samedi, juin 15

Mers de Chine

La Chine est bordée par deux mers de Chine : la mer de Chine orientale  et la mer de Chine méridionale

Deux avions chinois et américains se sont frôlés en mer de Chine
Amériques, Mers de Chine, MONDE

Deux avions chinois et américains se sont frôlés en mer de Chine

Le commandement des forces américaines dans le Pacifique a indiqué qu'un avion militaire chinois se serait approché de manière "dangereuse" d'un avion militaire américain en mer de Chine méridionale. L'incident, survenu le 8 février, s'est produit près du récif de Scarborough, disputé par les Philippines et la Chine. Un responsable américain de la Défense a indiqué que l'avion chinois de patrouille maritime KJ-200, s'est approché à environ 300 mètres de l'appareil américain, dans une manœuvre jugée "dangereuse" par les militaires américains. L'avion de surveillance maritime, P3-C Orion, effectuait "une mission de routine conforme aux règles internationales" dans "l'espace aérien international", a indiqué le commandement américain. Les Etats-Unis évoqueront le problème avec Beijing...
Récif de Scarborough : Manille veut conserver sa main mise
Asie/Pacifique, Mers de Chine, MONDE

Récif de Scarborough : Manille veut conserver sa main mise

Dans un entretien à l'Agence France Presse, Delfin Lorenzana, ministre philippin de la Défense, a jugé "inacceptable" la possible construction d'infrastructure par Beijing sur le récif de Scarborough, proche des côtes philippines en mer de Chine méridionale. Ce récif se trouve à 230 km de Luçon, île principale des Philippines, et est à 650 km de l'île de Hainan, la masse terrestre chinoise la plus proche. Beijing a entamé des travaux de remblaiement, et édifié des infrastructures militaires sur plusieurs îles et îlots situés en mer de Chine méridionale. Or pour Delfin Lorenzana , les chinois "ont empiété" et "occupé trois îles là-bas (dans les îles Spratleys), en plus ils essayent de prendre Scarborough. Pour nous, c'est inacceptable". Manille veut conserver Scarborough En sept...
Beijing voit rouge face à Washington et Séoul
Asie/Pacifique, Mers de Chine, MONDE

Beijing voit rouge face à Washington et Séoul

En visite en Asie, James Mattis, secrétaire américain à la défense, a réitéré le soutien de l'administration de Donald Trump à Séoul, avec le THAAD, et à Tokyo, concernant le conflit en mer de Chine orientale, suscitant le mécontentement de Beijing. Pour James Mattis, le bouclier anti-missile ne vise aucun pays tiers, il n'y donc a pas lieu de s'inquiéter.  De son côté, le porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, Lu Kang, "nous avons réitéré à plusieurs reprises la position chinoise. La Chine s'oppose fermement à ce que les États-Unis et la République de Corée déploient le système antibalistique THAAD" en Corée du sud. "Cette position est très claire. Elle n'a jamais changé et ne changera pas. À notre avis, l'éventuel déploiement de ce système par les États-Unis...
Beijing pas du tout intimidé mais résolu
Amériques, Mers de Chine, MONDE

Beijing pas du tout intimidé mais résolu

Lors d'un point presse régulier, la porte-parole du ministère des affaires étrangères, Hua Chunying, a indiqué que le gouvernement était "résolu à défendre ses droits" en mer de Chine méridionale. Cette déclaration intervient au lendemain de la menace de l'administration Trump de protéger ses intérêts : "Si ces îles sont en fait dans les eaux internationales et ne font pas proprement dit parties de la Chine, nous ferons en sorte de défendre les (intérêts) internationaux pour qu'ils ne soient pas sapés par un autre pays", a indiqué Sean Spicer, nouveau porte-parole de la Maison Blanche. Cependant, "la souveraineté de la Chine sur les îles de mer de Chine méridionale et leurs eaux adjacentes est indiscutable", a assuré Hua Chunying, indiquant que "la Chine est résolue à sauvegarder...
Washington met en garde Beijing
Afrique, Mers de Chine, MONDE

