vendredi, juin 14

Étiquette : sécurité nationale

A Hong Kong, le magnat Jimmy Lai maintenu en détention
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

A Hong Kong, le magnat Jimmy Lai maintenu en détention

La plus haute juridiction hongkongaise a encouragé la loi sur la sécurité nationale mise en place par la Chine, en refusant la libération sous caution du magnat pro-démocratie Jimmy Lai, dans un arrêt. Jimmy Lai, propriétaire du quotidien pro-démocratie Apple Daily, fait partie de la centaine de militants qui ont été arrêtés au nom de la loi sur la sécurité nationale, depuis qu'elle a été imposée fin juin 2020, suite aux mois de manifestations de 2019. Figures les plus connues du mouvement pro-démocratie, Jimmy Lai est poursuivi pour "collusion avec les forces étrangères", un des crimes visés par la nouvelle loi, parce qu'il aurait appelé à des sanctions contre Hong Kong et la Chine. La Haute cour devait se prononcer ce 9 février sur la question de sa libération sous caution. Géné...
Jimmy Lai conteste la loi sur la sécurité nationale à Hong Kong
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Jimmy Lai conteste la loi sur la sécurité nationale à Hong Kong

Les avocats du magnat pro-démocratie Jimmy Lai ont tenté ce 1er février devant un tribunal de Hong Kong, de remettre en cause juridiquement la loi sur la sécurité nationale imposée par la Chine, afin d'obtenir sa libération sous caution. Cette action est susceptible de remettre en cause le système judiciaire indépendant de la ville au moment où la Chine cherche à mettre fin à tout mouvement de contestation à Hong Kong. A 73 ans, le patron du tabloïd Apple Daily fait partie de la centaine de militants pro-démocratie arrêtés en vertu de cette législation draconienne entrée en vigueur fin juin. Il est l'une des personnalités les plus connues à avoir été placé en détention avant la tenue de son procès. Lire aussi : Jimmy Lai retourne en prison Jimmy Lai est accusé de "collusion...
La Chine condamne Londres concernant les passeports BNO à Hong Kong
Europe, Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

La Chine condamne Londres concernant les passeports BNO à Hong Kong

La Chine a condamné le Royaume-Uni pour "son battage autour de la question des passeports britanniques d'outre-mer (BNO), afin de s'ingérer dans les affaires de Hong Kong". "La partie britannique, en violation de sa promesse, a choisi de faire un battage de manière obstinée et répétée sur la question des passeports BNO pour s'ingérer dans les affaires de Hong Kong et les affaires intérieures de la Chine", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Zhao Lijian. Ce dernier a fustigé la décision du Royaume-Uni d'accepter à partir du 31 janvier les demandes de citoyenneté des habitants de Hong Kong pouvant recevoir le passeport BNO. "Cela ne fera que nuire à ses propres intérêts", a-t-il déclaré. Zhao Lijian a réitéré que la Chine était pleinement confiante da...
Londres ouvre ses nouveaux visas pour Hong Kong
Europe, Hong Kong, MONDE

Londres ouvre ses nouveaux visas pour Hong Kong

Le Royaume-Uni a assuré ce 29 janvier vouloir défendre «la liberté et l'autonomie» de Hong Kong avec le lancement de ses nouveaux visas à long terme pour les habitants de l'ancienne colonie britannique. Londres réagit ainsi à la loi controversée sur la sécurité nationale instaurée à Hong Kong, fin juin 2020. Désormais, les hongkongais possédant un passeport britannique d'outre-mer peuvent demander à partir du 31 janvier ce document qui leur permet de vivre et travailler au Royaume-Uni pendant cinq ans et à terme de demander la nationalité britannique. Le passeport britannique d'outre-mer est un document hérité de la rétrocession de Hong Kong à la Chine en 1997. D'ailleurs, auparavant, ils avaient le droit de visiter le Royaume-Uni que pour six mois, sans pouvoir y travailler. ...
Affrontements entre la Chine et l’UE sur Hong Kong et le Xinjiang
Europe, Hong Kong, MONDE

