dimanche, février 18

Étiquette : Islam

Les mosquées du Xinjiang disparaissent, selon l’agence Reuters
RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

Les mosquées du Xinjiang disparaissent, selon l’agence Reuters

De notre stagiaire Marie-Loi Cazillac - Dans un rapport, Reuters a indiqué que la répression religieuse au Xinjiang avait empiré et que certaines mosquées ne remplissaient plus leur fonction d’édifice religieux. Pendant 12 jours, les journalistes ont mené une enquête dans plus de 20 mosquées situées dans sept comtés du sud-ouest et du centre du Xinjiang, durant la période du ramadan. L’enquête s’est achevée le jeudi 13 mai. Selon eux, les précédentes affirmations de la Chine, qui déclarait vouloir « protéger les mosquées » et « assurer la liberté religieuse », sont en complète contradiction avec la réalité locale. En effet, la plupart des mosquées visitées auraient été partiellement ou complètement détruites. Par exemple, la mosquée Jiaman, située dans le comté de Chira, au Xi...
«Parlons du Xinjiang : Liu Xin s’entretient avec trois ambassadeurs en Chine»
Communiqués, RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

«Parlons du Xinjiang : Liu Xin s’entretient avec trois ambassadeurs en Chine»

Communiqué de CGTN - Aux yeux de certains politiciens et médias occidentaux, qui ne sont peut-être jamais allés au Xinjiang, la région ressemble à un endroit «maléfique»  où les minorités ethniques sont les victimes d'un «génocide», de «travail forcé» et d'autres crimes graves contre l'humanité. Mais alors que de plus en plus de délégations internationales se rendent au Xinjiang pour voir la région par elles-mêmes, un récit différent émerge. Selon le ministère chinois des Affaires étrangères, au cours de ces dernières années, plus de 1 200 diplomates, journalistes et religieux de plus de 100 pays ont visité le Xinjiang. Ils ont vu la région par eux-mêmes et se sont rendu compte que ce qu'ils voyaient était différent de ce que présentaient certains reportages dans les médias occid...
Des responsables condamnés à mort pour séparatisme au Xinjiang
Police et Justice, RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

Des responsables condamnés à mort pour séparatisme au Xinjiang

Deux anciens hauts fonctionnaires ouïghours ont été condamnés à mort pour «séparatisme» dans la région autonome du Xinjiang (nord-ouest de la Chine), ont annoncé les autorités locales. Ces condamnations ont été assorties d'un sursis de deux ans, ce qui signifie que cette peine est commuée en prison à perpétuité. Les deux responsables dirigeaient respectivement les administrations de la justice et de l'éducation dans la région du Xinjiang, qui fait l'objet de tensions entre la majorité musulmane (principalement ouïghoure) et la minorité han (chinois de souche). Pour en savoir plus sur la situation au Xinjiang, cliquez ici Un soutien au Mouvement islamique du Turkestan oriental Shirzat Bawudun, né en 1966 dans le district de Luopu, préfecture de Hotan, était l'ancien directeur du...
5 personnes ruées dans une attaque à la bombe à Mingjing
RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

5 personnes ruées dans une attaque à la bombe à Mingjing

Un homme a fait explosé une bombe faite maison, le tuant lui et quatre autres personnes à Mingjing, un petit village de Guangzhou le 22 mars. Selon Eureporter, Jeimian, un site internet chinois d'informations, a partagé une vidéo des déflagrations. On y voit un bureau détruit, avec du sang éclaboussé sur les murs et au moins deux personnes immobiles sur le sol. Le Bureau de la sécurité de Guangzhou Panyu a confirmé l'explosion de la bombe sur son compte Weibo. Les enquêtes sur l'explosion sont toujours en cours. L’agence de presse Xinhua a décrit l'explosion comme un «acte de sabotage», tandis que plusieurs autres médias l'attribuent à un différend en cours en raison de l'accaparement forcé des terres par le gouvernement qui causent des difficultés aux résidents, a déclaré Eur...
Washington retire l’ETIM de sa liste d’organisations terroristes, la Chine réagit
Chine-Etats-Unis, RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

