jeudi, mai 23

Étiquette : Donald Trump

L’interdiction américaine des entreprises chinoises pourrait affecter les obligations
ECONOMIE

L’interdiction américaine des entreprises chinoises pourrait affecter les obligations

Les restrictions américaines sur les investisseurs détenant des titres d'un certain nombre d'entreprises chinoises pourraient affecter jusqu'à 60 milliards de dollars (54 mds €) d'obligations et provoquer de lourdes sorties de fonds par le biais de ventes forcées, a écrit JPMorgan dans une note aux clients. La Maison Blanche de Donald Trump a publié un décret en novembre 2020 interdisant aux américains d’investir dans des entreprises chinoises qui, selon le département américain de la Défense, ont des liens avec l’armée chinoise - une affirmation que de nombreuses entreprises nient et que le gouvernement chinois dit manquer de preuves. Alors qu'un certain nombre des 44 entreprises inscrites sur la liste du ministère de la Défense ont été coupées de divers indices boursiers ou ont vu ...
Joe Biden félicitée par la Chine qui appelle à « l’unité » avec Washington
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Joe Biden félicitée par la Chine qui appelle à « l’unité » avec Washington

La Chine a félicité le 21 janvier le nouveau président américaine Joe Biden, et ont appelé à "l'unité" dans la relation la Chine et les Etats-Unis. "J'ai remarqué que le président Biden avait à plusieurs reprises dans son discours insisté sur le mot 'unité'. Je pense que c'est exactement ce dont nous avons besoin actuellement dans la relation sino-américaine", a déclaré la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying. Les relations entre la Chine et les Etats-Unis sont à leur plus bas niveau depuis la présidence de Donald Trump, qui a engagé une guerre commerciale et technologique avec le géant asiatique. Quelques heures après l'investiture de Joe Biden, le 20 janvier à Washington, la Chine a annoncé des sanctions contre 28 anciens responsables de l'...
Donald Trump vante sa politique à l’égard de la Chine
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Donald Trump vante sa politique à l’égard de la Chine

Dans son discours d'adieu, le président sortant américain Donald Trump a vanté sa fermeté face à la Chine, et d'avoir "uni" le monde face à la Chine durant son mandat "Nous avons redynamisé nos alliances et uni les nations du monde pour faire face à la Chine comme jamais auparavant", a-t-il affirmé, selon des extraits du discours, qui sera diffusé prochainement, selon la Maison Blanche. Donald Trump avait lancé en 2018 les hostilités contre la Chine, en dénonçant sa concurrence "déloyale". La confrontation s'est traduite par des droits de douane supplémentaires réciproques portant sur des centaines de milliards de dollars de marchandises. La Chine et les Etats-Unis ont toutefois signé une trêve le 15 janvier 2020, avant que le monde ne soit paralysé par l'épidémie de Covid-19. Aux...
La Chine dément les accusations Pompeo de génocide contre les Ouïghours
Chine-Etats-Unis, MONDE, Xinjiang

La Chine dément les accusations Pompeo de génocide contre les Ouïghours

L'administration Trump estime que la Chine est coupable de génocide et crimes contre l'humanité contre les Ouïghours dans la région du Xinjiang, a annoncé Mike Pompeo, secrétaire d'Etat américain. "Après un examen minutieux des documents à ma disposition, j'ai la conviction que la Chine s'est rendue coupable de génocide contre les Ouïghours et d'autres minorités ethniques et religieuses du Xinjiang", a déclaré Mike Pompeo dans un communiqué. "J'ai toutes les raisons de croire que ce génocide est toujours en cours et que nous sommes témoins d'une tentative systématique de destruction des Ouïghours par l'Etat-parti chinois", a ajouté le chef de la diplomatie américaine. Cette déclaration va certainement peser encore sur les relations de la Chine et des Etats-Unis, qui se sont dé...
L’administration Biden maintiendra une position dure face à la Chine
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