Affrontements entre la Chine et l’UE sur Hong Kong et le Xinjiang

Les députés européens ont adopté une résolution condamnant la répression des militants pro-démocratie à Hong Kong, la Chine dénonce une 'ingérence flagrante" dans ses affaires intérieures. Les tensions montent entre la Chine et l'Union européenne. Les eurodéputés ont adopté une résolution condamnant la répression des militants pro-démocratie à Hong Kong, estimant que le récent accord Chine-UE sur les investissements mettait en danger la crédibilité de l'Europe en matière de droits de l'Homme. Le texte "invite instamment" les 27 États membres à "envisager rapidement l'introduction de sanctions ciblées contre des personnes à Hong Kong et en Chine". Le Parlement a averti qu'il tiendrait compte "de la situation des droits de l'Homme en Chine, y compris à Hong Kong, lorsqu'il sera invité ...
L’ONU appelle à la libération immédiate des opposants arrêtés à Hong Kong
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

L’ONU appelle à la libération immédiate des opposants arrêtés à Hong Kong

Le Haut-Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme a appelé à la "libération immédiate" des 53 personnalités de l'opposition pro-démocratie arrêtées pour "subversion" à Hong Kong. "Nous sommes profondément préoccupés par l'arrestation mercredi de 53 militants politiques, universitaires, anciens législateurs, conseillers de district actuels, et avocats dans la Région administrative spéciale de Hong Kong, et nous demandons leur libération immédiate", a indiqué une porte-parole du Haut-Commissariat, Liz Throssell, dans un communiqué. "Les arrestations sont les dernières d'une série de détentions liées à l'exercice des libertés fondamentales, y compris le droit de réunion pacifique, à Hong Kong", a-t-elle ajouté. Plus de cinquante personnalités de l'opposition pro-démocratie, don...
Hong Kong : arrestations contestées de pro-démocratie
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Hong Kong : arrestations contestées de pro-démocratie

La communauté internationale les arrestations le 6 janvier de plusieurs dizaines de personnalités de l'opposition pro-démocratie hongkongaise. Certains pays occidentaux ont fustigé cette "sévère répression" et cette "terrible attaque" des libertés, pourtant théoriquement garanties jusqu'en 2047 dans le cadre du principe "Un pays, deux systèmes". Plus d'un millier de policiers ont procédé le 6 janvier à l'aube à l'interpellation de 53 personnalités pro-démocratie, dont un avocat américain, accusées de "subversion" dans le cadre de cette loi sur la sécurité nationale entrée en vigueur fin juin et prévoyant des peines allant jusqu'à l'emprisonnement à vie. Déjà en détention pour son rôle dans les manifestations de 2019, Joshua Wong, l'un des plus célèbres dissidents hongkongais, ...
La Suède bannit Huawei de la 5G
Europe, MONDE

La Suède bannit Huawei de la 5G

Börje Ekholm, patron du géant des télécommunications suédois Ericsson, s'inquiète des représailles possibles visant son activité en Chine, après le bannissement de son principal concurrent chinois Huawei de l'appel d'offres pour la 5G en Suède. Le directeur général d'Ericsson, Börje Ekholm, au quotidien suédois Dagens Nyheter a dit espérer "qu'il n'y aura pas d'impact. J'espère que nous pourrons continuer notre activité en Chine", a déclaré «La Chine représente 8% de notre chiffre d'affaires. Pour nous c'est une question d'importance stratégique de pouvoir y être présent», a souligné ce dernier, dont la société est Numéro 2 mondial des équipements de télécom derrière Huawei. L'autorité des télécommunication de Suède, PTS, avait annoncé le 20 octobre 2020 sa volonté de bannir par m...
Jimmy Lai retourne en prison
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Jimmy Lai retourne en prison