Washington retire l’ETIM de sa liste d’organisations terroristes, la Chine réagit

Washington ne considère plus le Mouvement islamique du Turkestan oriental (Etim) comme «organisation terroriste», suscitant la colère de la Chine qui a fait part de sa «ferme opposition à la décision américaine». Washington a retiré ce groupe musulman chinois de sa liste, après y avoir été ajouté en 2004. En réaction, la Chine a fait part de son «fort mécontentement». Dans un avis publié dans l'équivalent américain du Journal officiel, l'ex-chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo annonce que les États-Unis ne considèrent plus le Mouvement islamique du Turkestan oriental (Etim) comme une «organisation terroriste». «Etim a été retiré de la liste parce que cela fait plus de dix ans qu'il n'y a pas de preuve crédible qu'il existe encore», a indiqué un porte-parole du départem...
La Chine est «la menace la plus grave» envers la liberté religieuse pour Mike Pompeo
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

La Chine est «la menace la plus grave» envers la liberté religieuse pour Mike Pompeo

La Chine représente «la menace la plus grave» envers la liberté religieuse, a déclaré le 29 octobre à Jakarta le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo. Mike Pompeo continue à mener sa campagne contre la Chine lors de son voyage en Asie. Ce dernier a ainsi réitéré ses attaques contre la Chine depuis le début de sa tournée, démarrée lundi en Inde et poursuivie au Sri Lanka, aux Maldives puis en Indonésie avant le Vietnam vendredi. À Jakarta, il s’en est pris au traitement de la minorité musulmane ouïghoure par la Chine. Au Sri Lanka, Mike Pompeo avait dénoncé le comportement «prédateur» du Parti communiste chinois, avant une mise en garde aux Maldives contre «l’attitude menaçante et sans foi ni loi» de la Chine. «La menace la plus grave envers l’avenir de la liberté religieus...
Un carré bleu, en signe de soutien aux Ouïghours en Chine
MONDE, RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

Un carré bleu, en signe de soutien aux Ouïghours en Chine

Le 1er octobre, de nombreux utilisateurs du réseau social, Instagram, ont posté sur leur profil un fond bleu uni, rappelant la couleur du drapeau du peuple ouïghour. Cette initiative a été lancée par le député européen Raphaël Glucksmann, afin d'interpeller l’opinion publique sur la répression des Ouïghours, habitant en grande majorité dans la région autonome du Xinjiang, en Chine. Sur Twitter, ce dernier a écrit "des millions de musulmans Ouïghours sont enfermés et torturés dans des camps de concentration en Chine. Non pour ce qu’ils font, mais pour ce qu’ils sont. C’est le plus grand internement de masse du XXIe siècle. Il faut y mettre fin". Cette action menée le jour de la fête nationale chinoise, a été lancé par Raphaël Glucksmann, et Dilnur Reyhan, chercheuse et présidente d...
La Chine accusée de détruire des milliers de mosquées dans le Xinjiang
RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

La Chine accusée de détruire des milliers de mosquées dans le Xinjiang

Un rapport d'un institut australien a accusé la Chine de détruire ou endommager des milliers de mosquées dans la région autonome du Xinjiang. De son côté, Beijing a dénoncé un rapport calomnieux, truffé de fausses informations. L'institut de recherche australien, financé par le Département d’État américain, a publié un rapport dans lequel, les auteurs assurent qu'environ 16.000 mosquées ont été détruites ou endommagées ces dernières années dans la région autonome du Xinjiang. Les chercheurs de l'Institut australien de politique stratégique (ASPI), un cabinet de recherche créé par le gouvernement australien, ont indiqué s'être basés sur des photos satellite et sur d'importantes "extrapolations". Ils ont analysé 533 mosquées sur les 24.000 que compte officiellement le Xinjiang...
« Les Ouïghours établis à l’étranger racontent la campagne d’intimidation dont ils sont la cible »
RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

