jeudi, mai 23

Étiquette : manifestation

La police tire des lacrymogènes contre les manifestants hongkongais
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

La police tire des lacrymogènes contre les manifestants hongkongais

La police hongkongaise a de nouveau fait usage de gaz lacrymogène et de balles en caoutchouc, ce 27 octobre, pour disperser une manifestation pro-démocratie non autorisée dans les rues de Kowloon. Hong Kong traverse depuis début juin sa plus grave crise politique depuis sa rétrocession à la Chine en 1997, avec des manifestations et actions quasi quotidiennes. Le sud de Kowloon a été le théâtre d'affrontements entre forces de l'ordre et manifestants. De nombreux manifestants portaient des masques, malgré l'interdiction décrétée par Carrie Lam, cheffe de l'éxecutif. La tension était palpable le 27 octobre après-midi quand la police s'est déployée des milliers de policiers dans les rues proches du front de mer où devait débuter une manifestation non autorisée par le gouvernement lo...
Les autorités hongkongaises tacle Taipei
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES, TAIWAN

Les autorités hongkongaises tacle Taipei

Le gouvernement de la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong a critiqué les autorités taïwanaises pour leur gestion «irresponsable» de l'affaire de Chan Tong-kai, suspecté dans une affaire de meurtre à Taipei. Cette affaire avait été un élément déclencheur des troubles sociaux qui durent depuis quatre mois à Hong Kong. A lire aussi : L'homme à l'origine des manifestations à Hong Kong retourne à Taïwan Le jeune homme de 20 ans s’est rendu volontairement aux autorités hongkongaises et a avoué au cours d’une enquête le meurtre de sa petite amie enceinte Poon Hiu-wing à Taïwan en février 2018. Toutefois, il n’avait pu être condamné que pour blanchiment d’argent, suite à des retraits sur les comptes en banque de sa victime, mais pas pour meurtre. Celui-ci a été commis en-...
Carrie Lam bientôt remplacée
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Carrie Lam bientôt remplacée

Le pouvoir central envisage de remplacer la cheffe de l'exécutif hongkongais, Carrie Lam, par un dirigeant "intérimaire", après plusieurs mois de contestation anti-gouvernemental de plus en plus violentes, selon le Financial Times. En poste depuis mi-2017, Carrie Lam est le centre de toute la colère des protestataires, dont la plupart réclament sa démission de la tête de Hong Kong, ex-colonie britannique rendue à la Chine en 1997. Le gouvernement chinois apporte un soutien total à la dirigeante et dénonce les violences commises par les manifestants, qui exigent depuis juin davantage d'autonomie et de libertés civiles face à la mainmise jugée grandissante du gouvernement central. Selon le Financial Times, citant des personnes informées des délibérations en cours, les autorités ce...
Wang Yi dénonce la violence «inacceptable» à Hong Kong
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Wang Yi dénonce la violence «inacceptable» à Hong Kong

Le chef de la diplomatie Wang Yi a dénoncé «la violence pure et simple» des manifestants à Hong Kong, estimant qu'elle était «encouragée par des forces étrangères», dans un entretien exclusif accordée à l'Agence France Presse à Paris. «Ce qui se passe aujourd'hui à Hong Kong, ce n'est nullement des manifestations pacifiques. C'est de la violence pure et simple. Ce sont des actes inacceptables dans quelque pays que ce soit», a déclaré Wang Yi, en évoquant «des casseurs qui s'en prennent aux passants», à la police, et «paralysent les transports». «Il y a des forces étrangères qui encouragent ce genre de violences dans la rue dans le but de déstabiliser Hong Kong, de semer le chaos, (…) d'anéantir les progrès historiques obtenus depuis l'application de la politique un pays-deux système...
Comment la Chine perd ses amis
Chine-Etats-Unis, MONDE

