lundi, juillet 15

Étiquette : politique hongkongaise

Hong Kong recherche huit militants pro-démocratie exilés
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Hong Kong recherche huit militants pro-démocratie exilés

John Lee, le chef de l'exécutif de Hong Kong, a appelé huit militants pro-démocratie exilés et recherchés par la police à se rendre ou à "vivre dans la peur". Les autorités ont promis une récompense d'un million de dollars hongkongais (117 000 euros) pour des informations qui permettraient l'arrestation des "fugitifs". Les militants pro-démocratie exilés sont considérés comme des "fugitifs". Le dirigeant de Hong Kong a appelé le 4 juillet à se rendre ou "vivre dans la peur" huit militants pro-démocratie exilés et recherchés par la police, la Chine a dénoncé de son côté la protection du Royaume-Uni à des "fugitifs". Les relations entre Hong Kong, territoire rétrocédé à la Chine en 1997, et l'ancienne colonie britannique sont tendues, depuis la promulgation en 2020 d'une loi sur la...
Le Parti civique, disparition d’un parti libéral pro-démocratie à Hong Kong.
Comprendre la Chine, Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Le Parti civique, disparition d’un parti libéral pro-démocratie à Hong Kong.

Le Parti civique a été formé en 2006 sur la base du groupe de préoccupation de l'article 45 de la loi fondamentale, dérivé du groupe de préoccupation de l'article 23 de la loi fondamentale qui s'est enraciné dans son opposition à la législation proposée de l'article 23 de la loi fondamentale de Hong Kong. Principalement composé d'avocats de premier plan, le Parti civique s'est présenté pour la première fois lors de l'élection du chef de l'exécutif en 2007 avec Alan Leong, défiant en vain le président sortant Donald Tsang élu par le comité électoral. Le Parti civique fait partie du camp de la pan-démocratie au Conseil législatif, avec comme objectifs politiques : promouvoir un système politique démocratique à Hong Kong fondé sur le suffrage universel, l' État de droit , le consti...
Pékin satisfait du choix du chef de l’exécutif à Hong Kong
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Pékin satisfait du choix du chef de l’exécutif à Hong Kong

Le Bureau de liaison du gouvernement populaire central dans la Région administration spéciale de Hong Kong (RASHK) a félicité John Lee pour sa victoire à l'élection comme chef de l'exécutif désigné par un vote écrasant. Dans un communiqué sur l'élection, le bureau a souligné que l'élection du sixième mandat de la RASHK "a mis en oeuvre le principe des patriotes administrant Hong Kong" et "démontré les avantages du nouveau système électoral". LA DÉMOCRATIE CHINOISE A HONG KONG Pour le bureau, "l'élection est une nouvelle pratique réussie du développement de la démocratie à la hongkongaise". "L'élection s'est tenue conformément aux lois et règlements de manière juste, équitable et ordonnée, illustrant une atmosphère rationnelle, unie et entreprenante", a souligné le bureau de liaison. ...
L’UE assure que l’élection de John Lee «viole les principes démocratiques»
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

L’UE assure que l’élection de John Lee «viole les principes démocratiques»

John Lee, unique candidat au poste de chef de l'exécutif et favori de Pékin, a été élu à la tête de la ville, après avoir étouffé les manifestations pro-démocratie de 2019. Pour le chef de la diplomatie de l'UE, Josep Borrell, cette désignation «viole les principes démocratiques et le pluralisme politique». Selon lui, «le processus de sélection» de cet ancien policier responsable de la sécurité de la ville, «est une nouvelle étape dans le démantèlement du principe ''un pays, deux systèmes''. Les autorités chinoises et de Hong Kong doivent respecter leurs engagements nationaux et internationaux», a déclaré Josep Borrell sur son compte Twitter. À 64 ans, John Lee a été désigné le 8 mai par un comité de 1461 personnalités acquises à Pékin, dont 36 membres n'ont pas prit part au vote....
Hong Kong a un nouveau chef de l’exécutif
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Hong Kong a un nouveau chef de l’exécutif