L’administration Biden maintiendra une position dure face à la Chine

Antony Blinken, prochain secrétaire d’État américain a déclaré que l'approche dure de Donald Trump vis-à-vis de la Chine était juste, mais que les tactiques étaient mauvaises. Le candidat du président élu américain Joe Biden a déclaré au Congrès que la Chine cherchait à devenir une puissance mondiale dominante, et qu'elle voulait saper les intérêts américains. Antony Blinken a indiqué que la position dure de l'administration Trump à l'égard de la Chine devra se poursuivre une fois la nouvelle administration installée. Il a surtout reconnu que le président républicain sortant avait "eu raison d'avoir une position plus ferme face à la Chine". "Je pense que ce que nous avons vu ces dernières années, en particulier depuis la montée en puissance de Xi Jinping en tant que chef, est qu...
Donald Trump veut une évaluation du risque sur les drones chinois dans la flotte US
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Donald Trump veut une évaluation du risque sur les drones chinois dans la flotte US

Le président sortant américain Donald Trump a signé le 18 janvier un décret présidentiel demandant aux agences fédérales américaines de prioriser le retrait de drones fabriqués en Chine des flottes gouvernementales et d'évaluer les potentiels risques sécuritaires. En décembre, le département américaine du Commerce avait ajouté sur sa "liste noire" le groupe chinois SZ DJI Technology, principal fabricant mondial de drones, en plus de dizaines d'autres entreprises chinoises. Selon une dépêche de l'agence de presse Reuters, le ministère de l'Intérieur américain a déjà immobilisé 800 drones chinois en janvier 2020. En octobre 2020, l'agence avait aussi annoncé que les États-Unis ne passeront plus aucune nouvelle commande en Chine.
Alibaba, Tencent et Baidu épargnés de la liste noire américaine
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Alibaba, Tencent et Baidu épargnés de la liste noire américaine

Les géants technologiques chinois Alibaba, Baidu et Tencent ne seront pas inscrits sur la liste noire de Washington. Le gouvernement fédéral américain étudiait la possibilité d'ajouter ces groupes à une liste noire du Département de la Défense comprenant des entreprises ayant des liens supposés avec l'armée, les services de renseignement ou l'appareil sécuritaire de la Chine. Or le Pentagone et le département d'État avaient fait pression pour ajouter Alibaba, Tencent et Baidu à cette liste d'entreprises chinoises. Mais pour Roger Robinson, ancien responsable du Conseil de sécurité national américain, "retirer les 'Big 3' de la liste du Pentagone des entreprises chinoises liées à l'APL risque d'envoyer le message que l'inquiétude concernant les pertes potentielles des investisseurs am...
Donald Trump signe un nouveau décret contre les entreprises chinoises
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Donald Trump signe un nouveau décret contre les entreprises chinoises

Six jours avant son départ, le président américain, Donald Trump signe un nouveau décret sur les investissements dans des entreprises chinoises . Ce décret renforce l'interdiction annoncée en novembre 2020 sur les investissements américains dans des entreprises chinoises considérées comme contrôlées ou détenues par l'armée chinoise, a annoncé la Maison blanche. Lire aussi : Donald Trump interdits aux américains d'investir dans des entreprises chinoises Cette mesure, qui limite l'accès de la Chine aux marchés américains, s'inscrit dans le cadre d'une politique dure de Donald Trump contre Chine, afin d'assurer sa ligne qu'il adoptée vis-à-vis de Beijing sur la prochaine mandature de Joe Biden. Aux termes du décret, les investisseurs américains devront avoir cédé d'ici le 11 nove...
Des banques américaines vont radier des produits de Hong Kong
ECONOMIE, Hong Kong