Comment la Chine perd ses amis

De Project Syndicate, par Minxin Pei - Les Chinois disent: "Ne lève un rocher que pour le laisser tomber sur ses pieds", ou son équivalent anglais - "se tirer une balle dans le pied" - décrit parfaitement les inclinations vouées à la dictature. Et rien n’illustre mieux ces penchants que les efforts récents de la Chine pour intimider la National Basketball Association (NBA) des États-Unis. La querelle a commencé lorsque le directeur général des Houston Rockets, Daryl Morey, a tweeté (et rapidement supprimé) son soutien aux manifestants démocrates de Hong Kong: «Fight for Freedom. Soutiens-toi à Hong Kong». La réponse fut rapide. Le gouvernement chinois a mis les Rockets sur la liste noire; ordonné au réseau de télévision d'État d'annuler la diffusion de deux matches de matches de NBA av...
L’homme à l’origine de la contestation retourne à Taïwan
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

L’homme à l’origine de la contestation retourne à Taïwan

L’homme qui, involontairement, a déclenché le vaste mouvement de contestation à Hong Kong, a accepté de retourner à Taïwan afin d'y être jugé, d'après un prêtre qui lui a rendu visite en prison. Chan Tong-kai, 20 ans, est recherché par les autorités taïwannaise, soupçonné d’avoir tué en février 2018 sa petite amie enceinte sur l’île où les deux hongkongais passaient 15 jours de vacances. Il avait alors fui et était rentré à Hong Kong où, faute d’accord d’extradition entre l’ex-colonie britannique et Taipei, la police taïwanaise n’avait pas pu l’interpeller. Ce vide juridique avait conduit l’exécutif à faire adopter un texte autorisant les extraditions vers les pays, dont la Chine continentale. Cette proposition de loi a déclenché une vaste mobilisation, avec des manifestations et...
Le peuple hongkongais prix Nobel de la paix 2020 ?
Europe, Hong Kong, MONDE

Le peuple hongkongais prix Nobel de la paix 2020 ?

Une élue norvégienne a annoncé avoir proposé le «peuple de Hong Kong» au prix Nobel de la paix 2020, au risque de s'attirer de nouveau les foudres de la Chine. «J'ai nommé au prix Nobel de la paix 2020 le peuple de Hong Kong, qui risque sa vie et sa sécurité tous les jours pour défendre la liberté d'expression et la démocratie de base», a annoncé sur Twitter, Guri Melby, députée du petit parti libéral, membre de la coalition au pouvoir en Norvège. Dans un entretien accordé au journal Aftenposten, Guri Melby a expliqué que «ce qu'ils font a un retentissement bien au-delà de Hong Kong, à la fois dans la région et dans le reste du monde». Hong Kong fait face depuis quatre mois à sa plus grave crise politique depuis sa rétrocession à la Chine en 1997, avec des manifestations et acti...
Tim Cook reçu à Beijing après la polémique sur une appli
Chine-Etats-Unis, Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Tim Cook reçu à Beijing après la polémique sur une appli

Tim Cook, le PDG d'Apple, a été reçu le 17 octobre par des hauts responsables à Beijing, afin d'apaiser les tensions, après que le géant américain a été accusé de soutenir le mouvement pro-démocratie à Hong Kong. A lire aussi : Apple retire son application après des accusations Après s'être abstenue de prendre position sur des sujets sensibles durant des années, la firme américain a été pointé du doigt pour avoir autorisé à Hong Kong une application permettant au public de localiser les policiers sur une carte. Baptisée HKMap.live, cette application a été retirée du magasin d'applications d'Apple, car considérée par Le Quotidien du peuple comme étant un soutien aux "émeutiers" de Hong Kong. Tim Cook s'est entretenu avec le directeur de l'Administration d'Etat pour la régulati...
Le PDG d’Apple défend le retrait d’une application
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Le PDG d’Apple défend le retrait d’une application