Ancien chef de la sécurité de Hong Kong lors des manifestations pro-démocratie de 2019, John Lee a ordonné l'envoie des forces de police sur les manifestants, et a assuré une application stricte de la nouvelle politique de Pékin à Hong Kong. Celui qui avait supervisé la répression du mouvement pro-démocratie a été désigné le 8 mai à la tête de Hong Kong par un petit comité loyal à Pékin. John Lee, un ancien policier de 64 ans, était le seul candidat à la succession de la dirigeante sortante Carrie Lam, qui a décidé de ne pas briguer un nouveau mandat de cinq ans. Lire aussi : Hong Kong : la cheffe de l'exécutif Carrie Lam va quitter son poste Issu de la classe ouvrière, il a commencé sa carrière comme simple policier en uniforme pour gravir les échelons au fur et à mesure, devenan...
Hong Kong : la cheffe de l’exécutif Carrie Lam va quitter son poste
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Hong Kong : la cheffe de l’exécutif Carrie Lam va quitter son poste

La cheffe de l'exécutif de Hong Kong, Carrie Lam, a annoncé qu'elle se retirerait en juin, après un mandat marqué par plusieurs évènements dont les immenses manifestations pro-démocratie et un isolement de la ville du reste du monde pour se protéger du Covid-19. Carrie Lam, soutenue par la Chine continentale depuis 2017, a annoncé qu'elle ne briguerait pas de deuxième mandat en mai, lors de la désignation par un comité restreint du prochain dirigeant de la ville. "Je vais achever mon mandat de cinq ans en tant que cheffe de l'exécutif le 30 juin et finir officiellement ma carrière de 42 ans dans le gouvernement", a annoncé Carrie Lam lors d'une conférence de presse. La dirigeante de 64 ans a assuré que les dirigeants de Pékin, qu'elle a avertis de ses intentions en mars 2021, avai...
Carrie Lam restera encore en place à Hong Kong
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Carrie Lam restera encore en place à Hong Kong

La désignation du prochain chef de l'exécutif de Hong Kong, initialement prévue en mars, a été reportée au 8 mai en raison de la flambée de la pandémie de Covid-19 dans le territoire, a annoncé le 18 février le gouvernement local. «Cette décision est due au fait qu’Hongkong fait face à la situation la plus grave depuis que la pandémie a commencé il y a deux ans. C'est une situation critique», a déclaré lors d'une conférence de presse l'actuelle cheffe de l'exécutif de la ville, Carrie Lam. Le chef de l'exécutif d’Hongkong, ancienne colonie britannique restituée à la Chine en 1997, est désigné par un comité restreint composé de personnalités fidèles au gouvernement chinois. Le processus de nomination des candidats devait commencer le 20 février, mais il a été reporté. Les observate...
La dirigeante de Hong Kong exclut un confinement total de la ville
2019-nCoV, Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

La dirigeante de Hong Kong exclut un confinement total de la ville

La cheffe de l'exécutif de Hong Kong, Carrie Lam, a affirmé ce 15 février qu'un confinement total de la ville, ne sera pas mis en oeuvre pour juguler la vague sans précédent de contaminations au variant Omicron. Depuis le début de la pandémie, Hong Kong a adhère à la politique "zéro Covid" de la Chine continentale. Mais depuis l'apparition fin décembre 2021 des premiers cas de variant Omicron, hautement contagieux, le nombre de contaminations a grimpé en flèche et les capacités de dépistage, de quarantaine et hospitalières sont submergées. Ce 15 février, les autorités ont encore signalé plus de 1.600 nouveaux cas confirmés de Covid-19 et 5.400 infections suspectées, portant le total à 26.670 depuis le début de l'épidémie. La semaine dernière, le territoire de 7,5 millions d'habita...
Hong Kong va présenter une loi sur de nouvelles infractions à la « sécurité nationale »
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Hong Kong va présenter une loi sur de nouvelles infractions à la « sécurité nationale »