Des banques américaines vont radier des produits de Hong Kong

Goldman Sachs Group, Morgan Stanley et JPMorgan Chase & Co vont radier certains produits structurés cotés à Hong Kong à la suite d'une interdiction américaine d'investir dans des sociétés que Washington juge liées à l'armée chinoise. Lire aussi :  Donald Trump interdits aux américains d'investir dans des entreprises chinoises La radiation prévue de ces produits ne nuira pas au marché et il y aura suffisamment de choix d'investissement pour répondre à la demande, ont déclaré les bourses et la compensation de Hong Kong dans un communiqué. "HKEX travaille en étroite collaboration avec les émetteurs concernés pour garantir une radiation ordonnée et faciliter les accords de rachat arrangés par les émetteurs", a déclaré la bourse de Hong KOng, ajoutant qu'elle possédait le plu...
Le voyage à Taïwan de l’ambassadrice américaine à l’ONU annulé
Chine-Etats-Unis, TAIWAN

Le voyage à Taïwan de l’ambassadrice américaine à l’ONU annulé

L'ambassadrice américaine aux Nations Unies, Kelly Craft, a annulé un déplacement prévu du 13 au 15 janvier 2021 à Taïwan, en raison de l'annulation décidée par le département d'État visant tous les voyages à l'étranger, a-t-on appris auprès de ce ministère. Le secrétaire d'État, Mike Pompeo, avait annoncé au préalable renoncer à un voyage en Europe, officiellement pour se consacrer à la transition avec la nouvelle administration de Joe Biden. Selon une source américaine, la décision du département d'État inclut le voyage de Kelly Craft, qui avait suscité de vives critiques de la Chine. En effet, Kelly Craft devait se rendre à Taïwan pour une visite de trois jours, lors de laquelle elle devait s'entretenir avec la dirigeante taïwanaise Tsai Ing-wen et de hauts représentants. Cette...
L’Institut Quincy prône une stratégie américaine alternative avec la Chine
Amériques, Chine-Etats-Unis

L’Institut Quincy prône une stratégie américaine alternative avec la Chine

Une nouveau rapport présente une stratégie américaine alternative en Asie de l'Est, suite à la décision du chef de la diplomatie Mike Pompeo concernant Taïwan. Cette prise de décision a poussé le président élu, Joe Biden, a prend position, d'après l'Institut Quincy pour une gouvernance responsable. L'annonce faite par le secrétaire Pompeo de la levée des restrictions du gouvernement américain sur l'engagement avec Taïwan est «le dernier effort de l'administration Trump pour coincer l'équipe Biden dans un ensemble dangereux de politiques de confrontation en Asie de l'Est qui sont préjudiciables aux États-Unis», selon à Michael Swaine, co-auteur d'un nouveau rapport qui présente une stratégie alternative en Asie de l'Est pour l'administration entrante. «Éviscérer efficacement la politi...
Les violences au Capitole similaires aux manifestations à Hong Kong
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Les violences au Capitole similaires aux manifestations à Hong Kong

La Chine a fait le lien entre l'envahissement du Capitole à Washington par des partisans de Donald Trump refusant sa défaite à l'élection présidentielle et les manifestations pro-démocratie de 2019 à Hong Kong. La Chine a cependant souligné que l'intrusion de manifestants au siège du Conseil législatif de Hong Kong le 1er juillet 2019 n'avait fait aucun mort, alors que quatre personnes sont décédées dans les violences à Washington. Lors d'un point presse quotidien, Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a déclaré que les événements survenus en 2019 à Hong Kong avaient certes été plus "graves" mais qu'"aucun manifestant n'était mort". "La Chine espère que le peuple américain pourra bénéficier de la paix, de la stabilité et de la sécurité au plu...
La Chine dénonce la décision de la bourse de New York
Chine-Etats-Unis, ECONOMIE, MONDE

La Chine dénonce la décision de la bourse de New York

A l'annonce de la décision de la Bourse de New York de radier trois entreprises chinoises, la Chine promet des «mesures nécessaires» pour protéger les droits et intérêts légitimes des entreprises chinoises cotées aux Etats-Unis.  Lire aussi : La Bourse de New York va radier 3 entreprises chinoises La Chine a promis le 2 janvier de "rendre les mesures nécessaires pour protéger les droits et intérêts légitimes des entreprises chinoises", après que la Bourse de New York (NYSE) a décidé de radier trois entreprises chinoises de télécommunications conformément au décret de l'administration Trump. Ce décret de la Maison Blanche signé en novembre 2020 interdit aux investisseurs américains tout investissement dans des entreprises de Chine, dont elle estime qu’elles ont des liens avec l'ar...
La Bourse de New York va radier 3 entreprises chinoises
Chine-Etats-Unis, ECONOMIE, MONDE