Washington met en garde Beijing

Installé à la Maison Blanche le 21 janvier, le président républicain Donald Trump n'a pas tardé à avertir la Chine  sur les conflits territoriaux en mer de Chine méridionale, zone stratégique en Asie, et sur les échanges commerciaux. Sean Spicer, nouveau porte-parole de la présidence, a assuré que Washington "protégerait ses intérêts" dans les eaux "internationales" de mer de Chine méridionale. "Si ces îles sont en fait dans les eaux internationales et ne font pas proprement dit parties de la Chine, nous ferons en sorte de défendre les (intérêts) internationaux pour qu'ils ne soient pas sapés par un autre pays", a indiqué ce dernier, lors de son premier point presse. Cette déclaration fait suite aux propos tenus par le secrétaire d'Etat, Rex Tillerson, devant le Sénat, où il avait me...
Le drone de la discorde
Amériques, Mers de Chine

Le drone de la discorde

Beijing a annoncé son intention de rendre aux Etats-Unis le drone sous-marin de l'US Navy saisi en mer de Chine méridionale, dénonçant au passage le battage médiatique américain. Un navire chinois s'est emparé jeudi 15 décembre d'un drone sous-marin appartenant à l'équipage civil du USNS Bowditch. Le navire océanographique évoluait à quelque 50 milles marins au large des Philippines, a affirmé le lendemain Washington. Cette sonde, non militaire, était utilisée pour mesurer la salinité et la température de l'eau, "des informations cruciales pour la flotte des sous-marins américains", selon le Pentagone. Le navire était en train de retirer de l'eau deux sondes, quand un bateau chinois spécialisé dans le soutien et le secours aux sous-marins a attrapé l'un des deux engins, d'après l'arm...
Beijing renforce sa présence militaire en mer de Chine méridionale
Asie/Pacifique, Mers de Chine, MONDE

Beijing renforce sa présence militaire en mer de Chine méridionale

L'Asia Maritime Transparency Initiative (AMTI) vient de publier de nouvelles images par satellite de la construction d'infrastructures en mer de Chine méridionale par la Chine. Beijing revendique la souveraineté de l'ensemble des îles situées en mer de Chine méridionale, et y fait construire des îlots artificiels pouvant accueillir des infrastructures militaires, notamment dans l'archipel de Spratley. Le centre de réflexion basé à Washington, a estimé que "ces structures sont une évolution des fortifications de défense ponctuelle déjà construites dans les plus petites installations de Chine sur Gaven, Hughes, Johnson et Cuarteron Reefs", situé dans l'archipel. Pour AMTI, ces nouvelles infrastructures pourraient être des batteries antiaériennes et des systèmes de défense rapprochée...
Mer de Chine méridionale : Washington menace Beijing
Mers de Chine

Mer de Chine méridionale : Washington menace Beijing

L'amiral Harry Harris, commandant en chef des forces américaines dans le Pacifique, a indiqué, à l'Institut Lowy de Sydney, que Washington ne permettrait pas que la Chine, qu'elle prenne le contrôle de la mer de Chine méridionale, région stratégique, même si elle y construit des îlots artificiels capables d'accueillir des installations militaires. "Nous ne permettrons pas que des régions partagées soient fermées unilatéralement, quel que soit le nombre de bases construites sur des éléments artificiels en mer de Chine méridionale", a déclaré ce dernier. Il a assuré que son pays et la Chine allaient "coopérer là où cela sera possible, mais nous serons prêts à la confrontation quand cela sera nécessaire". La Chine revendique la souveraineté de l'essentiel de la mer de Chine méridionale,...
Célébration de la récupération des îles Xisha et Nansha
Mers de Chine