Le gouvernement de Hong Kong va présenter une loi munie de nouvelles infractions à la "sécurité nationale", a annoncé la cheffe de l'exécutif, Carrie Lam, lors de la première session du Conseil législatif réservé aux "patriotes". Hong Kong va créer une série de nouvelles infractions à la sécurité nationale, a annoncé mercredi la cheffe de l'exécutif Carrie Lam à l'occasion de la première session du Conseil législatif réservé aux "patriotes". La nouvelle législation va comprendre une quarantaine d'infractions supplémentaires, visant à compléter la loi sur la sécurité nationale instaurée en juillet 2020 par Pékin et qui a permis de museler toute dissidence sur cette région administrative spéciale et autonome. Ce texte cible la sécession, la subversion, le terrorisme et la collusion ...
Antony Blinken condamne la fermeture du média hongkongais Stand News
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Antony Blinken condamne la fermeture du média hongkongais Stand News

Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a condamné la fermeture du média pro-démocratie hongkongais Stand News, et a averti que la répression contre la presse nuisait à la réputation de la ville, connue pour être une grande place financière internationale. "En réduisant au silence des médias indépendants, la Chine et les autorités locales sapent la crédibilité et la viabilité de Hong Kong", a déclaré le responsable américain dans un communiqué. "Des autorités qui ont confiance en elles-mêmes et n'ont pas peur de la vérité accueillent favorablement la presse libre", a-t-il ajouté. "Le journalisme n'est pas de la sédition", a souligné le secrétaire d'Etat, avant d'appeler la Chine et les autorités de Hong Kong à "cesser s'en prendre aux médias libres et indépendants de Hong Ko...
Deux employés de Stand News inculpés pour « sédition »
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Deux employés de Stand News inculpés pour « sédition »

La police n'a pas communiqué l'identité des deux personnes inculpées pour "sédition", mais les médias locaux affirment qu'il s'agit des rédacteurs en chef du site, Patrick Lam et Chung Pui-kuen. Le site de Stand News a dû cesser ses activités depuis le 29 décembre 2021, après une opération de police menée la veille contre le site d'information pro-démocratie et l'arrestation de plusieurs personnes. La police de sécurité nationale "a officiellement inculpé deux hommes âgés de 34 et 52 ans, et une société de média en ligne, pour 'conspiration en vue de réaliser une publication séditieuse'", ont annoncé les forces de l'ordre dans un communiqué, sans communiquer les identités des deux personnes. Selon les médias locaux, il s'agit du rédacteur en chef, Patrick Lam, et de son prédécesse...
Le média pro-démocratie Stand News ferme après une vague d’arrestations
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Le média pro-démocratie Stand News ferme après une vague d’arrestations

Le média en ligne Stand News a annoncé le 29 décembre 2021 sa fermeture après avoir été visé par des perquisitions et sept arrestations pour "publication séditieuse". Le chef de la police de sécurité nationale de Hong Kong, Steve Li, a déclaré que Stand News est accusé d'avoir publié des articles et billets de blog "séditieux" entre juillet 2020 et novembre 2021. "Ils ont décrit des manifestants à Hong Kong comme 'portés disparus' ou 'violés'... Ce sont des allégations malfaisantes sans aucune base factuelle", a déclaré ce dernier. Il a nié que la police s'attaque aux médias, assurant que les publications écrivant des articles impartiaux n'auraient pas de problèmes. Pourtant le média en ligne hongkongais défenseur de la démocratie, Stand News, est le second média a être visé par l...
Six personnes arrêtées pour « publication séditieuse » à Hong Kong
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Six personnes arrêtées pour « publication séditieuse » à Hong Kong

Les autorités de Hong Kong ont arrêté le 29 décembre six personnes liées au média pro-démocratie en ligne Stand News pour "publication séditieuse". Le Comité pour la protection des journalistes a dénoncé "une attaque ouverte contre la liberté de la presse déjà en lambeaux à Hong Kong". Cette arrestation survient alors que la communauté internationale s'inquiète de la politique de la Chine continentale menée à Hong Kong depuis les manifestations pro-démocratie de 2019. La police a annoncé avoir arrêté six personnes pour "conspiration" en vue de diffuser une "publication séditieuse". Plusieurs centaines de policiers ont mené des perquisitions au siège de Stand News dans le district de Kwun Tong et aux domiciles de plusieurs employés du média. La police a précisé avoir été autorisée ...
Un jeune militant pro-démocratie condamné à trois ans et demi de prison
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Un jeune militant pro-démocratie condamné à trois ans et demi de prison

