mercredi, mai 22

Étiquette : Donald Trump

Le nouvel ambassadeur US devrait bousculer Beijing
Amériques, MONDE

Le nouvel ambassadeur US devrait bousculer Beijing

Le président élu américain Donald Trump a désigné le gouverneur de l'Iowa, Terry Branstad, au poste d'ambassadeur des Etats-Unis en Chine. Un choix judicieux pour les médias, qui estiment que "sa connaissance de la Chine et son amitié avec des dirigeants américains et chinois devraient l'aider à faciliter le développement de l'une des relations bilatérales les plus importantes au monde". Terry Branstad, 70 ans, devra représenter les Etats-Unis à Beijing, alors que Donald Trump n'en finit pas de provoquer les autorités chinoises sur ses politiques commerciales et monétaires, ... sans oublier l'appel polémique entre lui et Tsai Ing-wen, dirigeante de Taïwan. "Le gouverneur a évidemment une expérience politique considérable, mais c'est aussi quelqu'un qui a beaucoup d'expérience et une...
Donald Trump s’attaque à la politique militaire et aux change de Beijin
Amériques, MONDE

Donald Trump s’attaque à la politique militaire et aux change de Beijin

Après la polémique autour de l'appel téléphonique entre le président élu américain, Donald Trump, et la dirigeante de Taïwan, Tsai Ing-wen, ce dernier est revenu à la charge contre la politique militaire et monétaire de la Chine. Les dirigeants chinois ont minimisé tout le week-end cette conversation inédite, mais les accusations de Donald Trump ont conduit à une montée de la contestation contre le prochain président américain. Sur Twitter, le président élu a accusé Beijing de dévaluer sa monnaie pour mieux concurrencer les entreprises américaines et de "bâtir un massif complexe militaire en mer de Chine du Sud". "Est-ce que la chine nous a demandé si c'était OK de dévaluer sa monnaie (ce qui complique la tâche de nos entreprises pour être compétitives), de lourdement taxer nos produits...
Taipei. La tension monte entre Beijing et Washington
Amériques, MONDE, TAIWAN

Taipei. La tension monte entre Beijing et Washington

Samedi 3 décembre, la situation était quasiment sous contrôle. Le ministres chinois des affaires étrangères avait minimisé l'incident, Donald Trump avait tenté de tout mettre sur le dos de la présidence taïwanaise, dont les représentants ont assuré que c'était délibéré et convenu. Et la Maison Blanche a voulu montrer patte blanche, en assurant le principe d'"une seule Chine". Pas de quoi s'alarmer. Cependant, ce dimanche 4 décembre, des proches du président élu Donald Trump ont tenté de rassurer la Chine après l'appel qu'il a eu un entretien téléphonique avec la dirigeante de Taïwan, Tsai Ing-wen. En effet, le ministre chinois Wang Yi avait évoqué "une petite astuce" de la part de Taïwan pour ne pas adhérer au Consensus de 1992 et au principe d'une seule Chine. Mais désormais Beijing c...
Polémique sur l’entretien de Donald Trump avec Tsai Ing-wen
MONDE, TAIWAN

Polémique sur l’entretien de Donald Trump avec Tsai Ing-wen

Le président élu des Etats-Unis Donald Trump a parlé au téléphone avec la présidente de Taïwan Tsai Ing-wen. Un geste faisant réagir la Maison-Blanche qui a réaffirmé son soutien à "une seule Chine". De son côté, Beijing a minimisé cet appel. Certains observateurs ont estimé que la conversation téléphonique entre Donald Trump et Tsai Ing-wen est "une rupture spectaculaire avec 40 ans de tradition diplomatique avec Beijing et Taipei". Depuis les années 1970, Washington respecte la politique d'"une seule Chine", reconnaissant la République Populaire de Chine et rompant de facto tout échange diplomatique avec la République de Chine. Cependant, les Etats-Unis fournissent des armes à la "province rebelle". D'après la Maison Blanche, Donald Trump et Tsai Ing-wen "ont pris note des liens étr...
Sommet de l’APEC : Beijing prend la tête des négociations
MONDE

Sommet de l’APEC : Beijing prend la tête des négociations

Lors de sa rencontre avec son homologue Barack Obama, le président Xi Jinping a souhaité une "transition en douceur" dans les relations entre Beijing et Washington, qui pourrait être devancé par la Chine, dans les négociations de libre-échange. Cette rencontre, en marge du sommet de l'APEC (coopération économique pour l'Asie-Pacifique), était la dernière entre les deux présidents avant l'entrée à la Maison-Blanche fin janvier du républicain Donald Trump. Un au revoir particulier pour Xi Jinping, qui a indiqué que "nous nous rencontrons à un moment charnière de la relation Chine-Etats-Unis". Toutefois, ce derniers a espéré que "les deux parties travaillerons ensemble pour se concentrer sur la coopération, gérer nos différends et faire en sorte d'avoir une transition en douceur dans notre ...
Sommet de l’APEC, entre libre-échange et Donald Trump
Amériques, Asie/Pacifique, MONDE