Célébration de la récupération des îles Xisha et Nansha

La Marine de l'Armée populaire de libération a commémoré le 8 décembre, le 70ème anniversaire de la récupération des îles Xisha et Nansha. "La récupération de ces îles fut un succès important de la guerre chinoise contre l'agression, montrant que la Chine sauvegardait fermement l'ordre international d'après-guerre et affirmant que la nation défendait ses droits et intérêts en mer de Chine méridionale", a déclaré le commandant Wu Shengli, dans son allocution cérémonielle. Ce dernier a d'ailleurs assuré que les travaux sur ces îles et récifs sont "légitimes, justifiés et raisonnables", car ils ont lieu sur le territoire chinois. En effet, pendant la Seconde Guerre mondiale, "le Japon a envahi et illégalement occupé un groupe d'îles chinoises en mer de Chine méridionale, comprenant l...
Premiers exercices de sauvetage prévus par Taipei sur Itu Aba
Mers de Chine

Premiers exercices de sauvetage prévus par Taipei sur Itu Aba

Les autorités taïwanaises ont prévu d'organiser leurs premiers exercices de sauvetage, ce mois-ci,  autour de l'île d'Itu Aba, également appelée Taiping, en mer de Chine méridionale. Les exercices autour d'Itu Aba, la plus grande île de l'archipel des Spratleys,  consistent à sauver le personnel naufragé, a déclaré l'Administration de la Garde côtière.  "Actuellement, la marine patrouille régulièrement près de l'île de Taiping. Nous n'excluons pas que la marine joue un rôle de soutien dans les futurs exercices de sauvetage humanitaire qui se tiennent près de Taiping", a indiqué le communiqué de l'administration. Aucun détails supplémentaires n'ont été fournis. Cependant, cette manœuvre intervient alors qu'un rapport d'un think-tank américain, Asia Maritime Transparency Initiative, a publ...
Le Vietnam riposte face à la Chine en mer de Chine méridionale
Mers de Chine

Le Vietnam riposte face à la Chine en mer de Chine méridionale

Les autorités vietnamiennes ont étendu leur piste d'atterrissage sur une des îles, qu'ils revendiquent en mer de Chine méridionale, suite à la construction d'installations militaires par Beijing sur leurs îles superficielles toutes proches. Le think-tank Asia Maritime Transparency Initiative (AMTI) a publié une série de clichés montrant la prolongation de sa piste sur l'île Spratly, passant de 760 mètres à plus d'1 km. D'après AMTI, les travaux devraient se poursuivre afin d'étendre la piste à 1,2km. Le gouvernement vietnamien compte également construire deux grands hangars, dans le but de faciliter l'accueil des avions de surveillance maritime et les avions de transport, qui survolent la zone. Hanoï a exprimé sa volonté d'acquérir un aéronef de surveillance, mais pour l'heure, la piste...
Les philippins peuvent désormais pêcher en mer de Chine méridionale
Mers de Chine, MONDE

Les philippins peuvent désormais pêcher en mer de Chine méridionale

Un porte-parole du ministère philippin de la Défense a indiqué que les navires chinois patrouillant près du récif disputé de Scarborough, en mer de Chine méridionale, n'empêchent plus les pêcheurs philippins de travailler à proximité. De retour dans son pays, le président philippin, Ridrigo Duterte, avait indiqué qu'après des échanges jugés fructueux avec les autorités chinoises, la situation pourrait changer sur Scarborough. Ce dernier avait alors indiqué qu'"il faudra attendre quelques jours. Il se peut que nous puissions y retourner". Or ce dimanche 30 octobre, Arsenio Andolong, porte-parole du ministère philippin de la défense, a indiqué que des pêcheurs s'étaient rendus samedi sur le récif de Scarborough et y avaient vu des patrouilleurs chinois. "Les pêcheurs philippins qui sont al...
Provocation américaine près des îles Paracels
Mers de Chine, MONDE

Provocation américaine près des îles Paracels

Dans un communiqué publié sur son site internet, le ministère de la défense a indiqué que deux navires chinois avaient dissuadé un navire américain de poursuivre sa route après être entré "dans les eaux territoriales chinoises" près des îles Paracels. Le ministère a évoqué un "acte illégal grave" et "délibérément provocateur" de la part de la marine américaine. De son côté, le ministère des affaires étrangères a indiqué de son côté, que l'action américaine a "gravement violé la souveraineté et les intérêts sécuritaires de la Chine, et gravement violé les lois chinoises et internationales". La Chine contrôle toutes les îles Paracels en mer de Chine méridionale, également revendiquées par le Vietnam et Taïwan. Toutefois, d'après l'Agence France Presse, le  Pentagone avait indiqué ce vendre...
« Ça n’a aucun sens de se battre pour une masse d’eau »
Mers de Chine, MONDE