Tony Chung avait déjà effectué plus d'un an de détention suite à son interpellation par des policiers en civil fin octobre 2020 à Hong Kong. Ce jeune militant pro-démocratie de 20 ans a été condamné le 23 novembre à trois ans et demi de prison après avoir plaidé coupable de «sécession» en vertu de la drastique loi sur la sécurité nationale. Tony Chung, 20 ans, est le plus jeune militant à être condamné au nom de cette législation, imposée en juin 2020 par Pékin. Début novembre, il a plaidé "coupable" du chef d'accusation de «sécession» et d'un autre de «blanchiment d'argent» tout en déclarant, avec provocation «n'avoir rien à se reprocher». Lire aussi : Première inculpation en vertu de la loi sur la sécurité à Hong Kong Tony Chung était à la tête d'une association étudiante, St...
Carrie Lam salue le scrutin réservé aux « patriotes » malgré le record d’abstention
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Carrie Lam salue le scrutin réservé aux « patriotes » malgré le record d’abstention

Carrie Lam, la cheffe de l'exécutif de Hong Kong a salué l'élection du conseil législatif, réservé pour la première fois aux candidats "patriotes" loyaux envers Pékin, malgré le nombre historiquement faible d'électeurs qui sont déplacés. A peine 30% des Hongkongais ont voté le 19 décembre pour le renouvellement du Conseil législatif de Hong Kong. Cette élection a été organisé selon le nouveau système électoral imposé par Pékin, qui a réduit le nombre des sièges pourvus au suffrage universel et réservé le droit d'être candidat aux "patriotes". Il s'agit du taux de participation le plus bas depuis la rétrocession de Hong Kong à la Chine par le Royaume-Uni en 1997, et même depuis la première élection directe de membres du Conseil législatif, en 1991. Mais Carrie Lam a défendu le proc...
La Chine publie un livre blanc sur les progrès démocratiques de Hong Kong
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

La Chine publie un livre blanc sur les progrès démocratiques de Hong Kong

Le Bureau de l'information du Conseil des Affaires d'Etat de la Chine a publié ce 20 décembre 2021 un livre blanc intitulé "Hong Kong : progrès démocratiques dans le cadre d'un pays, deux systèmes". Ce document présente "un examen complet de l'origine et du développement de la démocratie" dans la Région administrative spéciale de Hong Kong (RASHK), ainsi que les principes et la position du gouvernement central. "Sous le régime colonial britannique, il n'y avait pas de démocratie à Hong Kong", a indiqué le document. Le livre blanc a souligné qu'"après avoir repris l'exercice de la souveraineté, le gouvernement chinois a mis en oeuvre la politique fondamentale d'"un pays, deux systèmes" et a instauré "la démocratie dans la RASHK". Le gouvernement chinois a depuis apporté "un soutien...
Hong Kong : un scrutin réservé aux «patriotes»
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Hong Kong : un scrutin réservé aux «patriotes»

Les Hongkongais ont commencé à voter le 19 décembre pour désigner leurs représentants au Conseil législatif de la cité, dans le cadre des nouvelles règles misent en place par Pékin. À mi-parcours, la participation ne s’élevait même pas à 20%, selon les autorités. Ce 19 décembre, les Hongkongais ont voté pour choisir leurs représentants au Conseil législatif de Hong Kong. Lire aussi : Le projet des « patriotes gouvernant Hong Kong » approuvé par les dirigeants chinois Des nouvelles consignes réduisent le nombre de sièges qui seront élus directement par les résidents. De plus, seuls ceux considérés comme «patriotes» peuvent se présenter. Selon les chiffres officiels, 839 563 électeurs seulement avaient voté à la mi-journée du 19 décembre. Un taux de participation de 19% qui s’avè...
Hong Kong envisage le vote des hongkongais vivant en Chine continentale
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Hong Kong envisage le vote des hongkongais vivant en Chine continentale