Sommet de l’APEC, entre libre-échange et Donald Trump

La réunion des dirigeants économiques de l'APEC (Coopération économique Asie-Pacifique), s'est ouverte à Lima, au Pérou, le 14 novembre, dans le but d'établir une zone de libre-échange (ZLE) dans la région et de promouvoir l'intégration régionale et la mondialisation. Ce Forum rassemble 21 pays représentant près de 60% de l'économie mondiale et 40% de la population mondiale. Placé sur le thème "Croissance  de qualité et développement humain", ce 24e Sommet de l’APEC traitera de la connectivité économique régionale et la croissance de qualité, du marché vivrier régional, de l’internationalisation des micro, petites et moyennes entreprises (MPME), et du développement des ressources humaines. Interviewé par l'agence de presse, Xinhua, Ulises Granados, expert en relations internationales et ...
Le yuan continue sa descente
ECONOMIE

Le yuan continue sa descente

Le yuan est tombé ce mardi 15 novembre au plus bas depuis 2008 face à un dollar revigoré, suite à l'élection de Donald Trump et l'énonciation de ses objectifs politiques. La banque centrale du pays a fixé aujourd'hui à 6,8495 yuans pour 1 dollar, en baisse de 0,30% par rapport à lundi. Le taux-pivot autour duquel le yuan est autorisé à fluctuer face au dollar se situe dans une fourchette de 2%. Il s'agit de l'un des niveaux les plus bas depuis septembre 2008, le mois dernier, ce pivot s'établissait encore à 6,7 yuans. Les autorités tentent d'encadrer et de soutenir la monnaie, mais les pressions du marché sont plus fortes. En effet, depuis la victoire du républicain Donald Trump, le 9 novembre, le yuan a plongé, bien que "pour l'instant, c'est surtout du côté du dollar que ça se passe", ...
Le président de la BAII tend la main à Trump
ECONOMIE, MONDE

Le président de la BAII tend la main à Trump

Depuis la création de la Banque Asiatique d'Investissement pour les Infrastructures (BAII), Washington avait fait part de ses réticences vis-à-vis d'une institution capable de concurrencer la Banque mondiale et la Banque asiatique de développement, créé par ses soins et pour ses intérêts. Créée par la Chine et officiellement établie le 25 décembre 2015, la BAII a débuté ses activités en janvier 2016, avec actuellement 57 membres et un capital autorisé de 100 milliards de dollars. Suite à l'élection de Donald Trump à la présidence américaines, Jin Liqun, président de la BAII, a indiqué que "la lettre 'A' dans BAII peut représenter l'Asie, l'Afrique ou l'Amérique". Une remarque détournée qui tend la main aux Etats-Unis, alors que le Canada, est un membre de fondateur de la banque. Ce dern...
Donald Trump rend service à la Chine
Amériques, MONDE

Donald Trump rend service à la Chine

Vivement critiqués par Donald Trump, les chinois n'ont toutefois pas caché leur préférence pour ce dernier, qui avait pourtant annoncé une guerre douanière au pays. Mais malgré cela, la nouvelle présidence américaine pourrait être l'occasion pour Beijing de redéfinir sa politique régionaliste. Une zone que Donald Trump souhaite délester. Pas d'inquiétudes du côté de Beijing Le milliardaire avait donc promit d'imposer des droits de douane prohibitifs de 45% sur les importations chinoises, contre 4,2% à l'heure actuelle. Une mesure économique si elle est appliquée pourrait exercer une "pression extraordinaire sur nos exportations, et la reprise chinoise va ralentir encore plus rapidement", a indiqué Liao Qun, économiste de Citic Bank International, à l'Agence France Presse. D'autant que ...
Xi Jinping et Donald Trump devraient se rencontrer
Amériques, MONDE

Xi Jinping et Donald Trump devraient se rencontrer

Le président Xi Jinping et le président élu Donald Trump ont convenus ce lundi 14 novembre lors d'un entretien téléphonique de se rencontrer prochainement, afin de discuter des relations bilatérales. D'après la CCTV, Xi Jinping a indiqué à Donald Trump que les deux pays ont "besoin de coopération et peuvent coopérer sur beaucoup de choses". Cette remarque intervient alors qu'au cours de la campagne électorale Donald Trump a lancé des diatribes anti-chinoises et menacé d'imposer une taxe de 45% sur les importations chinoises. Les deux hommes se sont mis d'accord pour maintenir des contacts étroits, bâtir une bonne relation de travail et pour se rencontrer bientôt, afin de pouvoir échanger leurs points de vue sur le développement des relations bilatérales et les questions d'intérêt commun...
Taïwan espère conserver le soutien des Etats-Unis
POLITIQUE, TAIWAN

