord, et présidée par le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson. Avant la réunion, Geng Shuang, porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, avait assuré lors d'une conférence de presse régulière, que "la Chine espère que la réunion ministérielle sur la question du nucléaire dans la péninsule coréenne (...) enverra un message positif et équilibré au monde extérieur". Mais, ...
Beijing reste prudente face à l’administration Trump
Asie/Pacifique, MONDE

Beijing reste prudente face à l’administration Trump

François Godement, directeur du programme Asie et Chine du Conseil européen des relations internationales, a expliqué au quotidien Libération que les déclarations successives de Donald Trump, depuis son investiture en janvier, remettent en cause le rapport de force en Asie. En effet, le président américain a assuré pouvoir se passer de la Chine pour régler "le problème" nord-coréen, envoyant même un porte-avions au large de la péninsule coréenne, laissant présager le pire. De son côté, le gouvernement chinois a réitéré ses appels au dialogue, mettant en avant sa proposition pour régler le conflit : Washington met fin à ses exercices militaires avec Séoul et Pyongyang cesse son programme nucléaire et balistique. Pour François Godement, "alors que tout le monde en Occident multipli...
Beijing rassurée du ton apaisé de Washington
Amériques, Asie/Pacifique, MONDE

Beijing rassurée du ton apaisé de Washington

Beijing a bien accueillit les récents propos tenus par les autorités américaines vis-à-vis de Pyongyang. Arguant depuis plusieurs semaine pour un dialogue afin de régler la "question nucléaire coréenne", Pyongyang a menacé de détruire les Etats-Unis, qui répondent en soulignant que "toutes les options" étaient examinées face à ces provocations. Mercredi 26 avril, l'administration de Donald Trump a dit qu'elle comptait amener Pyongyang à démanteler son programme nucléaire et balistique par un durcissement des sanctions internationales et des pressions diplomatiques. Washington semble mettre de côté l'option militaire. "Les Etats-Unis veulent la stabilité et la dénucléarisation pacifique de la péninsule coréenne. Nous sommes ouverts à la négociation en vue d'atteindre cet objectif. Nou...
Beijing veut la fin du déploiement du bouclier américain à Séoul
Amériques, Asie/Pacifique, MONDE

Beijing veut la fin du déploiement du bouclier américain à Séoul

Le ministre des affaires étrangères, Wang Yi, a de nouveau exhorté les États-Unis à stopper les manœuvres militaires, se déroulant actuellement en Corée du Sud. "La poursuite des essais nucléaires viole les résolutions de l'ONU, mais la poursuite des manoeuvres militaires autour de la péninsule ne respecte pas non plus les résolutions de l'ONU", a indiqué le chef de la diplomatie chinoise. Ce dernier a réitéré sa demande de mettre fin aux exercices militaires des armées américaine et sud-coréenne, lors d'une conférence de presse à Berlin à l'occasion d'une rencontre avec son homologue allemand, Sigmar Gabriel. Séoul a annoncé des exercices conjoints avec un porte-avions américain attendu prochainement dans la région. De son côté, Washington a dépêché le porte-avions nucléaire Carl...
Pyongyang : Xi Jinping appelle à la « retenue » Donald Trump
Asie/Pacifique, MONDE

Pyongyang : Xi Jinping appelle à la « retenue » Donald Trump

Le président Xi Jinping a appelé ce lundi 24 avril à la "retenue" son homologue américain Donald Trump, lors d'un entretien téléphonique ayant eu pour sujet la Corée du nord. Cette demande a été fait avant l'arrivée prévue du porte-avions US Navy au large de la péninsule coréenne. De son côté, Pyongyang pourrait mener le 25 avril un nouvel essai nucléaire ou balistique, pour marquer les 85 ans de son armée. La Chine "espère que toutes les parties fassent preuve de retenue et s'abstiennent de toute action de nature à aviver les tensions dans la péninsule", a déclaré le président chinois,  selon un communiqué du ministère chinois des affaires étrangères. Xi Jinping a rappelé que "la Chine s'oppose fermement à toute action violant les résolutions du Conseil de sécurité des Nations Un...
Des entreprises chinois au secours du nucléaire iranien
MONDE, Orient