Le gouvernement de la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong est en train d'envisager une mesure permettant aux hongkongais résidant en Chine continentale de voter aux postes de contrôle de la ville pour les prochaines élections du Conseil législatif (LegCo), a déclaré la cheffe de l’Exécutif hongkongais, Carrie Lam. "Cet arrangement, qui fait encore l’objet de discussions avec les autorités de la partie continentale, permettrait aux électeurs hongkongais qui résident dans la Chine continentale de voter sur le territoire de la RAS le jour des élections et de retourner dans la partie continentale sans être soumis à la quarantaine obligatoire", a-t-elle indiqué. Les élections générales du Conseil législatif de Hong Kong auront lieu le 19 décembre 2021, lorsque 4,4 millions d...
Les conseillers de district prêtent de nouveau serment à Hong Kong
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Les conseillers de district prêtent de nouveau serment à Hong Kong

Le gouvernement de la Région administrative spéciale de Hong Kong (RASHK) a organisé le 4 octobre une cérémonie de prestation de serment pour un troisième groupe de conseillers de district. La cérémonie a eu lieu à la salle communautaire de North Point. Les membres du conseil de district du district nord, du district de Tai Po, du district de Sai Kung et du district de Sha Tin ont prêté serment individuellement, s'engageant à respecter la loi fondamentale de la RASHK et à prêter allégeance à la Région administrative spéciale de Hong Kong. La cérémonie a été présidée par le secrétaire à l'Intérieur du gouvernement de la RAS de Hong Kong, Caspar Tsui, qui a été nommé pour l'évènement par la cheffe de l'exécutif de la RASHK Carrie Lam en tant qu'administrateur du serment. L'administr...
Débats sur le projet de loi controversé sur la protection de la vie privée à Hong Kong
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Débats sur le projet de loi controversé sur la protection de la vie privée à Hong Kong

Au début du mois de juillet, la cheffe de l'exécutif hongkongais Carrie Lam a rejeté les menaces de géants d'Internet comme Google, Facebook et Twitter, qui ont averti qu'ils pourraient quitter le territoire si une loi controversée sur la protection de la vie privée entrait en vigueur.   Les autorités de Hong Kong ont dévoilé un projet de texte visant à lutter contre la divulgation de données personnelles sur Internet, une pratique baptisée "doxing". Mais cette formulation assez vague, dans le nouveau texte, a suscité l'inquiétude des géants du secteur technologique. Ces derniers s'inquiètent d'être, eux ou leurs employés, tenus légalement responsables des contenus postés par les internautes. Des préoccupations exprimées dans une lettre adressée aux autorités hongkongaises par l'A...
Les autorités de Hong Kong s’opposent fermement aux propos de l’UE
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Les autorités de Hong Kong s’opposent fermement aux propos de l’UE

L'Union européenne a dénoncé la réforme du système électoral à Hong Kong, disant y voir une violation par la Chine de ses engagements internationaux, et a menacé d'envoyer une délégation en visite dans la région administrative spéciale. Le parlement de Hong Kong a approuvé fin mai la plus importante réforme du système politique local depuis la rétrocession à la Chine de Hong Kong au Royaume-Uni, en 1997, une mesure renforçant la législation de la Chine sur le territoire. Cette annonce de Bruxelles a provoqué la colère de la Chine, qui considère Hong Kong comme ses affaires internes, et d'accroître les tensions sino-européennes après que l'UE a suspendu la ratification d'un nouveau pacte d'investissement avec la Chine en citant des sanctions imposées contre des eurodéputés. Le ...
Hong Kong adopte la loi sur l’immigration
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Hong Kong adopte la loi sur l’immigration