La Bourse de New York va radier 3 entreprises chinoises

Le géant des télécoms China Mobile fait partie des trois entreprises chinoises, qui seront retirées de la cote à la bourse de New York le 11 janvier 2021. Après le décret signé par Donald Trump en novembre 2020, la bourse de New York a annoncé ce 1er janvier qu'elle allait retirer de la cote trois grosses entreprises chinoises du secteur des télécoms. Lire aussi : Donald Trump a renforcé son décret contre les entreprises chinoises China Mobile, China Telecommunications Corp et China Unicom se verront interdites de transaction à New York, puis retirées de la cote le 11 janvier prochain. Ces entreprises chinoises sont soupçonnées par Washington de travailler pour l'Armée populaire de Libération, et d'utiliser à cette fin l'argent des américains. «Ce type d'abus de la sécurité nat...
Donald Trump a renforcé son décret contre les entreprises chinoises
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Donald Trump a renforcé son décret contre les entreprises chinoises

Le président sortant Donald Trump a renforcé le décret sur les investissements dans des entreprises chinoises. L'administration Trump a renforcé le 28 décembre un décret interdisant les investissements américains dans les entreprises chinoises considérées par Washington comme détenues ou contrôlées par l'armée chinoise. Des désaccords émergent aux États-Unis entre les agences fédérales sur la rigidité à adopter contre les entreprises chinoises. Le département du Trésor a diffusé une directive pour clarifier les mesures, en indiquant que celles-ci s'appliqueraient aux fonds indiciels côtés (ETF) ainsi qu'aux filiales des entreprises chinoises considérées comme détenues ou contrôlées par l'armée chinoise. La publication le 28 décembre, sur le site du département du Trésor, d'un doc...
Donald Trump signe le Taïwan Act, colère de la Chine
Chine-Etats-Unis, TAIWAN

Donald Trump signe le Taïwan Act, colère de la Chine

Le président américain Donald Trump a signé le 27 décembre la loi sur l'assurance de Taïwan, qui faisait partie du projet de loi de dépenses du gouvernement fédéral de 1,4 billion de dollars (1200 milliards d"euros) pour l'exercice 2021. Après des jours de blocage, le projet de loi a été signé conjointement avec le plan de relance COVID-19 qui comprend une aide de 900 milliards de dollars (810 mds €). La Chambre des représentants des États-Unis a adopté à l'unanimité la Taïwan Assurance Act en mai 2019, lorsqu'il a été ajouté au projet de loi de dépenses de cet exercice pour que le Sénat l'examine. La loi vise à renforcer les relations bilatérales entre Taïwan et les Etats-Unis, et encourage Taïwan à augmenter ses dépenses de défense. Depuis que la loi a été adoptée à la Ch...
« La guerre commerciale sino-américaine : quel bilan à l’issue de la présidence Trump? »
Chine-Etats-Unis, Tribunes - Analyses

« La guerre commerciale sino-américaine : quel bilan à l’issue de la présidence Trump? »

Par IFRI, de Laurence Nardon et Mathilde Velliet - En 2016, l’une des grandes promesses de campagne de Donald Trump était de mettre fin aux pratiques chinoises jugées injustes et responsables du déficit commercial américain en imposant d’importants droits de douane. A l’issue de son mandat, un premier bilan de sa politique - et de la "guerre commerciale" qui en a découlé - peut être dressé. Les pratiques dénoncées par Trump – sous-évaluation du yuan, transferts forcés de technologie, violations de la propriété intellectuelle, manque d’ouverture aux importations – s’inscrivent dans la ligne directe des reproches formulés par les Américains (et, dans une certaine mesure, les Européens) depuis vingt ans. La «guerre commerciale» matérialisée par la hausse des droits de douane en 2...
Washington va ajouter d’autres entreprises chinoises à sa liste noire
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Washington va ajouter d’autres entreprises chinoises à sa liste noire