Des entreprises chinois au secours du nucléaire iranien

Des entreprises chinoise et iranienne vont signer le 23 avril les premiers contrats commerciaux visant à réorienter l'usage du réacteur nucléaire iranien d'Arak. Ces accords entrent dans le cadre de l'accord international conclu en 2015 par l'Iran et les cinq membres permanents du Conseil de sécurité (Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Chine, Russie) et l'Allemagne, sur le programme atomique de Téhéran. Le réacteur d'Arak, situé dans le centre de l'Iran, a été l'un des nœuds lors des négociations qui ont débouché sur un accord. Or, ce réacteur à eau lourde sera modifié, afin qu'il ne produise pas de plutonium fissible utilisable permettant de fabriquer une bombe atomique. Les contrats en vue de la reconfiguration d'Arak seront signés dimanche 23 avril à Vienne, d'après Lu Kang, ...
Beijing « gravement préoccupée » par Pyongyang
Asie/Pacifique, MONDE

Beijing « gravement préoccupée » par Pyongyang

Le porte-parole du ministère des affaires étrangères, Lu Kang, a assuré que "la Chine est gravement préoccupée par l'évolution de la situation concernant les programmes nucléaire et balistique" de la Corée du nord. Lu Kang a rappelé devant la presse que "la situation sur la péninsule coréenne est compliquée et délicate. La Chine s'oppose fermement à toutes les paroles et les actions exacerbant les tensions d'opposition". Ce dernier a réagit au déclarations du vice-représentant de la Corée du nord aux Nations Unies, qui a indiqué que son pays était en train de préparer un autre essai nucléaire, ajoutant que "les programmes concernés avaient été annoncés publiquement et seraient mis en œuvre". De son côté, le vice-ministre nord-coréen des affaires étrangères, Han Song-Ryol a soulign...
Séoul, Tokyo et Washington exhorte Beijing à cesser ses représailles
Amériques, Asie/Pacifique, MONDE

Séoul, Tokyo et Washington exhorte Beijing à cesser ses représailles

Le porte-parole de la Maison Blanche s'était dit inquiet des représailles possibles de la Chine contre le système de défense antimissile américain THAAD. Deux jours plus tard, la Corée du Sud, les Etats-Unis et le Japon ont décidé de s'unir pour demander à la Chine de mettre un terme à ses mesures de représailles économiques. Des responsables de la défense des trois pays ont lancé un appel lors de Discussions trilatérales sur la défense (DTT) à Tokyo, dont le sujet était les programmes nucléaire et balistique de la Corée du Nord. Pour Séoul, Tokyo et Washington, les mesures prises par la Chine sont "irrationnelles et inappropriées", rappelant la mise en place du THAAD en Corée du Sud est "une mesure défensive destinée à protéger le pays des missiles nord-coréens", note l'agence de pr...
Corée du nord : l’inquiétude grandie
Amériques, Asie/Pacifique, MONDE

Corée du nord : l’inquiétude grandie

"Un conflit pourrait éclater à tout moment" en Corée du Nord, a averti le ministre des affaires étrangères, Wang Yi, après de nouvelles menaces de Donald Trump envers Pyongyang. Le président américain Donald Trump a de nouveau prévenu que les Etats-Unis allaient s'occuper du "problème" nord-coréen, au moment où des informations faisaient état d'un nouveau test de missile par Pyongyang. "La Corée du Nord est un problème" qui "sera traité", a affirmé Donald Trump. "Le dialogue est la seule issue", a assuré de son côté le ministre chinois lors d'un point de presse en présence de son homologue français Jean-Marc Ayrault. Quiconque provoquerait un conflit dans la péninsule coréenne "devra assumer une responsabilité historique et en payer le prix", a réitéré Wang Yi. Pour ce dernier, "l...
Action conjointe de Séoul et Beijing contre Pyongyang
Asie/Pacifique, MONDE