Cette décision met fin à sa période de caution de huit jours dans le cadre de son affaire concernant la violation de la loi sur la sécurité nationale pour Hong Kong. Lire aussi : Le magnat pro-démocratie Jimmy Lai inculpé à Hong Kong Les experts juridiques de la Chine continentale et de Hong Kong ont considéré la dernière décision du tribunal comme une "décision sage" qui montre que la clause de caution pour la loi sur la sécurité nationale de Hong Kong et l'intention initiale de la législation ont été pleinement respectées. Pour la Chine, cette décision montre également que la Loi fondamentale de Hong Kong ne peut pas remplacer la loi sur la sécurité nationale de Hong Kong. Jimmy Lai a été officiellement inculpé en vertu de la loi sur la sécurité nationale de Hong Kong le ...
Le procès des «12 de Hong Kong» s’ouvre, Washington veut leur libération
Chine-Etats-Unis, Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Le procès des «12 de Hong Kong» s’ouvre, Washington veut leur libération

Les douze hongkongais arrêtés en août 2020 pour avoir fui en bateau vers Taïwan doivent être jugés ce 28 décembre par le tribunal populaire du district de Yantian à Shenzhen. Ils risquent de lourdes peines de prison pouvant aller jusqu’à la perpétuité. Les deux mineurs du groupe seront jugés à huis clos. Le groupe, dont le plus jeune était âgé de 16 ans, avait été arrêté par les garde-côtes chinois à 70 km au sud-est de l'ex-colonie britannique le 23 août, avant d'être remis à la police de Shenzhen, situé aux portes de Hong Kong. Des proches de sept d'entre eux ont été informés par des avocats commis d'office que l'audience s'ouvrirait le 28 décembre après-midi au tribunal du district de Yantian à Shenzhen, selon le comité de défense "Save 12 HK Youths" («Sauvez 12 jeunes hongkon...
La Chine lance des poursuites contre des militants hongkongais à Shenzhen
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

La Chine lance des poursuites contre des militants hongkongais à Shenzhen

La Chine a annoncé avoir déclenché des poursuites judiciaires contre douze militants hongkongais, arrêtés alors qu'ils tentaient de fuir Hong Kong en hors-bord pour se rendre à Taïwan. Le groupe avait été arrêté par les gardes-côtes à 70 km au sud-est de la ville le 23 août, avaient annoncé la Chine continentale à l'époque, avant d'être remis à la police de Shenzen. Selon la Cour de justice de l'arrondissement de Yantian, à Shenzen, Tang Kai-yin et Quinn Moon sont soupçonnés d'avoir organisé la fuite des dix autres prisonniers. Huit autres sont accusés de passage illégal de la frontière. De plus, deux mineurs seront jugés à huis clos, selon l'avis publié sur les réseaux sociaux. Les arrestations avaient été officiellement validées en septembre 2020. Ils ont ensuite disparu dans le...
L’administration américaine prend des mesures contre Huawei et China Telecam
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

L’administration américaine prend des mesures contre Huawei et China Telecam

La Commission fédérale des communications des États-Unis a prit des mesures contre Huawei et China Telecom, invoquant des risques pour sa sécurité nationale. La commission s'est attaqué aux sociétés chinoises de renom Huawei Technologies et China Telecom, dans le cadre d'une série de décisions visant à protéger la sécurité nationale du gouvernement de la Chine. L’agence, par 5 voix contre 0, a ordonné aux opérateurs de retirer les équipements fabriqués par Huawei et a entamé une procédure demandant s’il fallait mettre fin à l’autorisation de China Telecom (Americas) Corp à opérer aux États-Unis. «Nous le faisons pour une bonne raison», a déclaré le président de la FCC, Ajit Pai, après le vote contre China Telecom, selon le South China Morning Post. Les agences de sécurité affir...
La Chine dénonce la nouvelle interdiction de l’Inde des applications mobiles
Asie/Pacifique, MONDE

La Chine dénonce la nouvelle interdiction de l’Inde des applications mobiles

La Chine a fustigé la décision «discriminatoire» de l'Inde d'interdire une quarantaine d'applications mobiles chinoises pour raisons de sécurité, une mesure qui intervient sur fond de conflit territorial dans l'Himalaya entre les deux géants asiatiques. La tension reste élevée entre la Chine et l'Inde après un affrontement sanglant en juin dernier à leur frontière disputée dans l'Himalaya. Des échanges ont démarré entre les deux pays, afin de trouver un terrain d'entente dans la région. Lire aussi : Réunion des commandants du corps entre la Chine et l'Inde Après la confrontation meurtrière entre l'Inde et la Chine, l'Inde a décidé d'interdire de son gigantesque marché plus de applications chinoises pour smartphones, dont la très populaire TikTok, au nom de la sécurité nationale. ...
L’Australie « ne cèdera pas aux pressions de la Chine »
MONDE, Océanie