« Ça n’a aucun sens de se battre pour une masse d’eau »

La veille de son départ pour la Chine, le président philippin Rodrigo Duterte a dit préférer la négociation à la confrontation, concernant la Mer de Chine méridionale. Le président a indiqué qu'au cours des 4 jours de visite, du 18 au 21 octobre, "nous parlerons de la mer de Chine du Sud (...) mais pas trop fort". Les deux pays se disputent plusieurs îles et zones maritimes autour, Manille dispose d'un avantage suite au jugement de la Cour d'arbitrage de La Haye du 12 juillet, lui donnant totalement raison. Toutefois, Rodrigo Duterte a déjà prévenu qu'il n'allait pas faire pression sur les autorités chinoises avec ce jugement. D'autant que Beijing n'a pas changé sa position, et réaffirmé sa souveraineté sur les îles Spratleys et Paracels. "Ça n'a aucun sens de partir en guerre. Ça...
Entre diplomatie et économie, 25 ans de relations cordiales
Asie/Pacifique, Mers de Chine, MONDE

Entre diplomatie et économie, 25 ans de relations cordiales

Le Sommet de l'ASEAN, à Vientiane, au Laos, a célébré le 25ème anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques et économiques entre les pays membres de l'Association des nations d'Asie du Sud-Est et la Chine. A cette occasion, le Premier ministre chinois Li Keqiang a estimé que "les relations entre la Chine et l'ASEAN avaient fait de grands progrès et qu'elles avaient permis de promouvoir efficacement la paix, la stabilité et la prospérité de la région". En dépit des conflits territoriaux existants entre certains pays asiatiques et Beijing, l'entente reste cordiale,  "ces 25 dernières années ont été le témoin d'une confiance mutuelle croissance et de réalisations concrètes entre la Chine et l'ASEAN", a souligné Li Keqiang, ajoutant que Beijing considérait le bloc régional com...
Sommet de l’ASEAN+3, ne pas brusquer Beijing
Asie/Pacifique, Mers de Chine, MONDE

Sommet de l’ASEAN+3, ne pas brusquer Beijing

Les dirigeants des dix pays de l'ASEAN et plusieurs autres pays invités, dont le président américain Barack Obama et le Premier ministre chinois Li Keqiang se sont réunis pour un sommet à Vientiane au Laos. Ils ont "réaffirmé l'importance du maintien de la paix, de la stabilité, de la sécurité ainsi que de la liberté de navigation et de survol de la mer de Chine méridionale". Ce jeudi, les dirigeants ont décidé de minimiser dans leur projet de communiqué de presse les tensions en mer de Chine méridionale, avant sa publication, en raison du fort mécontentement de Beijing, vis-à-vis des pays extérieurs à la région qui "s'immiscent" dans les contentieux locaux. Pour le Premier ministre du Laos, Thongloun Sisoulith, hôte du sommet, ce sommet ASEAN+3 offre "une bonne opportunité de coopérati...
Regain de tension entre Manille et Beijing
Asie/Pacifique, Mers de Chine, MONDE

Regain de tension entre Manille et Beijing

Le ton est monté de la part des Philippines, qui dénoncent le plan secret de la Chine de construire une île artificielle sur le récif de Scarborough, situé à 220 km des côtes philippines en mer de Chine méridionale. Arsenio Andolong, porte-parole du ministère de la défense philippin, a expliqué à la presse que la présence chinoise "est le prélude à des activités de construction sur le récif". Ce dernier a présenté des preuves photographiques de la présence de deux bateaux chinois approchant le récif de Scarborough. Ce récif est revendiqué par la Chine, les Philippines et Taïwan.  Arsenio Andolong a indiqué que son pays poursuit les activités de surveillance de leur présence et de leurs activités, considérées "inquiétantes". Interrogé par le site canadien, La Presse, Carl Thayer de l'uni...
Mer de Chine méridionale : Chine vs Etats-Unis
Mers de Chine, MONDE