Action conjointe de Séoul et Beijing contre Pyongyang

Le diplomate Wu Dawei est arrivé ce lundi 10 avril à Séoul pour des discussions sur le programme nucléaire nord-coréenne, au moment où un groupe aéronaval américain fait route vers la péninsule. D'après le conseiller à la sécurité nationale du président américain, le général en exercice H.R. McMaster, le président américain Donald Trump a demandé "un éventail complet d'options" contre le programme nucléaire de Pyongyang. Parmi cet éventail, Dondal Trump a envoyé le 9 avril le porte-avions USS Carl Vinson et sa flotte dans la péninsule coréenne comme mesure de "prudence" face à un régime "paria désormais doté de la capacité nucléaire". Face à cette pression remarquée, certains experts craignent que la préparation par Pyongyang d'un sixième essai nucléaire coïncidant avec les célébr...
Guerre « inévitable » entre la Chine et les Etats-Unis
Amériques, MONDE

Guerre « inévitable » entre la Chine et les Etats-Unis

Depuis l'intronisation de Donald Trump à la Maison Blanche, plusieurs membres de son administration ont souligné la possibilité, voir même inéluctabilité - d'une guerre avec la Chine. Plusieurs analystes abondent alors que Beijing tente l'apaisement. Jonathan Holslag, spécialiste du continent asiatique, interrogé par le site belge 7sur7, a expliqué qu'il existe "un duel géopolitique dans l'Océan Pacifique. Chaque mouvement militaire chinois dans la région est perçu comme une menace par les États-Unis, et vice versa". Pour ce professeur en relations internationales à la VUB et spécialiste du continent asiatique, la confrontation entre Washington et Beijing vient de la volonté du premier de rester numéro un et pour le second de le devenir. Voilà l'une des raisons expliquant que "la ...
Beijing mise tout sur sa marine
Défense, MONDE

Beijing mise tout sur sa marine

La Chine envisage de porter les effectifs de son infanterie de marine de 20 000 à 100 000 militaires pour défendre ses intérêts stratégiques. D'après le South China Morning Post, se référant à des sources militaires et à des experts proches du dossier, une partie du contingent sera déployée dans les ports chinois de Djibouti, pays de la Corne de l'Afrique, et à Gwadar, ville située dans le sud-ouest du Pakistan. Cette annonce arrive après la déclaration de Wang Weiming, chef d'état-major adjoint de la marine, indiquant la mise en place d'une unité d'élite de la marine équipé de destroyers et de frégates supplémentaires. Cette unité aura pour mission de multiplier les patrouilles maritimes et aériennes. Wang Huayong, commissaire politique adjoint du Commandement du Théâtre d'opérat...
Le Japon et le Vietnam montent le ton contre Beijing
Asie/Pacifique, Mers de Chine, MONDE

Le Japon et le Vietnam montent le ton contre Beijing

Les autorités vietnamiennes ont demandé à Beijing de cesser d'envoyer des navires de croisière en mer de Chine méridionale, et le Japon a décidé d'envoyer son porte-hélicoptères Izumo dans la zone pour une démonstration de force. Ce mois-ci, un bateau chinois avec plus de 300 passagers à bord faisait route vers les îles Paracels, à mi-distance entre les deux pays. Un passage vivement contesté par Hanoï. "Le Vietnam s'oppose fermement à ceci et demande que la Chine respecte la souveraineté du Vietnam sur les îles Paracels et le droit international et cesse immédiatement ces activités", a indiqué le porte-parole de la diplomatie vietnamienne, Le Hai Binh, à l'agence de presse britannique, Reuters. De son côté, la marine japonaise va déployer son plus gros bâtiment en mer de Chine mé...
20 000 birmans fuient vers la Chine
Asie/Pacifique, MONDE

20 000 birmans fuient vers la Chine

Des combats font rage entre des rebelles d’un groupe ethnique et les forces de sécurité birmanes dans la région de Kokang, poussant des milliers de personnes à fuir vers la Chine. Au moins une vingtaine d'hommes d’un groupe armé rebelle, 5 policiers et 5 civils sont morts dans des affrontements à Laukkai, principale ville de cette région sinisante dans l’Etat Shan, a annoncé le bureau de la dirigeante birmane Aung San Suu Kyi. Selon le communiqué du bureau de cette dernière, "de nombreux civils innocents y compris un enseignant d’école primaire (…) ont été tués en raison des attaques du groupe armé MNDAA", la Myanmar Nationalities Democratic Alliance Army. Une source de l’armée a indiqué à l’Agence France Presse que "les habitants de la ville s’enfuient", sans pour autant préciser...
Le compromis de Beijing refusé par Washington
Asie/Pacifique, MONDE