Tim Cook, PDG du géant américain Apple, a expliqué à ses employés que le retrait de son application permettant aux hongkongais de localiser les policiers sur une carte, visait à «protéger les utilisateurs». À lire aussi : Apple retire son application après les accusations d’un média D'après une lettre diffusée en interne qui a fuité dans la presse américaine, Tim Cook évoque des «informations crédibles» de la police et d'utilisateurs à Hong Kong, selon lesquelles l'application servait à «attaquer des agents de police isolés, des individus et des propriétés privées à des endroits où la police n'était pas présente». «Cette utilisation de l'application nous place en infraction vis-à-vis de la loi hongkongaise (…) et du règlement de notre 'App Store' qui interdit de nuire personnelle...
La violence n’empêche pas l’unité du mouvement hongkongais
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

La violence n’empêche pas l’unité du mouvement hongkongais

La frange radicale des manifestants multiplie les dégradations contre les entreprises accusées de soutenir le gouvernement pro-Beijing. Cette escalade de la violence vise parfois des individus et n'a pas pour autant entamé l'unité du mouvement. Durant plus de quatre mois, l'ex-colonie britannique vit sa pire crise politique depuis sa rétrocession en 1997. Et ces deux dernières semaines ont été les plus violentes. L'exécutif local, la police et les relais du gouvernement central chinois sont les causes de la contestation depuis juin. Mais, depuis que les autorités ont interdit le 4 octobre le port du masque aux manifestants, les plus radicaux sont montés d'un cran dans les actes de vandalisme ciblés contre certaines entreprises privées. Au point que les commerces sont désormais r...
« Les manifestations de Hong Kong ont eu un impact sur la politique taïwanaise »
TAIWAN

« Les manifestations de Hong Kong ont eu un impact sur la politique taïwanaise »

À deux mois des élections présidentielles à Taïwan, la dirigeante Tsai Ing-wen a constaté un soutien croissante des électeurs aux manifestants hongkongais, qui organisent des actions et mobilisations quasi quotidiennes depuis quatre mois. "Les manifestations de Hong Kong ont eu un impact considérable sur la politique taïwanaise et les prochaines élections", et "ont vraiment donné raison à Tsai Ing-wen", a déclaré Elizabeth Freund Larus, professeur de sciences politiques et de relations internationales à l'Université de Mary Washington. Cette dernière a indiqué que Taïwan, connue sous le nom de République de Chine, célèbre sa fête nationale, le 10 octobre, l'anniversaire d'un accord conclu entre le Parti communiste chinois et Sun Yat-Sen et ses partisans du Kuomintang. Cet accord st...
Beijing accuse Apple de « complicité » avec les « émeutiers » de Hong Kong
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Beijing accuse Apple de « complicité » avec les « émeutiers » de Hong Kong

Apple a été accusé par un média chinois de soutenir le mouvement pro-démocratie à Hong Kong par le biais d'une application de transport urbain. L'incident survient alors que la NBA (ligue américaine de basket-ball) et sa franchise des Houston Rockets sont vivement critiqués en Chine pour un tweet d'un dirigeant du club soutenant les manifestants hongkongais. Ce 9 octobre, le géant américain Apple était dans le viseur du Quotidien du peuple pour avoir autorisé à Hong Kong une application permettant aux manifestants de localiser les policiers sur une carte. Baptisée HKMap.live, elle est pour le journal "un soutien aux émeutiers". "Apple a choisi d'approuver l'application (…) à Hong Kong", a souligné le Quotidien du peuple, se demandant : "est-ce qu'Apple a l'intention d'être compl...
Carrie Lam n’exclue par une aide de la Chine
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Carrie Lam n’exclue par une aide de la Chine