Mer de Chine méridionale : Chine vs Etats-Unis

Le président américain Barack Obama a de nouveau appelé la Chine à reconnaître la décision de la Cour permanente d'arbitrage de La Haye concernant la mer de Chine méridionale. "La Chine doit se montrer plus responsable à mesure qu'elle gagne en influence et éviter les démonstrations de force dans ses contentieux avec des pays plus modestes, comme celui de mer de Chine méridionale", a estimé le président américain dans un entretien sur CNN. "Quand vous signez un traité qui suppose un arbitrage international sur les questions maritimes, le fait d'être plus gros que les Philippines, le Vietnam ou tout autre pays (...) ne justifie pas que vous alliez montrer vos muscles. Vous devez vous conformer au droit international", a ajouté ce dernier. Barack Obama s'est entretenu avec son homologue, ...
Beijing présente sa vision de la question en mer de Chine méridionale
Mers de Chine, MONDE

Beijing présente sa vision de la question en mer de Chine méridionale

L'Administration nationale des affaires océaniques (ANAO) vient de lancer un nouveau site internet sur la mer de Chine méridionale. Cartes, articles et recherches historiques seront publiés sur le site, comme preuve de la souveraineté de la Chine dans la zone. Le but de ce site est de présenter la vision de la Chine sur les conflits soulevés par les pays revendiquant un territoire en mer de chine méridionale. Zhang Haiwen, responsable de l'ANAO, en charge de la coopération internationale, a expliqué que "la mer de Chine méridionale a attiré une grande attention, mais certaines informations en ligne ne sont pas exactes". Raison pour laquelle, "nous espérons que ce site Internet aidera les Chinois et les étrangers à mieux comprendre cette question et à apprendre la vérité derrière le 'dif...
Des risques de conflits ouverts entre Beijing et Tokyo
Mers de Chine, MONDE

Des risques de conflits ouverts entre Beijing et Tokyo

"La politique du fait accompli dont use la Chine pour renforcer sa position dans les différends maritimes asiatiques est susceptible de dégénérer en conflit", a averti le ministère japonais de la Défense dans un livre blanc publié ce mardi 2 août 2016. De sono côté Beijing a dénoncé ce document, assurant qu'il est "rempli d'expressions éculées, dénature les travaux de défense justifiés et raisonnables de la Chine et fait un battage médiatique autour des questions de la mer de Chine méridionale et de la mer de Chine orientale". Le porte-parole du ministère chinois de la Défense nationale, Wu Qian, a également ajouté que ce livre blanc est "hostile à l'armée chinoise, ce livre blanc fomente la discorde entre la Chine et ses pays voisins et tente de tromper la communauté internationale". ...
Washington incite Manille et Beijing à la discussion
Mers de Chine, MONDE

Washington incite Manille et Beijing à la discussion

Après avoir tenté de rallier les pays membres de l'ASEAN contre Beijing, Washington appelle Beijing au dialogue concernant les différents en mer de Chine méridionale. Le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, a assuré que son pays ne souhaitait pas de "confrontation". Lors d'un entretien avec le nouveau ministre philippin des Affaires étrangères, Perfecto Yasay, le chef de la diplomatie américaine a indiqué que les deux pays devaient engager la discussion. Une position déjà envisagée par Manille, qui a décidé d'envoyer comme émissaire en Chine l'ancien président Fidel Ramos pour discuter avec Pékin du conflit autour de la mer de Chine méridionale. Le 14 juillet, le président philippin Rodrigo Duterte a indiqué que Fidel Ramos "ira en Chine pour lancer les pourparlers" après la décision...
Tous s’associent à demi-mot à la ligne défendue par Beijing
Mers de Chine, MONDE