Les États-Unis vont ajouter des dizaines d'entreprises chinoises, dont le principal fabricant de puces du pays SMIC, à leur liste noire, selon deux sources proche du dossier à l'agence de presse, Reuters. Cette décision apparait comme le dernier baroud d'honneur de l'administration Trump dans sa guerre commerciale contre la Chine. Au total, les États-Unis devraient ajouter environ 80 entreprises chinoises et filiales supplémentaires à la liste dite "des entités", quasiment toutes chinoises. L'administration de Donald Trump compte cibler des entreprises chinoises qui, selon Washington, ont des liens avec l'armée ou sont impliquées dans des violations présumées des droits de l'homme. L'administration Trump a souvent utilisé cette liste noire de plus de 275 entreprises chinoises et fili...
Huawei va ouvrir sa première usine en France à Brumath
Europe, SCI/TECH

Huawei va ouvrir sa première usine en France à Brumath

Le géant chinois des télécommunications Huawei va installer à Brumath, dans l'Est de la France, un site de production de solutions technologiques de réseaux mobiles. Il s'agit de sa première usine de ce type hors de Chine. Le site représentera un investissement minimal de 200 millions d'euros et emploiera dans un premier temps 300 personnes. Huawei y produira des équipements destinés à l'ensemble du marché européen, pour une valeur de production qui devrait atteindre 1 milliard d'euros. Huawei dispose par ailleurs de cinq centres de Recherche et Développement en France. Le groupe emploie plus de 1.000 personnes dans le pays. L'implantation de cette usine Huawei est un évènement positif pour le tissu industriel français. Huawei avait fait part de son intention de s'installer en Fra...
De nouveaux titres chinois retirés des bourses américaines
ECONOMIE

De nouveaux titres chinois retirés des bourses américaines

Après Standard and Poor's DJI, MSCI Global Investable Market va retirer 10 titres chinois de ses indices boursiers, selon le South China Morning Post. MSCI, un important compilateur d'indices d'investissement américain, a annoncé la suppression prochaine des titres chinois que le président Donald Trump a mis sur liste noire en raison de liens présumés avec l'armée chinoise. Les titres chinois supprimés sont des actions cotées à Hong Kong et à Shanghai par Semiconductor Manufacturing International Corp (SMIC), China Communications Construction Co, China Spacesat, China Railway Construction, CRRC Corp, Hangzhou Hikvision et Dawning Information Industry. Les titres chinois seront retirés des indices MSCI Global Investable Market (GIMI), des indices pondérés non liés à la capitalisati...
S&P DJI retire des sociétés chinoises de ses indices
ECONOMIE

S&P DJI retire des sociétés chinoises de ses indices

La société S&P Dow Jones Indices (S&P DJI) a annoncé le retrait d'entreprises chinoises de ses indices, après la signature par le président sortant américain Donald Trump d'une loi visant à exclure de la Bourse les sociétés chinoises ne se conformant pas aux règles américaines en matière d'audit. La division du groupe américain spécialisé dans l'information et l'analyse financière S&P Global a annoncé la suppression d'ici le 21 décembre de tous ses indices les actions A et H et les ADR de 10 sociétés, dont Hikvision et Semiconductor Manufacturing International. S&P DJI va également retirer d'ici le 1er janvier 2021 de ses indices obligataires 11 titres émis par des sociétés chinoises. Hikvision et SMIC n'ont pas répondu dans l'immédiat à une demande de commentaires de...
Toujours pas d’accord entre Washington et TikTok
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Toujours pas d’accord entre Washington et TikTok