« Les Ouïghours établis à l’étranger racontent la campagne d’intimidation dont ils sont la cible »

Dans un communiqué, Amnesty International a souligné que la Chine harcèle de manière systématique les Ouïghours et les membres d’autres groupes ethniques musulmans, même lorsqu’ils ont quitté le pays, selon de nouveaux témoignages recueillis par l'ONG. Ces études de cas, publiées en ligne le 21 février 2020, révèlent que la Chine cible les membres de la diaspora ouïghoure et d’autres communautés à travers le monde, par l’intermédiaire des pressions exercées par ses ambassades à l’étranger et via des applications de messagerie et des appels téléphoniques de menaces. « Ces récits effrayants de Ouïghours établis à l’étranger montrent que la répression visant les musulmans en Chine s’étend bien au-delà de ses frontières», a déclaré Patrick Poon, chercheur sur la Chine à Amnesty Internati...
Washington met en place des « restrictions de visas »
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Washington met en place des « restrictions de visas »

Les Etats-Unis ont encore mit la pression sur la Chine pour dénoncer une "campagne de répression" contre les musulmans ouïghours au Xinjiang malgré les protestations du gouvernement chinois. "La Chine détient par la force plus d'un million de musulmans dans le cadre d'une campagne systématique et brutale pour éradiquer leur religion et leur culture au Xinjiang", a dénoncé le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo. En réponse, il a annoncé dans un communiqué des "restrictions" dans l'octroi de visas américains à des responsables du gouvernement et du Parti communiste chinois accusés d'être "responsables" ou "complices" de cette "campagne de répression". Mike Pomeo n'a pas cité le nombre ni les identités des responsables visés, ajoutant que ces sanctions concerneraient auss...
Beijing fustige les «mensonges» des États-Unis
Chine-Etats-Unis, RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

Beijing fustige les «mensonges» des États-Unis

La Chine a dénoncé les «mensonges» du secrétaire d'État américain Mike Pompeo qui a qualifié le traitement par Beijing de la minorité musulmane des Ouïghours de «tache» sur le plan du respect des droits de l'homme dans le monde. Mike Pompeo avait également déclaré que Washington prévoyait de mobiliser la communauté internationale sur le sort des Ouïghours à l'occasion de l'Assemblée générale de l'ONU, le 21 septembre. «Les mensonges des politiques américains ne pourront pas tromper le grand public. Ils ne feront que révéler encore davantage leurs desseins politiques inavoués», a réagi Hua Chunying, une porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. «Nous exprimons notre profond mécontentement et notre opposition résolue à ces responsables américains qui ignorent les...
Beijing ravie qu’aucun pays musulman ne critique sa politique
MONDE

Beijing ravie qu’aucun pays musulman ne critique sa politique

La porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying, a indiqué que "tous les pays critiquant sa position sur les questions relatives à la région autonome ouïghoure du Xinjiang (nord-ouest) sont des pays développés de l'Occident, alors qu'aucun pays musulman ou en développement ne s'est opposé à sa façon d'agir". La situation au Xinjiang, où vivent une majorité de musulman turcophone, est "une affaire de lutte contre le terrorisme et l'extrémisme, et non de religion et de droits de l'homme", a assuré cette dernière. A lire aussi : Les Emirats arabes soutiennent la politique de la Chine au Xinjiang D'après un communiqué de la mission chinoise transmis au Bureau des Nations Unies à Genève (ONUG) le 28 juillet soir, les ambassadeurs de 50 pays auprès de l'ONUG ...
Nouveau livre blanc sur le Xinjiang
RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