Taïwan espère conserver le soutien des Etats-Unis

Au lendemain des élections américaines, le 10 novembre, la présidente Tsai Ing-wen a félicité le candidats républicain Donald Trump, devenu le 45ème président des Etats-Unis. La présidente de la République de Chine a indiqué que les Etats-Unis est "le partenaire le plus fidèle de Taïwan au sein de la communauté internationale". Cette dernière espère "travailler avec le président élu Donald Trump et son équipe gouvernementale pour renforcer plus avant les relations entre Taiwan et les Etats-Unis, lesquelles continueront à être la pierre d’angle pour la paix et la stabilité en Asie-Pacifique". Dans un communiqué de presse, Tsai Ing-wen a remercié l'administration de Barack Obama pour "tout le soutien qu’elle a apporté à Taïwan sur de nombreux fronts ces dernières années, et espère que, pen...
6,8 yuans pour 1 dollar, une première depuis 2010
ECONOMIE

6,8 yuans pour 1 dollar, une première depuis 2010

Les autorités ont fixé le cours de référence de sa monnaie au-dessus de 6,8115 yuans pour un dollar pour la première fois depuis 6 ans. Ce taux-pivot, autour duquel le renminbi (yuan) est autorisé à fluctuer face au dollar, se situe dans une marge de plus ou moins 2%. Pour la première fois depuis septembre 2010, le taux dépasse 6,8 yuans pour 1 dollar, preuve de la dépréciation accélérée de la devise. Si la monnaie chinoise subit les fuites de capitaux hors de Chine et la conjoncture économie morose qui s'éternise depuis plusieurs mois. Toutefois, le récent plongeon du yuan s'explique principalement par le rebond du dollar après la victoire du républicain,  Donald Trump à l'élection présidentielle américaine. Face à un dollar revigoré, le yuan était tombé ce jeudi 10 novembre dans les é...
Xi Jinping « espère » pouvoir travailler avec Donald Trump
Amériques, MONDE

Xi Jinping « espère » pouvoir travailler avec Donald Trump

Le président Xi Jinping a félicité Donald Trump pour sa victoire à l'élection présidentielle américaine et déclaré "qu'il espérait qu'ils pourraient travailler ensemble pour promouvoir les relations sino-américaines dans l'intérêt des habitants du monde entier". Le président a assuré que "développer une relation sino-américaine saine et stable sur le long terme sert les intérêts fondamentaux des peuples des deux pays, ainsi que les attentes générales de la communauté internationale". Une remarque faisant suite à l'éditorial du quotidien conservateur, qui assure que "Donald Trump a massivement fait campagne pour un retour ciblé sur les intérêts économiques américains, ce qui pourrait menacer de transformer les relations sino-américaines d'une rivalité géopolitique en un conflit économique...
Donald Trump transformera les relations bilatérales en un conflit économique
Amériques, MONDE

Donald Trump transformera les relations bilatérales en un conflit économique

Hier, il était question du penchant des chinois pour le magnat de l'immobilier, Donald Trump, aujourd'hui, ce dernier est élu président de la 1ère puissance économique mondiale et principal concurrent de la Chine. Le porte-parole du ministère des affaires étrangères, Lu Kang, a déclaré lors d'un point presse que le gouvernement "espérait faire des efforts conjoints avec le nouveau gouvernement américain pour maintenir un développement durable, sain et stable des relations sino-américaines, et bénéficier aux peuples des deux pays et du monde". Pour le quotidien Global Times, "les valeurs dominantes des partis démocrate et républicain ont perdu de leur envergure avec le temps. Les médias ont violé le principe de neutralité et d'objectivité, induisant en erreur les électeurs par des pratiqu...
En Chine, on penche plus pour Donald Trump
Amériques, MONDE

En Chine, on penche plus pour Donald Trump

Jour du scrutin aux Etats-Unis, les chinois ont rit de cette campagne acharnée entre les deux candidats, Hillary Clinton et Donald Trump. Les autorités en ont profité pour dénigrer la démocratie américaine, alors que les internautes ont passé plusieurs semaines à commenter et se moquer de duel. Pour l'agence de presse Xinhua, "les innombrables scandales, rumeurs, théories du complot et obscénités font qu'il est impossible de détourner le regard" du scrutin américain. Dans le même ordre d'idée, le site du Quotidien du peuple a considéré les débat entre les deux candidats montraient "clairement le déclin" du système politique américain.  Cette image négative des élections est également partagée par les personnes interrogées par Radio France Internationale, comme cette jeune femme de ...
La Chine, l’ennemie de Donald Trump
MONDE

La Chine, l’ennemie de Donald Trump

A l'instar d'Hillary Clinton, Donald Trump n'est pas un grand fan de l'Empire du milieu, avec qui pourtant les États-Unis ont un volume d'échange commercial de 441,56 milliards de dollars, soit 388,57 milliards d'euros. Pour le candidat républicain à la présidentielle américaine, le problème se situe sur le montant du déficit commercial entre la Chine et les États-Unis, la hausse du chômage et le flux massif d'importations chinoises. La Chine représente actuellement 15,5% de tout le commerce extérieur des États-Unis, et les exportations des États-Unis vers la Chine sont inférieures aux importations chinoises aux USA : 84 milliards de dollars contre 357,5 milliards de dollars. Il apparaît évident pour Donald Trump que la Chine maintient un taux de change du yuan à un niveau artifici...