L’Australie « ne cèdera pas aux pressions de la Chine »

L'Australie a annoncé qu'elle fixera "ses propres règles en fonction de son intérêt national" et ne compte faire aucun compromis. Canberra a réagit à la demande de la Chine "de faire face directement à l'essentiel du revers actuel dans les liens bilatéraux et à faire davantage pour renforcer la confiance mutuelle et promouvoir la coopération entre les deux pays". Lire aussi : La Chine appelle l'Australie à davantage de confiance mutuelle La tension entre la Chine et l'Australie reste toujours aussi élevé. Le Premier ministre Scott Morrison a indiqué que son pays ne cèdera pas aux pressions de la Chine. Un responsable chinois a remis un dossier à des médias australiens dans lequel figuraient 14 sujets de plainte et qui soulignait la relation de plus en tendue entre les deux ...
Arrestation d’anciens députés à Hong Kong
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Arrestation d’anciens députés à Hong Kong

En signe de protestation contre le gouvernement chinois, Ted Hui, Ray Chan et Eddie Chu avaient jeté sur la moquette de la Chambre du Legco (Parlement hongkongais) une plante pourrie et un mélange fétide d'engrais liquide en juin 2020. Ces trois anciens députés de l'opposition pro-démocratie à Hong Kong ont été arrêtés ce 18 novembre pour leur rôle dans des heurts qui ont eu lieu en juin au Conseil législatif (LegCo), le Parlement local. A ce moment, les députés examinaient un texte visant à pénaliser toute insulte à l'égard de l'hymne chinois. Ted Hui, Ray Chan et Eddie Chu ont annoncé leur interpellation sur les réseaux sociaux. La police a confirmé leur arrestation pour «outrage» et pour avoir «administré une substance nocive dans le but de blesser, nuire ou énerver». Ce chef d...
Première inculpation en vertu de la loi sur la sécurité à Hong Kong
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Première inculpation en vertu de la loi sur la sécurité à Hong Kong

Le militant pro-démocratie Tony Chung, 19 ans, a été inculpé le 29 octobre pour "sécession" à Hong Kong, devenant la première figure politique hongkongaise à faire l'objet de poursuites formelles en vertu de la loi sur la sécurité nationale. Le jeune homme avait été arrêté le 27 octobre par des policiers en civil, non loin du consulat des Etats-Unis. Il a également été inculpé pour blanchiment d'argent et complot en vue de publier des contenus séditieux. Placé en détention dans l'attente de sa prochaine comparution en justice le 7 janvier, Tony Chung encourt une peine allant de 10 ans de détention à la réclusion à perpétuité. "Les Etats-Unis condamnent fermement l'arrestation et la détention" de Tony Chung, a déclaré le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo, appelant les au...
Hong Kong : Carrie Lam mit à l’index par les Etats-Unis
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Hong Kong : Carrie Lam mit à l’index par les Etats-Unis

Dans un rapport, Washington a désigné la cheffe de l'exécutif hongkongais, Carrie Lam, comme l'une des responsables des atteintes aux libertés. Le gouvernement américain devait désigner les responsables accusés de porter atteinte aux libertés à Hong Kong. Il a mit en cause les dirigeants déjà sanctionnés en août 2020, dont la cheffe de l'exécutif hongkongais Carrie Lam. Lire aussi : Hong Kong dénonce les sanctions américaines contre ses dirigeants Le département d'État américain a publié son premier rapport annuel sur l'autonomie de Hong Kong, comme le prévoit la nouvelle loi adoptée en 2019 par le Congrès. Ce texte vise à durcir les sanctions contre la Chine, qui a adopté une loi sur la sécurité nationale remettant en cause selon Washington l'autonomie de Hong Kong. Le rap...
Washington et Hong Kong s’opposent
Chine-Etats-Unis, Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Washington et Hong Kong s’opposent