Nouveau livre blanc sur le Xinjiang

Le Bureau de l'information du Conseil des Affaires d'Etat a publié le 21 juillet un livre blanc sur "des questions historiques liées à la région autonome ouïgoure du Xinjiang" soulevée par la communauté internationale et les organisations des Droits de l'Homme. Les rapporteurs y expliquent que "la Chine est un pays multiethnique unifié, et les différents groupes ethniques au Xinjiang font depuis longtemps partie de la nation chinoise. A travers sa longue histoire, le développement du Xinjiang était étroitement lié à celui de la Chine". Cependant, ils notent que "des forces hostiles à l'intérieur et à l'extérieur de la Chine, en particulier les séparatistes, les extrémistes religieux et les terroristes, ont tenté de diviser la Chine en déformant l'histoire et les faits". Le doc...
La Belgique ne veut pas de conflit avec la Chine
Europe, MONDE

La Belgique ne veut pas de conflit avec la Chine

La Belgique est accusée d’avoir envoyer aux autorités chinoises une famille ouïgoure appartenant à cette ethnie musulmane. Originaires du Xinjiang, Horiyat Abdulla et ses quatre enfants (âgés de 5 à 17 ans) se sont rendus le 28 mai à l’ambassade de Belgique à Beijing, pour compléter une demande de regroupement familial. Ce voyage est risqué, car les ouïgours ne peuvent se déplacer à travers la Chine sans autorisation. Selon des sources belges, recueillies par l'Agence France Presse, le rendez-vous n’avait pas été sollicité et ces personnes sont arrivées en dehors des horaires du service consulaire, mais elles ont tout de même été reçues. Abdulhamid Tursun a perdu la trace de sa femme et ses quatre enfants pendant une quinzaine de jours, après leur évacuation de l’ambassade de Be...
Michelle Bachelet invitée au Xinjiang par la Chine
RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

Michelle Bachelet invitée au Xinjiang par la Chine

Le nouvel ambassadeur chinois à l'Organisation des Nations Unies à Genève a annoncé avoir invité la Haut-Commissaire aux droits de l'Homme, Michelle Bachelet, à venir visiter la région du Xinjiang. En mars, la Haut-Commissaire Michelle Bachelet avait assuré attendre le "feu vert" des autorités chinoises pour un "accès total" à cette région, qui fait face à des tensions entre la majorité musulmane et la minorité han. Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, l'islamisme et le séparatisme, le gouvernement chinois a renforcé les mesures de surveillance, et a ouvert des "centres de formation professionnelle" pour les personnes soupçonnées de radicalisation islamiste. Lors d'une conférence de presse à Genève, l'ambassadeur Chen Xu a rappelé que son gouvernement démentait l'exis...
Beijing rejette toutes «ingérences» de l’ONU dans ses affaires
RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

Beijing rejette toutes «ingérences» de l’ONU dans ses affaires

Le gouvernement chinois a rejeté toute «ingérence» dans ses affaires intérieures, après les propos tenus par le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, qui a évoqué la situation des musulmans ouïghours au Xinjiang. «Nous nous opposons fermement à toute ingérence dans les affaires intérieures de la Chine sous le prétexte des droits de l'homme», a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang, lors d'un point presse. Antonio Guterres n'a pas évoqué publiquement la question du Xinjiang, mais y a fait mention lors de ses discussions avec des responsables chinois durant sa visite à Beijing dans le cadre du sommet des Nouvelles routes de la soie, a rapporté lundi son porte-parole, Stéphane Dujarric. «Les droits de l'homme doivent êt...
Centre de détention : le Kazakhstan soutient Beijing
RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

Centre de détention : le Kazakhstan soutient Beijing

Le gouvernement chinois a remercié le Kazakhstan pour son "soutien" au programme de déradicalisation mené par les autorités dans la région du Xinjiang, où des milliers de musulmans seraient internés. Ce soutien du gouvernement kazakhest une aubaine pour la Chine, car le pays abrite une population majoritairement musulmane. La région du Xinjiang a été le théâtre de plusieurs attentats, attribués à des membres de l'ethnie ouïghoure. Le pouvoir central accuse depuis des décennies les "islamistes" et les "séparatistes" d'être derrière ces attentats. Raison pour laquelle, le gouvernement a lancé une vaste campagne de sinisation. Ainsi, près d'un million de citoyens chinois, dont des Ouïghours et des membres d'autres ethnies musulmanes comme des Kazakhs, sont - ou ont été - détenus...
13.000 « terroristes » arrêté au Xinjiang
RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