Tous s’associent à demi-mot à la ligne défendue par Beijing

Les pays-membres de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) et la Chine ont signé un communiqué commun dans lequel ils appellent toutes les parties à s'engager à "résoudre les différends territoriaux et juridiques par des moyens pacifiques, sans recourir à la menace ou l'usage de la force", selon les principes internationaux, y compris la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (UNCLOS). Cette déclaration permet à Beijing de remporter une victoire diplomatique concernant le conflit en mer de Chine méridionale. En effet, les pays de l'ASEAN, soutenue généralement par les représentants de la diplomatie américaine, n'ont pas pu s'opposer frontalement à la Chine, préférant se rallier à sa volonté de dialogue entre les parties concernées, sans ingérence extérieure. ...
L’ASEAN divisée par les conflits territoriaux
Mers de Chine, MONDE

L’ASEAN divisée par les conflits territoriaux

Les échanges entre la Chine et les pays de l'ASEAN ont chuté au 1er trimestre 2016, certains estiment qu'il s'agit des conséquences des différents en mer de Chine méridionale, Beijing réfute et évoquent l'importance de la coopération économique dans le contexte actuel. Selon les chiffres du Bureau national des statistiques, le commerce entre la Chine et les pays de l'ASEAN a chuté de 8,1% sur le 1er semestre 2016. De leurs côtés, les investissements directs étrangers des membres de l'association en Chine ont également chuté de 57% en juin, par rapport à la même période l'an dernier. "Ces chiffres présentent un contraste saisissant avec la croissance dans le commerce et les investissements bilatéraux de ces dernières années", précise le Centre d'Informations Internet de Chine (CCIC). Ce ...
Soutien de la Russie sur la mer de Chine méridionale
Asie/Pacifique, Mers de Chine, MONDE

Soutien de la Russie sur la mer de Chine méridionale

A l'occasion du Sommet de l'ASEM, la Russie par la voix de son Premier ministre, Dmitri Medvedev, a indiqué que son pays "est opposé à l'internationalisation des litiges en mer de Chine méridionale ou à toute ingérence de forces extérieures à la région". Dimitri Medvedev a assuré du soutien de son pays lors d'un entretien avec son homologue chinois, Li Keqiang, en marge du 11e sommet du Dialogue Asie-Europe (ASEM) d'après Radio Chine Internationale. La Russie "est favorable aux principes initiés par la Chine en vue de la résolution des différends", a indiqué le Premier ministre russe, qui a appelé à des négociations et des consultations bilatérales entre les parties directement concernées pour résoudre les différents en mer de Chine méridionale. Concernant les relations bilatérales, Dmi...
Est ce que Manille change de position ?
Mers de Chine, MONDE

Est ce que Manille change de position ?

Après avoir appelé au dialogue et à l'apaisement, afin de trouver une solution négociée avec la Chine, concernant la mer de Chine méridionale, une dépêche de l'AFP, annonce que "Manille appelle Pékin à respecter le jugement international sur la mer de Chine méridionale". Cependant, sur le site officiel du gouvernement, via son agence de presse, PIA, un communiqué de presse précise que le ministre des affaires étrangères Perfecto Yasay a déclaré que "les experts en droit des Philippines étudient la sentence arbitrale avec soin et minutie que cette importante issue mérite". "En attendant, nous demandons à toutes les parties concernées à faire preuve de retenue et de sobriété", a indiqué Perfecto Yasay. Toutefois, dans un communiqué paru sur le site du Ministère philippin des affaires étra...
Taïwan envoie un navire en mer de Chine méridionale
Mers de Chine, POLITIQUE, TAIWAN

Taïwan envoie un navire en mer de Chine méridionale

Une frégate de l'armée taïwanaise est partie ce mercredi 13 juillet pour la mer de Chine, afin de "défendre le territoire maritime taïwanais", au lendemain de la décision du Tribunal de la Cour Permanente d'Arbitrage déclarant infondées les revendications de Beijing dans la région. La décision contredit également les visées taïwanaises. La présidente Tsai Ing-wen s'est adressée aux soldats à bord, à qui elle a assuré sa détermination à "défendre les droits de notre pays". Le bâtiment de guerre a ensuite pris la mer pour Taiping, l'île Itu Aba, principale îles de l'archipel des Spratleys, administrée par Taïwan. Concernant les revendications de Taïwan, la CPA a jugé que l'île Taiping était en fait "un rocher", ne lui donnant pas le droit d'administrer une  zone économique exclusive. Un ju...
Manille se félicite, Beijing rappelle sa position
Mers de Chine, MONDE