Les États-Unis condamnent l'arrestation de plus de 80 manifestants à Hong Kong pour avoir "participé" à des mouvements de protestation lors de la fête nationale. Le gouvernement hongkongais a vivement critiqué ces propos Les États-Unis ont condamné l'arrestation par le gouvernement de Hong Kong de plus de 80 personnes pour avoir participé à une manifestation pro-démocratie "non autorisée" le jour de la fête nationale chinoise, le 1er octobre, et qu'une vingtaine de personnes environ avaient été condamnées à une amende pour des violations présumées des règles de distanciation sociale COVID-19. Selon une déclaration officielle du porte-parole du département d'État américain, Morgan Ortagus, "nous sommes scandalisés par l'arrestation arbitraire par le gouvernement de Hong Kong de pl...
Les autorités de Hong Kong et de Pékin intensifient leurs appels à l’éducation patriotique
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Les autorités de Hong Kong et de Pékin intensifient leurs appels à l’éducation patriotique

Les autorités de Chine et de Hong Kong ont multiplié les appels à l'éducation patriotique et les mises en garde contre les manifestations anti-gouvernementales interdites durant la saison des fêtes de la mi-automne et de la fête nationale. Luo Huining, directeur du bureau de liaison du gouvernement central dans la ville, a souligné le 30 septembre la nécessité urgente de renforcer l'éducation nationale des fonctionnaires et des jeunes, affirmant qu'aimer la Chine n'était «pas un choix, mais un devoir» et notant que la nouvelle la loi sur la sécurité avait «mis fin à la folie» des troubles civils de 2019. Le principal envoyé de la Chine à Hong Kong s’exprimait lors d’une célébration trois mois après l’imposition de la loi radicale interdisant les actes de sécession, de subversion, de ...
Washington limite les exports vers le fabricant de puces chinois SMIC
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Washington limite les exports vers le fabricant de puces chinois SMIC

Le gouvernement américain a imposé des restrictions sur les exportations vers le plus grand fabricant chinois de puces en silicium, SMIC, après avoir conclu qu'il existait un "risque inacceptable" que les équipements fournis à la société puissent être utilisé à des fins militaires. Selon une lettre du département du Commerce, les fournisseurs de certains équipements de la société Semiconductor Manufacturing International Corporation (SMIC) devront désormais demander des licences d’exportation individuelles. SMIC devient la deuxième société technologique chinoise à faire face aux restrictions commerciales américaines après le géant des télécommunications Huawei Technologies. En effet, l’accès aux puces haut de gamme de Huawei a été restreint par son ajout à une liste noire. Le Pent...
Le blocage des téléchargements de TikTok suspendu par un juge
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Le blocage des téléchargements de TikTok suspendu par un juge

Un juge de Washington a temporairement bloqué le décret du président Donald Trump, qui devait entrer en vigueur le 27 septembre en fin de soirée, interdisant à Apple et Google de proposer l’application TikTok en téléchargement dans leurs boutiques en ligne. Le juge de district Carl Nichols a décidé de cette mesure conservatoire après que ByteDance, le propriétaire chinois de TikTok, a déposé une requête visant à permettre à l’application vidéo de demeurer sur les "app stores". Lire aussi : TikTok veut fait lever son interdiction par la justice américaine Le juge a toutefois refusé "pour le moment" de bloquer les restrictions supplémentaires décidées par le département américain du Commerce qui doivent être instaurées à compter du 12 novembre. Ces mesures sont considérés par TikTok...
Les « 12 de Hong Kong » jugés en Chine continentale
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Les « 12 de Hong Kong » jugés en Chine continentale