13.000 « terroristes » arrêté au Xinjiang

Le gouvernement a affirmé que près de 13.000 "terroristes" ont été arrêté depuis 2014 dans le Xinjiang, où des attaques terroristes ont eu lieu ces dix dernières années. Depuis l'an dernier, le gouvernement chinois fait l'objet de vives critiques sur la scène internationale en raison du programme d'internement mené au Xinjiang, région qui partage des frontières notamment avec le Pakistan et l'Afghanistan. Près d'un million de Ouïghours et de membres d'autres ethnies musulmanes y seraient détenus dans des camps de rééducation, selon des experts cités par l'ONU. La Chine a d'abord nié l'existence de telles structures, avant d'expliquer qu'il s'agit de "centres de formation professionnelle" contre la radicalisation islamiste. Le Livre blanc assure la continuité de la politique ...
Un Livre blanc sur le Xinjiang
RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

Un Livre blanc sur le Xinjiang

Le gouvernement a publié le 18 mars un livre blanc sur la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme et sur la protection des droits de l'homme au Xinjiang. Beijing assure "s'oppose fermement à toutes les formes de terrorisme et d'extrémisme, et reste résolu à frapper fort, conformément à la loi, contre tout comportement prônant le terrorisme et l'extrémisme et tout acte impliquant l'organisation, la planification et la mise en oeuvre d'activités terroristes ou la violation des droits de l'homme des citoyens". Les autorités assurent que la région est sous l'influence combinée des séparatistes, des extrémistes religieux et des terroristes. Elles notent que les attaques terroristes fréquentes - qui ont été préjudiciables à la vie et à la propriété des gens de tous les groupes eth...
La Chine dénonce les préjugés contre la politique au Xinjiang
RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

La Chine dénonce les préjugés contre la politique au Xinjiang

Yu Jianhua, représentant permanent de la Chine auprès de l'Office des Nations Unies à Genève, a assuré que les 56 groupes ethniques du pays "font tous partie de la grande famille de la nation chinoise". Ce dernier répond ainsi aux polémiques autour de la situation au Xinjiang. Dans cette région autonome du nord-ouest du pays des milliers de musulmans de l'ethnie turcophone Ouïgour ont vu leurs libertés religieuses être réduites. Plus récemment, des centres dits "de formation professionnelle", ont ouvert dans la région, afin de lutter contre la radicalisation islamique et en vue de siniser une partie de la population. Yu Jianhua a présenté les propositions de son gouvernement en matière de droits de l'Homme et les résultats des actions entreprises en la matière dans la région au...
La révolte religieuse des Dounganes
CULTURE, Histoire

La révolte religieuse des Dounganes

La Révolte des Dounganes est un conflit religieux, également appelé Guerre des minorités Hui, ou Révolte musulmane. A l'instar de la Révolte des Panthay, la révolte des Dounganes est quelque peu différente car il s'agit du soulèvement des membres de la communauté Hui, de confession musulmane, ainsi que d'autres groupes ethniques musulmans, des provinces du Shaanxi, du Gansu, du Ningxia, ainsi que du Xinjiang, entre 1862 et 1877. Les raisons de ce soulèvement sont multiples. Il y a les troubles dans la région depuis les années 1820, entraînant la présence dans le Turkestan chinois d'un important contingent mandchou/chinois. Une discrmination vis-à-vis des Huis de la part des mandchous et des hans. La hausse des impôts et taxes imposés par le contingent, en raison des Traités in...
Le Maroc va visiter les « camps de rééducation » au Xinjiang
RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