Le compromis de Beijing refusé par Washington

Le ministre des affaires étrangères, Wang Yi, a proposé que la Corée du Nord suspende son programme nucléaire en échange de l'arrêt des manœuvres militaires lancées par les Etats-Unis en Corée du Sud, afin d'éviter "une collision" entre les deux Corées. Cette proposition a été rejeté par Washington qui ne tient pas à reprendre des discussions avec le dirigeant Kim Jong-un. Pour  l'ambassadrice américaine aux Nations Unies, Nikki Haley et le département d'État, "la Corée du Nord et son dirigeant Kim Jong-Un ont un comportement irrationnel, incompatible avec la diplomatie". Cette dernière a indiqué que Kim Jong-Un est une "personne qui n'agit pas rationnellement, qui ne pense pas clairement", ajoutant que "si c'était n'importe quel autre pays, nous en discuterions et ce ne serait pas u...
Corée du nord : Beijing tente de temporiser la situation
Asie/Pacifique, MONDE

Corée du nord : Beijing tente de temporiser la situation

Le ministre des affaires étrangères, Wang Yi, a appelé ce 8 mars, Pyongyang à suspendre son programme nucléaire et a exhorté, dans le même temps, les Etats-Unis à stopper leurs manœuvres militaires en Corée du Sud, afin de "désamorcer la crise" dans la péninsule. Lors d'une conférence de presse à Beijing, Wang Yi a indiqué qu'"afin de désamorcer la crise qui se prépare dans la péninsule (coréenne), la Chine propose que, dans un premier temps, (la Corée du Nord) suspende ses programmes nucléaire et balistique, en échange de l'arrêt des manœuvres militaires à grande échelle des Etats-Unis et de la Corée du Sud", entamées la semaine dernière. Cet échange de suspensions pourrait permettre "de ramener les parties à la table des négociations", a expliqué le ministre, deux jours après les t...
La Chine navigue dans le Pacifique, Taipei renforce sa présence militaire
MONDE, POLITIQUE, RÉGIONS SPÉCIALES, TAIWAN

La Chine navigue dans le Pacifique, Taipei renforce sa présence militaire

Des jets et navires chinois ont effectué des exercices près de Taïwan et dans le Pacifique occidental le 2 février, alors que le ministre taïwanais de la défense a alerté contre une menace croissante de son voisin devant le Parlement. D'après l'agence de presse, Xinhua, des combattants, des bombardiers et des avions d'alerte ont traversé le détroit de Miyako entre les îles méridionales de Miyako et Okinawa et le nord-est de Taïwan et dans le Pacifique. Pour le gouvernement taïwanais, il s'agit d'une nouvelle menace, car Taipei est de plus en plus inquiet de la montée en puissance militaire de la Chine envers Taïwan. "Nous envisageons la transformation de la stratégie de la Chine et son investissement dans de nouveaux équipements d'armement, nos militaires vont pratiquer de nouvelles ...
La Chine  s’oppose à des sanctions visant la Syrie
MONDE, Orient

La Chine s’oppose à des sanctions visant la Syrie

La Chine et la Russie ont mis, le 28 février, leur veto à une résolution des Nations Unies, prévoyant  des sanctions contre la Syrie pour son utilisation d'armes chimiques dans le conflit. Le projet de résolution, présenté par le Royaume-Uni, la France et les Etats-Unis, a reçu 9 votes pour et 3 votes contre, ceux de la Chine, de la Russie et de la Bolivie. Le Kazakhstan, l'Ethiopie et l'Egypte se sont abstenus. L'agence de presse Xinhua explique que "si le projet avait été adopté, il aurait imposé un gel des avoirs et une interdiction de voyage contre des individus et des organisations liés au gouvernement syrien, suite à des allégations d'attaques aux armes chimiques". Dans un rapport, l'Organisation des Nations Unies et de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques...
Revirement de Donald Trump vis-à-vis de la Chine
Amériques, MONDE