La cheffe de l'exécutif hongkongais Carrie Lam n'a pas écarté ce 8 octobre la possibilité d'accepter l'aide du gouvernement chinois, afin de mettre fin à la contestation de plus en plus violente de la mouvance pro-démocratie. La région semi-autonome fait face depuis quatre mois à desmanifestations et actions quasi quotidiennes, ayant dernièrement dégénérées en des affrontements entre policiers et radicaux. Ces derniers se sont livrés à des actes généralisés de vandalisme contre notamment des entreprises ayant des liens avec la Chine continentale. Suite à la montée des violences, Carrie Lam a décidé d'invoquer une vieille loi d'urgence de 1922, afin d'interdire le port du masque lors des manifestations. Des groupes radicaux s'en alors sont pris à des dizaines de stations du métro, d...
Bruxelles appelle à un «dialogue large et inclusif» à Hong Kong
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Bruxelles appelle à un «dialogue large et inclusif» à Hong Kong

La cheffe de la diplomatie Federica Mogherini a appelé les différentes parties à entamer un «dialogue large et inclusif», afin de «désamorcer la situation» à Hong Kong. «Il est crucial de faire preuve de retenue, de rejeter la violence et de prendre des mesures urgentes pour désamorcer la situation», a déclaré cette dernière dans un communiqué au nom des 28 pays membres de l'Union européenne. «Il est essentiel de s'engager dans un processus de dialogue large et inclusif, impliquant toutes les parties prenantes clés», a souligné la diplomate européenne, soulignant que les libertés fondamentales et le «degré élevé autonomie de Hong Kong» sont consacrés dans la loi et dans les accords internationaux et «doivent continuer à être respectés». Des milliers de manifestants pro-démocrati...
Nouvelles violences entre policiers et manifestants
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Nouvelles violences entre policiers et manifestants

De nouvelles violences ont secoué dimanche 6 octobre Hong Kong, où des dizaines de milliers de manifestants prodémocratie se sont mobilisés malgré l'interdiction de défiler le visage masqué. Entre la pluie et les stations de métro fermées, des masses de gens ont défilé notamment dans les quartiers du centre de l'île de Hong Kong et, de l'autre côté de la baie, sur la presqu'île de Kowloon. Les manifestants protestaient contre l'utilisation de mesures d'urgence par le gouvernement pour interdire le port de masques dans les rassemblements publics. A lire aussi : Interdiction du port du masque à Hong Kong La police a utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants. De nouvelles échauffourées ont opposée policier et manifestants qui tentaient d'ériger des barricades...
Le Premier ministre malaisien veut la démission de Carrie Lam
Asie/Pacifique, Hong Kong, MONDE, RÉGIONS SPÉCIALES

Le Premier ministre malaisien veut la démission de Carrie Lam

La cheffe de l'exécutif hongkongais Carrie Lam devrait démissionner face aux manifestations de plus en plus violentes, a estimé le Premier ministre malaisien, Mahathir Mohamad. Ce dernier a dit attendre à ce que le gouvernement prenne des «mesures drastiques» suite à sa déclarations. Mahathir Mohamad a observé que Carrie Lam «faisait face à un dilemme», au cours d'une conférence de presse. «Elle doit obéir à ses maîtres et en même temps elle doit répondre à sa conscience», a assuré ce dernier. «Sa conscience lui dit que les gens de Hongkong ont raison de rejeter la loi» sur les extraditions mais «d'un autre côté elle connaît les conséquences d'un rejet de la loi». Hong Kong est le théâtre de près de quatre mois de manifestation sans précédent qui dénoncent la mainmise du gouver...
L’interdiction du port du masque  fait polémique à Hong Kong
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

L’interdiction du port du masque fait polémique à Hong Kong

Alors que le gouvernement chinois a salué l'interdiction du port du masque par les manifestants, ces derniers se sont de nouveau rassemblés dans les rues pour dénoncer cette mesure. Le gouvernement chinois a jugé «extrêmement nécessaire» l'interdiction du port du masque décidée par les autorités hongkongaises, affirmant que «le chaos» qui y règne ne peut «pas continuer indéfiniment», a assuré le porte-parole du Bureau chargé, au sein du gouvernement chinois, des affaires de Hong Kong et de Macao, Yang Guang. «Il est grand temps de mettre fin aux violences en adoptant une attitude plus claire et des mesures plus efficaces», a déclaré Yang Guang. «Le chaos actuel à Hong Kong ne peut pas continuer indéfiniment», a-t-il réitéré, après quatre mois d'un mouvement de contestation sans pré...
Interdiction du port du masque lors des manifestations
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Interdiction du port du masque lors des manifestations