Le Maroc va visiter les « camps de rééducation » au Xinjiang

Le Maroc fait partie d’une liste de pays invités par la Chine à se rendre prochainement dans les "camps de rééducation"pour les chinois de confession musulmane, habitant dans la province du Xinjiang. Ces camps, présentés comme des centres de formation par Beijing, vise à lutter contre le terrorisme islamiste dans cette province où la communauté musulmane, les Ouïghours, est majoritaire. Pour plusieurs ONG et militants des droits de l’Homme, ces camps seraient en fait des "centres de rééducation politique fermés". Pointé du doigt par la communauté internationale, le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme (HCDH) avait demandé en décembre 2018 au gouvernement chinois un accès direct à la région "pour pouvoir vérifier les informations préoccupantes" qu’il recevait à...
La Révolte des Panthay, le soulèvement des Hui
CULTURE, Histoire

La Révolte des Panthay, le soulèvement des Hui

La Révolte des Panthay (杜文秀起义 - dù wénxiù qǐyì : littéralement : « révolte de Du Wenxiu ») a lieu de 1856 à 1873, durant la dynastie Qing (1644-1919). Il s'agit d'un mouvement séparatiste du peuple Hui et d'autres chinois musulmans, en lutte contre la dynastie Qing, au Nord de la province du Yunnan. Le nom de Panthay est un mot d'origine birmane, "Pang-hse" désignant les chinois musulmans, arrivant en Birmanie avec leurs caravanes, en provenance du Yunnan. Les raisons de cette révolte sont d'une part discriminatoire. Les Hui devaient faire face à une administration impériale mandchoue, qui lui causaient de nombreux troubles, dans l'ensemble de l'empire. La révolte des Hui ne s'est pas cantonné au Yunnan mais aussi dans d'autres régions, comme le Gansu ou le Xinjiang....
Beijing interrogé à l’ONU sur son programme d’internement
RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

Beijing interrogé à l’ONU sur son programme d’internement

La Chine est interrogée le 6 novembre par les pays membres de l'Organisation des Nations Unies sur son programme d'internement de citoyens musulmans. A lire aussi  La Chine admet l'existence de camps de détention  Près d'un million de Ouïghours et d'autres membres d'ethnies chinoises de langue turque sont ou auraient été détenus dans le Xinjiang, selon des estimations citées en août 2018 par un groupe d'experts de l'ONU. A lire aussi  Pas de camp de détention de Ouïghours  Dans le cadre de l'Examen périodique universel (EPU) prévu pour les 193 membres des Nations unies environ tous les quatre ans, les autorités chinoises présentent aux Nations Unies à Genève un rapport sur la situation des droits de l'Homme dans le pays, et les changements depuis son dernier rapport en 20...
Beijing admet l’existence de camps de détention pour musulmans
RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

Beijing admet l’existence de camps de détention pour musulmans

Après avoir nié l'enfermement d'environ un million de citoyens du Xinjiang, les autorités ont décidé d’entourer cette situation d’un cadre juridique, avec la publication d’amendements à la loi «anti-extrémisme». Malgré des preuves récoltées par des ONG et des médias étrangers, le gouvernement chinois a durant plusieurs mois niés l’existence de camps secrets de détention de musulmans au Xinjiang. Appelés «institutions de formation professionnelle», les autorités ont changé de discours et tenté de justifier l’enfermement d’environ un million de citoyens en proposant des amendements à la loi «anti-extrémisme». Ces nouveaux textes donnent un cadre légal en Chine à l’utilisation de «centres de formation professionnelle» pour «éduquer et transformer» les personnes influencées par une «idéo...
Les produits halal seraient dans le viseur du gouvernement dans le Xinjiang
RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

Les produits halal seraient dans le viseur du gouvernement dans le Xinjiang

D'après l'agence de presse britannique, Reuters, les autorités d'Urumqi, capitale du Xinjiang, où réside l’ethnie musulmane des Ouïghours, ont lancé une campagne contre les produits halal afin d’empêcher l’islam de pénétrer dans la vie laïque et de nourrir "l’extrémisme". Depuis des années, le pouvoir central assure que le Xinjiang est menacé par les islamistes et que des séparatistes tentent d’attiser les tensions entre la minorité musulmane et turcophone, Ouïghoure, et les habitants issus de l’ethnie Han, majoritaire. Selon une note publiée sur les réseaux sociaux par le conseil municipal de la ville d’Urumqi, les dirigeants du PCC ont demandé le 8 octobre aux cadres de la municipalité de prêter serment afin de combattre la propagation des produits halal. Ils souhaitent que les...
Des manifestants retardent la destruction d’une mosquée
Religions, SOCIETE