Revirement de Donald Trump vis-à-vis de la Chine

Le président américain Donald Trump a envoyé à son homologue chinois Xi Jinping une lettre dans laquelle il souhaite une "relation constructive" entre les Etats-Unis et la Chine. Cette lettre intervient près de 24 heures après les déclarations du ministre des affaires étrangères, Wang Yi, en visite en Australie. Ce dernier a assuré que "tous les responsables politiques sérieux reconnaissent clairement qu'il ne saurait y avoir un quelconque conflit entre la Chine et les Etats-Unis". Ce dernier a assuré que "les deux pays seraient perdants et ils ne peuvent certainement pas se permettre ça", selon la télévision australienne ABC. Après les déclarations chocs et la tension survenus depuis l'élection américaine, Donald Trump a décidé de remercier le président Xi Jinping pour sa lettre ...
Taipei développe son arsenal militaire
POLITIQUE, RÉGIONS SPÉCIALES, TAIWAN

Taipei développe son arsenal militaire

Taïwan prévoit la construction de 66 avions, dont le premier vol inaugural devrait avoir lieu d'ici 2020. La République de Chine tient à renforcer son équipement militaire, afin de faire face à un conflit armé avec la Chine, qui n'a jamais renoncé à l'utilisation de la force pour reprendre ce qu'elle considère comme son territoire. "La flotte de 66 avions sera livrée d'ici 2026", a annoncé ce mardi 6 février, l'Institut national des sciences et technologies Chung-shan, rattaché au ministère de la défense de Taïwan. Ils seront  développés conjointement par l'Institut, le ministère de la Défense et Aerospace Industrial Development Corp. "Investir plus de 68 milliards de dollars (2,19 milliards de dollars) dans le nouveau modèle de train à réaction avancé, non seulement jette les bases ...
Des missiles balistiques chinois près de la Russie
Asie/Pacifique, MONDE

Des missiles balistiques chinois près de la Russie

La Chine a déployé des missiles balistiques intercontinentaux sophistiqués Dongfeng-41 près de la frontière avec la Russie, dans un contexte toujours aussi tendu entre la Chine et les Etats-Unis. Des photos "ont été prises dans la province de Heilongjiang", montrant des systèmes de missiles ont été diffusées sur internet.  Selon l’agence de presse russe RIA Novosti, deux autres bases de missiles balistiques ont été déployées dans la province du Henan et dans la région autonome du Xinjiang. De son côté, Moscou a assuré que ce déploiement n’est "pas une menace pour la Russie", selon le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. Ce dernier a assuré que la Chine est "un partenaire stratégique" de la Russie à la fois politique et économique. Il a réitéré que "bien entendu le renforcement ...
Exercice de simulation d’affrontement Chine-Taïwan pour le Japon
Asie/Pacifique, MONDE, RÉGIONS SPÉCIALES, TAIWAN

Exercice de simulation d’affrontement Chine-Taïwan pour le Japon

L'armée japonaise va effectuer un exercice de simulation d'affrontement militaire entre la Chine et Taïwan, avec la participation en tant qu'observateur de l'armée américaine, a selon l'agence de presse Kyodo. "Aucun déploiement de troupe n'aura lieu et le scénario est celui d'une réponse des Etats-Unis et du Japon à un conflit militaire", a indiqué Kyodo. Selon une source du gouvernement japonais, le but de l'exercice est de vérifier comment les membres de l'armée devraient s'acquitter de nouvelles tâches autorisées en vertu de la nouvelle loi japonaise sur la sécurité dans le déclenchement d'une situation considérée comme menaçant sérieusement la paix et la sécurité du pays, a précisé l'agence de presse japonaise. De son côté, le ministère chinois des affaires étrangères a r...
Révolution du drone, plus performant et efficace
SCI/TECH

Révolution du drone, plus performant et efficace

La Corporation nationale de l'industrie aéronautique a présenté un drone furtif équipé de deux soutes pouvant transporter jusqu’à deux tonnes de bombes. Il s'agit là pour les médias russes d’une des meilleures pièces de technologie militaire de la Chine. Le consortium Hongdu Aviation Industry Group et le groupe Shenyang Aviation Corporation,  ont baptisé ce bijou de technologie Lijian ("épée tranchante"). il s'agit du premier drone furtif du pays . Lancé en 2009, le Lijian est désormais prêt pour ses vols d’essai, après avoir terminé en décembre les tests au sol sur un aérodrome de la province du Jiangxi. Le drone sera utilisé par l’Armée de l’Air et la Marine, pour des missions de combat, mais aussi à des fins de suivi, de surveillance et de reconnaissance. Ce drone furtif pourra...
Tsai Ing-wen fait tout pour s’attirer les bonnes grâces de Washington
POLITIQUE, RÉGIONS SPÉCIALES, TAIWAN