Les États-Unis et le groupe chinois ByteDance ne sont pas parvenus à un accord sur la vente des actifs américains de l'application TikTok dans le délai imposé par l'administration de Donald Trump, qui s'achevait le 4 décembre à minuit. Les discussions continuent cependant entre l'administration de Donald Trump et TikTok, et les utilisateurs de l'application de vidéos légères devaient continuer à utiliser le réseau social sur le sol américain le lendemain, le 5 décembre. L'application du groupe chinois ByteDance est interdit sur le sol américain depuis la signature le 14 août par Donald Trump d'un décret contraignant ByteDance à céder ses activités aux Etats-Unis. Le groupe avait obtenu deux délais consécutifs jusqu'au 4 décembre 2020. Lire aussi : Donald Trump a signé un decret co...
La Chine appelle à «une transition en douceur» avec les Etats-Unis
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

La Chine appelle à «une transition en douceur» avec les Etats-Unis

La Chine a appelé à la reprise du dialogue avec les États-Unis, afin de parvenir à «une transition en douceur» avec la future administration de Joe Biden, un mois tout juste après l'annonce de sa victoire électorale. En Chine, la victoire de Joe Biden a paru déstabilisé les responsables politiques, selon certains observateurs. Raison pour laquelle, le gouvernement chinois et le président Xi Jinping ont attendu plusieurs jours avant de féliciter le candidat démocrate. Dans le même temps, le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a déclaré lors d'une visioconférence à des hommes d'affaires américains réunis au sein du US-China Business Council, que "des efforts conjoints de la part de la Chine et des Etats-Unis pour assurer une transition stable des relations sino-américain...
Les sanctions américaines jugées « folles et déplorables » par la Chine
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Les sanctions américaines jugées « folles et déplorables » par la Chine

Les nouvelles sanctions américaines contre la Chine "représentent une grave ingérence dans les affaires intérieures de la Chine et une grave atteinte aux relations sino-américaines", a déploré Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. Pour la Chine, les nouvelles sanctions sont "folles et déplorables". Elles visent de hauts responsables chinois, accusés par Washington d'avoir contribué à la politique de la Chine dans le territoire autonome de Hong Kong. Lire aussi : Les Etats-Unis ont sanctionné des représentants de la Chine L'administration Trump a annoncé bloquer l'entrée sur son territoire de 14 vice-présidents du comité permanent de l'Assemblée nationale populaire (parlement chinois) et leur famille. Le Trésor américain a également gelé leurs...
Washington a supprimé cinq programmes d’échanges financés par la Chine
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Washington a supprimé cinq programmes d’échanges financés par la Chine

Le gouvernement de Donald Trump a supprimé cinq programmes d'échanges financés par la Chine, considéré comme des «outils de propagande», dans un climat de guerre froide. Le président sortant Donald Trump impose une nouvelle fois sa marque contre la Chine. Le département d'État américain a annoncé la suppression de cinq programmes d'échanges, menés dans le cadre d'une loi américaine appelée "Mecea" qui permet à des fonctionnaires du gouvernement américain de voyager en utilisant des fonds d'un gouvernement étranger. Pour l'administration Trump, ces programmes étaient «déguisés en "échanges culturels"», a déclaré dans un communiqué le secrétaire d'État américain, Mike Pompeo. Cependant, «alors que d'autres programmes fondés sous les auspices de la Mecea sont mutuellement bénéfiques,...
« La Chine, plus grande menace pour la démocratie » pour les Etats-Unis
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

« La Chine, plus grande menace pour la démocratie » pour les Etats-Unis

Le chef du renseignement américain a qualifié la Chine de "plus grande menace pour la démocratie et la liberté dans le monde depuis la Seconde Guerre mondiale", alors que Washington restreignait sévèrement les visas de voyage pour les membres du Parti communiste chinois. Dans un article d'opinion publié par le Wall Street Journal, le directeur du Renseignement national, John Ratcliffe a dénoncé le vol par la Chine de secrets d'affaires et de technologies de défense américains. "La République populaire de Chine représente la plus grande menace pour l'Amérique aujourd'hui, et la plus grande menace pour la démocratie et la liberté dans le monde depuis la Seconde Guerre mondiale" (1939-1945), a-t-il écrit. Il a également décrit des opérations au cours desquelles des agents chinois...
Washington prépare de nouvelles sanctions contre la Chine
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Washington prépare de nouvelles sanctions contre la Chine