Fin août, la police de Hong Kong a indiqué que les 12 personnes arrêtées à bord d'un bateau, étaient retenues par les autorités chinoises. Ces derniers seront jugés par la justice chinoise et non hongkongaise. 12 personnes, dont au moins un militant pour la démocratie qui avait été interpellé il y a quelques jours, ont été arrêtées alors qu'elles tentaient de fuir Hong Kong par bateau, a annoncé la police de Hong Kong, le 26 août. Le hors-bord a été stoppé par les garde-côtes chinois en mer de Chine méridionale, tandis qu'il était en route pour Taïwan, qui accueille régulièrement les opposants à la Chine continentale, a précisé la police. Selon certains médias locaux, Andy Li était dans le bateau. Militant pour plus de démocratie, il avait été arrêté il y a quelques jours pour col...
Hong Kong : Carrie Lam assure l’indépendance du pouvoir judiciaire
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Hong Kong : Carrie Lam assure l’indépendance du pouvoir judiciaire

Les autorités de Hong Kong ont souligné que l’indépendance judiciaire et le bon fonctionnement du système judiciaire, n’étaient pas remis en question par la Loi de sécurité nationale. Dans un communiqué, un porte-parole du gouvernement de Carrie Lam a rappelé que la Loi fondamentale stipule clairement que Hong Kong jouit d’un pouvoir judiciaire indépendant, y compris en appel final, et que le système de common law doit y être maintenu. «Ce sont notre force et notre avantage uniques, souvent cités par les entreprises internationales parmi les principaux facteurs de leur présence continue et de leur réussite à Hong Kong. Personne ne devrait mettre en doute l’engagement du gouvernement de la RAS envers l’État de droit et l’indépendance judiciaire», a souligné le porte-parole. D'a...
Hong Kong « reste l’économie la plus libre au monde »
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Hong Kong « reste l’économie la plus libre au monde »

L’Institut Fraser a désigné Hong Kong comme «l’économie la plus libre au monde», tout en soulignant que la loi sur la sécurité nationale pour Hong Kong permettra uniquement de garantir le libre-échange et les investissements de la ville, consolidant ainsi sa position en tant que pôle financier mondial. L’Institut Fraser est une organisation de recherche et d’éducation fondée en 1974 et basée au Canada. Ce think tank canadien est décrit comme politiquement conservateur et de droite libertarienne, spécialisé dans l'économie, la société et l'éducation. Dans son dernier rapport annuel sur la Liberté économique du monde (Economic Freedom of the World: 2020 Annual Report), l’Institut a classé Hong Kong comme étant «l’économie la plus libre» et est placé en première position pour la «li...
Tam Tak-chi inculpé pour avoir « tenu des propos séditieux » à Hong Kong
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Tam Tak-chi inculpé pour avoir « tenu des propos séditieux » à Hong Kong

Le militant pro-démocratie Tam Tak-chi, arrêté le 6 septembre par la police de Hong Kong. Il a été inculpé le 8 septembre pour avoir «tenu des propos séditieux», en vertu d'une loi datant de l'ère coloniale britannique. Ce texte de loi est utilisé pour la première fois depuis la rétrocession du territoire à la Chine en 1997. Il n'a pas pu être libéré sous caution, celle-ci lui a été refusée, selon les médias locaux. Tam Tak-chi, 47 ans, vice-président du parti d'opposition «People Power», et DJ à la radio, a comparu le 8 septembre devant un tribunal de Hong Kong, sous le coup de cinq chefs d'accusation pour avoir «tenu des propos séditieux» le 6 septembre peu avant un rassemblement contre une loi controversée sur la sécurité nationale. Lire aussi : Carrie Lam assure protéger la li...
Carrie Lam assure protéger la liberté de parole à Hong Kong
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Carrie Lam assure protéger la liberté de parole à Hong Kong

Lors d'un point presse, la cheffe de l’exécutif à Hong Kong, Carrie Lam, a déclaré qu’elle défendait fermement la liberté d’expression et de la presse à Hong Kong, tant que celle-ci était conforme à la loi. Cette dernière commentait l’arrestation du vice-président du Parti du pouvoir populaire, Tam Tak-chi, et répondait à une question sur le droit de la population à critiquer le gouvernement. Carrie Lam a réfuté les remarques selon lesquelles la liberté de la presse serait limitée à Hong Kong. "A Hong Kong, il y a chaque jour d’innombrables critiques du gouvernement de la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong, de la cheffe de l’Exécutif et des autres responsables politiques dans les journaux, les médias numériques et Internet», a-t-elle indiqué, soulignant que cela "m...
La Chine dénonce la lettre d’experts onusiens sur Hong Kong
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