Le 28 avril, le Conseil législatif de Hong Kong (Legco) a adopté le «projet de loi modifiant la législation de 2020 sur l’immigration». Les militants craignent que ce texte donne aux autorités les pleins pouvoirs pour empêcher les résidents et d'autres personnes de se rendre ou de quitter librement la région administrative spéciale chinoise. Le projet de loi a été étudié en deuxième lecture par le Conseil législatif, le 28 avril, avant d’être adopté en troisième lecture dans la même journée. La loi entrera en vigueur le 1er août. Certains articles de ce texte sont sources de controverse, comme l’obligation pour les équipages aériens de «notifier à l’avance les systèmes d’informations sur les passagers», conférant ainsi au Directeur de l’immigration le droit de décider si un ce...
Jimmy Lai retourne en prison
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Jimmy Lai retourne en prison

Cette décision met fin à sa période de caution de huit jours dans le cadre de son affaire concernant la violation de la loi sur la sécurité nationale pour Hong Kong. Lire aussi : Le magnat pro-démocratie Jimmy Lai inculpé à Hong Kong Les experts juridiques de la Chine continentale et de Hong Kong ont considéré la dernière décision du tribunal comme une "décision sage" qui montre que la clause de caution pour la loi sur la sécurité nationale de Hong Kong et l'intention initiale de la législation ont été pleinement respectées. Pour la Chine, cette décision montre également que la Loi fondamentale de Hong Kong ne peut pas remplacer la loi sur la sécurité nationale de Hong Kong. Jimmy Lai a été officiellement inculpé en vertu de la loi sur la sécurité nationale de Hong Kong le ...
Londres et Nathan Law dans le collimateur de la Chine
Europe, MONDE

Londres et Nathan Law dans le collimateur de la Chine

L'ambassade de Chine au Royaume-Uni a dénoncé la rencontre entre la ministre britannique de l'Intérieur et le militant pro-démocratie, Nathan Law, sur le thème de "l'indépendance de Hong Kong". Le militant pour la démocratie de Hong Kong, Nathan Law, a participé le 9 décembre à sa première réunion avec un ministre britannique après avoir fui vers la Grande-Bretagne en juillet. Cet échange a eu lieu alors que le gouvernement britannique cherche à assouplir les règles d'entrée pour les résidents souhaitant échapper à la législation chinoise à Hong Kong. Un travail de réflexion instauré entre le gouvernement britannique et Nathan Law La réunion a été convoquée par Shaun Bailey, en présence de la ministre de l'Intérieur Priti Patel qui examine un plan visant à assouplir les règles d'e...
Hong Kong crée un bureau de promotion de la région de la Grande Baie
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Hong Kong crée un bureau de promotion de la région de la Grande Baie

Le Bureau des affaires constitutionnelles et de la partie continentale de la Chine (CMAB, acronyme anglais) de Hong Kong a annoncé la création d'un bureau spécial, destiné à renforcer les travaux de promotion et de coordination du développement de la région de la Grande Baie Guangdong-Hong Kong-Macao. La région de la Grande Baie de Guangdong-Hong Kong-Macao (GD-HK-MO, 粤港澳大湾区) ou GBA (Greater Bay Area), est une mégalopole comprenant 9 villes et 2 régions administratives spéciales. Cette région a été officiellement lancé en 2016, elle se situe autour du Delta de la rivière des Perles. Le "Bureau de développement de la région de la Grande Baie Guangdong-Hong Kong-Macao" sera au centre de la liaison entre le gouvernement de Hong Kong et les autorités de la Chine continentale (aux niveaux...
La cheffe de l’exécutif de Hong Kong n’a plus de compte bancaire
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

La cheffe de l’exécutif de Hong Kong n’a plus de compte bancaire

Sanctionnée par les Etats-Unis, la cheffe de l'exécutif de Hong Kong, Carrie Lam, doit payer en liquide pour ses achats faute de compte bancaire. La cheffe de l’exécutif de Hong Kong, Carrie Lam, a déclaré avoir «des piles d’argent en liquide» chez elle, car ses comptes en banque depuis les États-Unis ont été gelé, en raison de sanctions américaines. Carrie Lam est visée, avec 14 autres hauts fonctionnaires, par des sanctions américaines après la décision de la Chine d’imposer fin juin la nouvelle loi draconienne sur la sécurité nationale à Hong Kong. La décision de Washington gèle les avoirs américains des 15 dirigeants et criminalise toute transaction financière vers Hong Kong aux États-Unis. Lire aussi : Hong Kong dénonce les sanctions américaines contre ses dirigeants D...
Carrie Lam veut rétablir l' »ordre » à Hong Kong
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Carrie Lam veut rétablir l' »ordre » à Hong Kong