Manille se félicite, Beijing rappelle sa position

Les Philippines se félicitent de la décision du tribunal, appelant tout de même à l'apaisement et au dialogue. Tandis que Beijing a réitéré sa position souverainiste en mer de Chine méridionale. Washington est ravie d'une telle décision, qui entache la stratégie de soft-power de la Chine, d'autant plus que des hauts dirigeants militaires sont prêts à prendre les armes pour défendre la souveraineté nationale. Les Philippines contentes mais tempérées Dans un communiqué publié par l'agence de presse philippines (PIA), le ministre des affaires étrangères, Perfecto Yasay, s'est félicité de "la sentence par le tribunal arbitral constitué par la Cour permanente d'arbitrage, en vertu de l'annexe VII de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (UNCLOS) de 1982 sur la procédure d'a...
Détails du verdit du Tribunal de la CPA
Mers de Chine, MONDE

Détails du verdit du Tribunal de la CPA

La Cour permanente d'arbitrage (CPA) a estimé que la Chine n'avait pas de "droits historiques" sur la majorité des eaux stratégiques de la mer de Chine méridionale. Retrouvez le communiqué de presse de la CPA ainsi que le résumé des décisions du tribunal relatives à sa compétence et au fond des requêtes des Philippines.  Dans son communiqué de presse, la CPA précise que "le Tribunal note que, bien que les navigateurs et pêcheurs chinois, ainsi que ceux d’autres États, ont, historiquement, fait usage des îles de la mer de Chine méridionale, il n’existe aucune preuve que la Chine a, historiquement, exercé un contrôle exclusif sur les eaux et leurs ressources". Raison pour laquelle, "le Tribunal juge qu’il n’y a aucun fondement juridique pour que la Chine revendique des droits historiques s...
La décision de la CPA fait déjà débat
Mers de Chine, MONDE

La décision de la CPA fait déjà débat

La Cour permanente d'arbitrage (CPA) doit rendre sa décision ce mardi 12 juillet concernant le litige sur la mer de Chine méridionale entre les Philippines et la Chine. Cette décision est très attendue car elle pourrait exacerber des tensions déjà vives entre la Chine et les pays riverains. En février 2013, Manille s'est tourné vers la CPA, pour demander aux juges de déclarer illégales les revendications territoriales de Beijing, qui assure posséder une grande partie de ces eaux stratégiques de la mer de Chine méridionale. Siégeant à La Haye, le plus ancien tribunal arbitral international au monde doit publier sa sentence à 11h00 (09h00 GMT) dans un document écrit. Il s'agira de statuer si les revendications chinoises violent la Convention de l'ONU sur le droit de la mer (CNUDM), comme l...
9 neuf pointillés cruciaux pour Beijing
Mers de Chine, MONDE

9 neuf pointillés cruciaux pour Beijing

Les revendications de la Chine se basent sur une délimitation en 9 pointillés apparue sur des cartes datant des années 1940. Raison pour lesquelles, le gouvernement n'accepterait pas la décision de la Cour Permanente d'arbitrage, et n'y participerait pas faute de légitimité de cette dernière. Pour étayer sa position, le 9 juillet, les médias ont mit en exergue la version révisée de l'Atlas illustré du monde de 1994, publié par la société Rand McNally, montrant que l'île de Huangyan, et les îles Nansha et Xisha, concernées par le litige territorial en mer de Chine méridionale, appartiennent à la Chine. Dans une interview accordée à Xinhua, Chia-Chi Tsui, professeur sino-américain à la retraite, a expliqué que "l'Atlas illustré du monde est publié par l'une des maisons d'édition de cartes ...