Des manifestants retardent la destruction d’une mosquée

Les autorités ont décidé de reporter la démolition d'une mosquée à Weizhou (Ningxia), après plusieurs jours de manifestations. Des milliers de personnes manifestent depuis le 9 août pour empêcher la démolition. Dans un mouvement de contestation rare, ils ont obligé les autorités à arrêter de planifier la démolition de la grande mosquée de Weizhou. Un plan de reconstruction prévu A la lecture de la décision du gouvernement, le chef du comté local a exhorté tout le monde à retourner chez eux, promettant que le gouvernement ne toucherait pas la mosquée avant qu'un plan de reconstruction ait été convenu par les habitants, a rapporté le SCMP. La Grande Mosquée de Weizhou est une imposante structure blanche surmontée de neuf dômes en forme d'oignon, de lunes en croissant et de quatre m...
RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

Drapeau chinois hissé sur les mosquées du Xinjiang

Toutes les mosquées du pays devront hisser le drapeau national pour «développer l'esprit patriotique», a déclaré l'Association islamique de Chine. Cette dernière a indiqué dans un communiqué sur son site internet que les drapeaux devront être installés «bien en évidence» sur les lieux de culte, car «cela renforcera le sentiment d'appartenance nationale, le sentiment de citoyenneté, et développera l'esprit patriotique». L’association religieuse, sous l’égide du PCC, a indiqué que le personnel des mosquées devra étudier la Constitution, amendée début 2018 au sein de la quelle la pensée du président Xi Jinping y est inscrite. Ils devront aussi connaitre les «valeurs centrales du socialisme» du Parti communiste. L'islam est présent en Chine depuis le VIIe siècle, lorsqu’une délégation...
La Bible et le Coran retirés de la vente en ligne
Religions, SOCIETE

La Bible et le Coran retirés de la vente en ligne

D’après le site Voice of America, les médias chinois ont annoncé que la Bible et le Coran étaient, depuis le 30 mars dernier, introuvables sur les sites chinois de vente en ligne. Plusieurs de sites de vente en ligne, tels que Jingdong, premier site de e-commerce, et le site Dangdang.com, numéro un de la vente en ligne de livres, ne vendent plus de livres en rapport avec la Bible et le Coran. D’après les observateurs installés en Chine ou à l’étranger cités par Voice of America, le PCC a, «ces dernières années, manifesté une hostilité toujours plus grande à l’égard des religions». Au Tibet, le gouvernement a interdit aux Tibétains d’offrir ou de porter sur soi tout portrait du Dalaï-lama. Dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang, où vit une importante communauté musulmane, le...
La Chine, le Pakistan et l’Afghanistan veulent lutter contre le terrorisme
Asie/Pacifique, MONDE

La Chine, le Pakistan et l’Afghanistan veulent lutter contre le terrorisme

Les ministres d’Afghanistan, du Pakistan et de Chine se sont rencontrés le 26 décembre à Beijing, afin de signer un accord de collaboration dans la lutte contre la menace terroriste, et notamment dans la région du Xinjiang. Cette première rencontre trilatérale arrive alors que le gouvernement chinois tente d'avoir un soutien de la part des Nations Unies pour s’attaquer aux menaces que fait peser, selon lui, l’infiltration de groupes religieux radicaux dans le Xinjiang. Beijing accuse régulièrement des groupes séparatistes ouïghours en exil, comme le Mouvement Islamique du Turkestan Oriental (ETIM), d’orchestrer des violences au Xinjiang, territoire riche en pétrole et gaz naturel, ainsi que dans d’autres régions de Chine. Le gouvernement chinois a mis en place un certain nombre de...