La cheffe de l'exécutif de HJong Kong, Carrie Lam a promis de restaurer la loi et l'ordre lors d'un discours prononcé devant le Legco (Parlement local) où ne siégeaient quasiment que des députés favorables à la Chine. Carrie Lam a présenté ses projets pour le territoire semi-autonome lors de son discours annuel de politique générale qui avait été reporté de plus d'un mois. La dirigeante de Hong Kong avait été sommée de se rendre en Chine continentale pour y rencontrer des responsables du gouvernement central. "Une des priorités les plus urgentes est de restaurer l'ordre constitutionnel et le système politique de Hong Kong" après le chaos, a déclaré Carrie Lam devant le Conseil législatif (LegCo). Hong Kong doit jouir d'une très large autonomie jusqu'en 2047 en vertu du princip...
A Hong Kong, des militants pro-démocratie vont plaider coupable
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

A Hong Kong, des militants pro-démocratie vont plaider coupable

Joshua Wong, l'une des figures les plus connues de la contestation à Hong Kong, Ivan Lam et Agnes Chow vont plaider coupable ce 23 novembre pour leur rôle dans des manifestations en 2019. Hong Kong a connu en 2019 sa crise politique la plus grave depuis sa rétrocession à la Chine en 1997, avec des manifestations quasi quotidiennes pour dénoncer l'influence de la Chine sur la région semi-autonome. En dépit de l'ampleur de cette mobilisation, marquée par des défilés rassemblant plus d'un million de personnes, l'exécutif hongkongais, qui est aligné sur la Chine, n'avait fait aucune concession majeure aux manifestants. Et les autorités de Hong Kong ont envoyé les forces de l'ordre contre le mouvement pro-démocratie, qui ont dénoncé des violences policières répétées. Joshua Wong...
Les Etats-Unis ont sanctionné des représentants de la Chine
Chine-Etats-Unis, Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Les Etats-Unis ont sanctionné des représentants de la Chine

Les Etats-Unis ont imposé le 9 novembre des sanctions contre quatre représentants chinois supplémentaires, siégeant dans des instances dirigeantes et sécuritaires à Hong Kong. Cette sanction intervient pour leur rôle présumé dans la répression des opposants à Hong Kong. Le département américain au Trésor et le département d'Etat américain ont indiqué qu'il s'agit de Deng Zhonghua, directeur adjoint du Bureau des affaires de Hong Kong et de Macao, Edwina Lau, directrice adjointe de la police hongkongaise, et de deux représentants du nouveau bureau de sécurité nationale mis en place par Pékin à Hong Kong, Li Jiangzhou et Li Kwai-wah. Le secrétaire d'Etat, Mike Pompeo, a indiqué que les sanctions ont été prises en réponse au rôle de ces représentants dans la mise en œuvre de la nouv...
La Chine dénonce les démissions de masse à Hong Kong
Hong Kong, POLITIQUE, RÉGIONS SPÉCIALES

La Chine dénonce les démissions de masse à Hong Kong

Un porte-parole du bureau du gouvernement central chinois a fortement condamné la "démission de masse" annoncé par les députés pro-démocratie de Hong Kong. Cette démission a eu lieu après l'adoption par le Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale (APN) d'une décision sur la qualification des membres du Conseil législatif (LegCo) de la Région administrative spéciale de Hong Kong (RASHK). Pour la Chine, la décision des députés pro-démocrate "illustre une nouvelle fois leur entêtement à s'opposer aux autorités centrales", a indiqué le porte-parole du Bureau des affaires de Hong Kong et de Macao du Conseil des Affaires d'Etat. D'après ce dernier, "un principe de base de toute société régie par l'état de droit est que les titulaires de charges publiques doivent répondre ...