Les États-Unis se préparent à imposer des sanctions à une douzaine de responsables chinois pour leur rôle présumé dans la disqualification par la Chine des élus de l'opposition à Hong Kong, selon trois sources citées par l'agence de presse, Reuters. Cette décision pourrait intervenir dès ce 7 décembre et visera des responsables du Parti communiste chinois (PCC). Cette mesure s'ajoute aux nombreuses autres misent en place par l’administration du président Donald Trump, qui maintient la pression sur la Chine depuis plusieurs semaines. Les experts et observateurs sont partagés entre la possibilité d'une nouvelle politique de la Chine par le président élu Joe Biden, qui prendra la relève le 20 janvier. Mais d'ici là, Donald Trump et son administration vont accentuer les mesures contr...
La Chine assure ne pas détourner les sanctions contre la Corée du Nord
Asie/Pacifique, Chine-Etats-Unis, MONDE

La Chine assure ne pas détourner les sanctions contre la Corée du Nord

Hua Chunying, porte-parole du ministre des Affaires étrangères en Chine, a assuré que la Chine ne contourne pas les sanctions des Nations Unies contre la Corée du Nord, après les accusations des Etats-Unis. La Chine a dénoncé la volonté des États-Unis de faire du «sensationnalisme» après des accusations de Washington attestant que la Chine contournerait des sanctions de l'ONU contre Pyongyang. Le 2 décembre, les États-Unis ont rejeté sur la Chine la responsabilité de cette situation et accusé la Chine de fermer sciemment les yeux sur les entorses aux sanctions des Nations Unies contre la Corée du Nord. En effet, le président américain Donald Trump a rencontré en 2018 le dirigeant nord-coréen, Kim Jong Un, lors d'un sommet historique à Singapour, suivi de deux autres rencontres. Ce...
Joe Biden ne reviendra pas de suite sur l’accord commercial Chine-USA
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Joe Biden ne reviendra pas de suite sur l’accord commercial Chine-USA

Le gagnant de l'élection présidentielle Joe Biden ne devrait pas revenir dans l'immédiat sur l'accord commercial provisoire conclu par Donald Trump avec la Chine, a déclaré le président élu des Etats-Unis, cité par le New York Times. "Je ne prendrai aucune initiative immédiate et cela s'applique aux droits de douane", a déclaré Joe Biden dans une interview avec un éditorialiste du New York Times. "Je ne vais pas limiter mes options." Dans le cadre de cet accord commercial intitulé "de phase 1", signé le 15 janvier 2020, la Chine s'est engagée à augmenter d'au moins 200 milliards de dollars (166 milliards d'euros) sur 2020 et 2021 ses achats de produits et services américains. Lire aussi : La phase 1 de l'accord sino-américain maintenu Cet accord maintient des droits de douane a...
Les chinois SMIC et CNOOC sur la « liste noire » de Donald Trump
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Les chinois SMIC et CNOOC sur la « liste noire » de Donald Trump

L'administration de Donald Trump prévoit d'ajouter le fabriquant chinois de puces SMIC et la compagnie pétrolière chinoise CNOOC à la liste noire du département américain de la Défense. Cette liste recense les entreprises chinoises, qui seraient selon l'administration Trump, liées ou contrôlées par l'Armée populaire de libération. Cette mesure, si elle est confirmée, limitera l'accès de ces entreprises aux investisseurs américains et devrait alimenter les tensions avec la Chine à quelques semaines de l'investiture du président élu Joe Biden à la Maison blanche. D'après l'agence de presse Reuters, le Pentagone prévoyait depuis d'ajouter quatre sociétés chinoises à cette "liste noire", où figurent actuellement 31 autres entités. Aucune information n'a été communiqué sur la date ...