Les autorités hongkongaises ont interdit le port du masque et même des masques à gaz pour se protéger des gaz lacrymogènes, utilisés massivement par les manifestants pour éviter d'être identifiés. L'exécutif hongkongais compte ainsi mettre fin à quatre mois d'une crise politique inédite dans l'ex-colonie britannique. Depuis début juin, Hong Kong est le théâtre d'actions quasi quotidiennes pour dénoncer le recul des libertés et les ingérences grandissantes de Beijing dans les affaires de la région semi-autonome. Ni le pouvoir central chinois, ni l'exécutif hongkongais pro-Beijing, ne sont parvenus à calmer la contestation, qui donne lieu à des affrontements de plus en pus violents entre radicaux et forces de l'ordre. Pour ne pas être identifiés et éviter de futures poursuites jud...
A Hong Kong, la police tire sur un manifestant
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

A Hong Kong, la police tire sur un manifestant

Dans un communiqué Amnesty International a réagit au tir de la police sur un manifestant à Hong Kong lors des manifestations marquant la fête nationale chinoise. Le manifestant se trouve actuellement dans un état critique à l’hôpital. Man-Kei Tam, directeur d’Amnesty International Hong Kong, a déclaré : «Ce tir à balles réelles contre un manifestant marque une évolution très inquiétante de la réponse de la police de Hong Kong au mouvement de contestation. Les autorités de Hong Kong doivent mener dans les meilleurs délais une enquête efficace sur la séquence d’événements qui ont conduit un adolescent à se retrouver sur un lit d’hôpital, à se battre pour sa vie. La police ne doit recourir à la force meurtrière qu’en réponse à une menace imminente de mort ou de blessure grave, et ce u...
Le problème de la Chine à Hong Kong
Hong Kong, Tribunes - Analyses

Le problème de la Chine à Hong Kong

De Project Syndicate, par Chris Patten - Les manifestations et la crise politique à Hong Kong en sont maintenant à leur quatrième mois. Chaque week-end, les gens descendent dans les rues pour manifester contre leur gouvernement et contre le gouvernement dans lequel se trouve le régime communiste chinois. Et pour l'instant, au moins, il ne semble pas y avoir de résolution. Le drame politique a commencé par des manifestations contre la tentative de la présidente de Hong Kong, Carrie Lam, de présenter un projet de loi permettant l’extradition des citoyens de la ville vers la Chine continentale. La peur compréhensible à travers la ville était que le projet de loi détruise le pare-feu entre la règle de droit à Hong Kong et la règle du Parti communiste chinois (PCC) de l'autre côté de...
1er octobre : «Journée de colère» à Hong Kong
Hong Kong, POLITIQUE

1er octobre : «Journée de colère» à Hong Kong

Alors que les festivités battent leur plein à Beijing, à 2000 km au sud de la capitale, des manifestants hongkongais ont appelé à une "journée de colère", ce 1er octobre. «Nous nous attendons à ce que la situation demain soit très, très dangereuse», a averti le 30 septembre John Tse, haut responsable de la police locale dans le territoire autonome. Ce dernier a indiqué que «les émeutiers radicaux sont en train d’élever leur niveau de violence. La profondeur et l’ampleur de leurs violences et de leurs projets montrent qu’ils se livrent de plus en plus à des actes de terrorisme». Au petit matin, le 1er octobre, les autorités de Hong Kong ont intensifié les contrôles d’identité et les fouilles dans les rues et les transports en commun. De plus, plus d’une douzaine de stations de m...
Violents affrontements ce week-end
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Violents affrontements ce week-end