La Chine dénonce la lettre d’experts onusiens sur Hong Kong

La Mission de la Chine aux Nations Unies a dénoncé la lettre d'experts onusiens qui assurent que la loi sur la sécurité nationale «empiète sur certains droits fondamentaux» à Hong Kong. Pour les diplomates chinoise cette lettre "contient des accusations malveillantes basées sur de fausses informations et des spéculations non fondées, qui interfèrent gravement dans la souveraineté et les affaires intérieures de la Chine, et la Chine les rejette". Le 1er septembre, Fionnuala Ní Aoláin, rapporteuse spéciale sur «la promotion et la protection des droits de l'homme et des libertés fondamentales dans la lutte contre le terrorisme», et quelques experts du Conseil des Droits de l'Homme ont envoyé une déclaration au gouvernement chinois concernant la Loi sur la sécurité nationale à Hong Kong....
Deux journalistes australiens fuient la Chine
MONDE, Océanie

Deux journalistes australiens fuient la Chine

Deux journalistes australiens ont quitté précipitamment la Chine, par crainte d'être arrêtés par les autorités chinoises. Bill Birtles et Michael Smith sont arrivés à Sydney ce 8 septembre matin, après avoir passé plusieurs jours dans l'ambassade d'Australie en Chine, craignant d'être arrêtés, selon leurs employeurs. Bill Birtles, correspondant à Beijing de la chaîne ABC, et Michael Smith, correspondant à Shanghai de l'Australian Financial Review (AFR), ont quitté la Chine le 6 setepmbre dans la soirée accompagnés de diplomates australiens. Ils sont arrivés à Sydney ce 8 septembre en Australie, selon ABC. Ces départs précipités de Chine surviennent après l'arrestation d'une journaliste économique australienne travaillant pour la chaîne chinoise en anglais CGTN, Cheng Lei. Cette ar...
Hong Kong : confrontation entre la police et des manifestants
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Hong Kong : confrontation entre la police et des manifestants

Plusieurs centaines de manifestants ont été arrêtés à Hong Kong par la police, le 6 septembre, lors de rassemblements de militants pro-démocratie contre le report des législatives. Près de 300 personnes ont dénoncé le scrutin qui devait se tenir le 6 septembre, et permettre de renouveler le Conseil législatif (Legco, le Parlement), l'une des rares élections qui permet aux hongkongais de voter. La cheffe de l'exécutif local, Carrie Lam, avait annoncé le 31 juillet le report d'une année de ces élections, en raison de la pandémie de coronavirus. Cette décision a suscité la colère de l'opposition, qui souhaitait capitaliser dans les urnes le ressentiment anti-gouvernemental. Lire aussi :  Le report des élections à Hong Kong validé par le Parlement chinois Des centaines de policiers...
Des experts de l’ONU critique la loi de sécurité nationale à Hong Kong
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Des experts de l’ONU critique la loi de sécurité nationale à Hong Kong

Des experts des Nations Unies des Droits de l'Homme ont déclaré à la Chine que la loi sur la sécurité nationale  adoptée pour Hong Kong remettait en cause les libertés actées dans la Loi fondamentale, issue de la rétrocession de 1997. Des experts onusiens ont indiqué que cette loi sur la sécurité nationale "empiète sur certains droits fondamentaux" et ont exprimé leurs inquiétudes sur un possible recours à  cette loi pour traduire devant la justice des activistes politiques de Hong Kong, Taïwan, et de Chine. Une lettre conjointe a été rendue publique ce 4 septembre, deux jours après avoir été transmise au gouvernement chinois. Les experts ont assuré que des dispositions de la nouvelle loi pour la sécurité nationale à Hong Kong semblaient nuire à l'indépendance des juges et des avoc...