Tsai Ing-wen fait tout pour s’attirer les bonnes grâces de Washington

La dirigeante de la République de Chine, Tsai Ing-wen, a accueillit une délégation du Conseil commercial Etats-Unis - Taïwan, conduite par l’ambassadeur Paul Wolfowitz. A cette occasion, elle a de nouveau souhaité que Taïwan et les Etats-Unis trouvent un nouveau modèle de coopération. Cette dernière tient à ce que les deux partis prennent en considération les "efforts respectifs de revitalisation économique, avec pour ambition de propulser les liens économiques et commerciaux bilatéraux vers de nouveaux sommets". Paul Wolfowitz, président du Conseil commercial Etats-Unis - Taiwan (CCET) depuis 2008, a indiqué, d'après le communiqué de la présidence taïwanaise, que cette visite était "un signe de l’importance que la communauté d’affaires américaine attache aux liens économiques et com...
Simulation de guerre entre Taïwan et la Chine
POLITIQUE, RÉGIONS SPÉCIALES, TAIWAN

Simulation de guerre entre Taïwan et la Chine

L'armée taïwanaise a entamé des exercices militaires simulant une attaque venue de la Chine continentale. L'objectif est de rassurer la population en raison d'un contexte de plus en plus dégradé entre Beijing et Taipei. "L'armée a pris des mesures pour gérer la situation dans le Détroit de Taïwan et en mer de Chine méridionale", a déclaré le porte-parole du ministère de la Défense, Chen Chung-chi. "La population peut être rassurée" a ajouté ce dernier. Pour cela, des cars, hélicoptères et pièces d'artillerie ont mobilisés pour ces exercices qui se sont retrouvés dans une situation où des vaisseaux chinois franchiraient la ligne médiane du bras de mer séparant l'île de la Chine. Ces manœuvres interviennent une semaine après le passage dans le Détroit du seul porte-avions chinois. C...
Mer de Chine méridionale : Washington menace Beijing
Mers de Chine

Mer de Chine méridionale : Washington menace Beijing

L'amiral Harry Harris, commandant en chef des forces américaines dans le Pacifique, a indiqué, à l'Institut Lowy de Sydney, que Washington ne permettrait pas que la Chine, qu'elle prenne le contrôle de la mer de Chine méridionale, région stratégique, même si elle y construit des îlots artificiels capables d'accueillir des installations militaires. "Nous ne permettrons pas que des régions partagées soient fermées unilatéralement, quel que soit le nombre de bases construites sur des éléments artificiels en mer de Chine méridionale", a déclaré ce dernier. Il a assuré que son pays et la Chine allaient "coopérer là où cela sera possible, mais nous serons prêts à la confrontation quand cela sera nécessaire". La Chine revendique la souveraineté de l'essentiel de la mer de Chine méridionale,...
Guerre en Birmanie, Beijing s’inquiète
Asie/Pacifique, MONDE

Guerre en Birmanie, Beijing s’inquiète

Des milliers de Birmans ont fui vers la Chine en raison de combats entre les rebelles et l'armée dans une région séparatiste du nord de la Birmanie. Des affrontements ont éclaté entre les forces de l'ordre et des rebelles dans le nord de l'Etat Shan, région secouée par une rébellion ethnique (KIA) située à la frontière avec la Chine. Ces heurs ont fait 9 morts. Et près de "3 000 Birmans habitant la région frontalière sont entrés en Chine pour fuir la guerre", a annoncé le porte-parole de la diplomatie, Geng Shuang. "Lorsque les avions sont arrivés c'était chaotique. Lorsque les bombes sont tombés, nous nous sommes enfuis. Toutes les familles ont fui" a déclaré un témoin à CCTV. Des milliers se sont rendus à la frontière, où "les autorités locales les ont logés et ont fait hospitaliser le...