De violents affrontements ont eu lieu à Hong Kong entre les manifestants prodémocratie et la police les 28 et 29 septembre, qui ont été marqué par un regain de la mobilisation. Ces nouvelles mobilisations pourraient inquiéter le gouvernement chinois, qui fête le 1er octobre son 70ème anniversaire. Hong Kong traverse depuis début juin sa pire crise politique depuis sa rétrocession à Beijing en 1997, avec des actions et rassemblements quasi quotidiens. Les affrontements du 29 septembre ont été les plus violents de ces dernières semaines. Durant des heures, à divers endroits de la ville, la police a fait usage de gaz lacrymogène, balles en caoutchouc et canons à eau, contre des manifestants qui jetaient des pierres et des cocktails Molotov. Des heurts ont notamment eu lieu dans l...
Une journaliste indonésienne blessée par la police
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Une journaliste indonésienne blessée par la police

Une journaliste indonésienne basée à Hong Kong est hospitalisée après avoir été blessée au visage par une balle en caoutchouc, tirée par la police lors des débordements le 29 septembre à Hong Kong. Veby Mega Indah, une journaliste de 39 ans a affirmé au quotidien South China Morning Post avoir été blessée à l'oeil par un projectile non létal au cours d'une manifestation. "Je portais un casque et des lunettes de protection. Je me tenais avec d'autres journalistes. J'ai entendu un journaliste crier 'Ne tirez pas, nous sommes journalistes'. Mais la police a tiré", a décrit la reporter qui travaille pour le journal Suara Hong Kong News, un média local lu par la diaspora indonésienne à Hong Kong. Après l'incident, elle a été transportée à l'hôpital et le consulat indonésien à Hong ...
Carrie Lam tente le « dialogue » à Hong Kong
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Carrie Lam tente le « dialogue » à Hong Kong

La cheffe de l'exécutif hongkongais, Carrie Lam, a participé ce 26 septembre soir à une réunion publique, afin de renouer le contact avec sa population, alors qu'elle est depuis plus de trois mois la cible des critiques des manifestants pro-démocratie. Hong Kong traverse depuis juin sa crise politique la plus grave depuis sa rétrocession à Beijing en 1997, avec des actions quasi quotidiennes pour dénoncer le recul des libertés et les ingérences grandissantes du gouvernement chinois. Cette "session de dialogue" est la première tentative réelle de Carrie Lam pour rencontrer ses détracteurs. "Quelle que soit votre opinion, je crois que nous avons un objectif commun, dans l'intérêt de Hong Kong", a déclaré cette dernière sur Facebook. Aucune information ne dit si la dirigeante a d...
Aucune concession donnée aux manifestants à Hong Kong
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Aucune concession donnée aux manifestants à Hong Kong

Song Ru'an, adjoint au bureau du ministère des Affaires étrangères à Hong Kong a exclu le 25 septembre toute nouvelle concession aux manifestants prodémocratie. Ce dernier a prit la parole à la veille d'un premier dialogue entre la cheffe de l'exécutif Carrie Lam et des représentants de la population hongkongaise. Hong Kong traverse sa pire crise politique depuis sa rétrocession en 1997 à la Chine continentale avec, depuis juin, des manifestations et actions quasi-quotidiennes pour dénoncer un recul des libertés ou demander des réformes démocratiques. Carrie Lam, qui suscite la colère des manifestants à cause de son intransigeance, va rencontrer ce 26 septembre au soir 150 Hongkongais tirés au sort, au cours du premier «dialogue» avec la population. Or, Song Ru'an a déclaré q...
Margaret Chan appelle au dialogue à Hong Kong
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Margaret Chan appelle au dialogue à Hong Kong

La directrice générale d'honneur de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Margaret Chan, a appelé les hongkongais à dialoguer pour rechercher des solutions aux problèmes actuels. Cette dernière a déclaré lors de la Conférence annuelle 2019 de l'Association mondiale des médecins chinois que "ce n'est qu'à travers le dialogue et de manière calme que les gens des différents milieux peuvent trouver des solutions et réduire leurs divergences à Hong Kong." Née à Hong Kong, elle s'est dite très préoccupée par les récents troubles, proposant aux habitants de tous les milieux sociaux à s'opposer aux violences et aux troubles à travers divers pistes et à sauvegarder leur ville.
Une sortie de crise reste peu probable pour l’heure
Hong Kong, Interviews, RÉGIONS SPÉCIALES

Une sortie de crise reste peu probable pour l’heure

Dans une interview accordée à Libération, le sinologue Gunter Schubert, chercheur au Centre européen de recherche sur Taiwan contemporain (ERCCT), partage son analyse de la mobilisation pro-démocratique à Hong Kong, qui dure depuis quatrième mois . Selon lui, l'évolution de la situation est "très difficile de prédire". Ce dernier se demande "quelle sera la réaction des Hongkongais si les Chinois décident d’être plus présents et offensifs avec des militaires dans la rue?". "Pour l’instant, une partie des militants, une minorité radicale, cherchent à internationaliser cette lutte" : Joshua Wong et d'autres activistes du mouvement des Parapluies (en 2014) ont entrepris une tournée en Europe et aux Etats-Unis. Suite à ces rencontres, et pour la première fois, une conférence de pres...
Amnesty International : « Arrestations arbitraires, passages à tabac et actes de torture en garde à vue »
Communiqués, Hong Kong

Amnesty International : « Arrestations arbitraires, passages à tabac et actes de torture en garde à vue »

Dans le cadre d’une nouvelle enquête menée sur le terrain, Amnesty International a constaté avec préoccupation les pratiques des forces de police de Hong Kong, qui emploient sans discrimination des méthodes brutales, notamment lorsqu’elles procèdent à des arrestations lors des manifestations. Cette enquête a également mis au jour des éléments prouvant l’existence de torture et de mauvais traitements en détention. Après avoir interrogé une vingtaine de personnes arrêtées et recueilli des preuves et des témoignages auprès d’avocats, de professionnels de santé et d’autres, Amnesty International demande la tenue dans les meilleurs délais d’une enquête indépendante sur les violations des droits humains, qui semblent se durcir depuis que les manifestations de masse ont débuté en juin. « ...
Des militants appellent le Congrès américain à freiner Beijing
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Des militants appellent le Congrès américain à freiner Beijing

Joshua Wong, Denise Ho et d'autres militants pro-démocratie ont exhorté le 17 septembre les parlementaires américains à faire pression sur le gouvernement chinois. Selon eux, tout recul dans le statut spécial accordé à la ville encouragerait la Chine à imposer ses "valeurs communistes" ailleurs dans le monde. Lors d'une audition qui pourrait irriter Bejing, les militants pro-démocratie ont été reçus par les membres républicains et démocrates d'une commission au Congrès américain, à Washington. "Si Hong Kong tombe, cela pourrait facilement devenir un tremplin pour que le régime totalitaire chinois pousse ses règles et ses priorités à l'étranger, en utilisant son pouvoir économique pour en convertir d'autres à ses valeurs communistes", a déclaré Denise Ho. Cette dernière a ind...
Les manifestants attendent beaucoup de Londres
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Les manifestants attendent beaucoup de Londres

Les forces de l'ordre ont eu recours aux lacrymogènes et canons à eau contre des militants pro-démocratie qui jetaient des pierres et des cocktails Molotov lors d'une manifestation interdite. Des dizaines de milliers de personnes avaient bravé l'interdiction de manifester pour descendre défiler de Causeway Bay à Central, les quartiers du centre de l'île de Hong Kong. Ils se sont aussi rendus aux abords du Consulat du Royaume-Uni pour demander de l'aide à Londres. Le rassemblement a dégénéré en violences entre policiers et groupuscules radicaux qui tentaient de s'en prendre au complexe abritant le siège de l'exécutif. Les manifestants demandent une intervention de Londres Les forces de l'ordre ont tiré de nombreuses grenades lacrymogènes et les canons à eau ont projeté leur...